Introduction

Oppo avait surpris la sphère high-tech avec son Oppo N1, mobile étrange doté d’un appareil photo rotatif. Surpris et séduit puisque le mobile avait remporté un certain succès. Le constructeur a récidivé il y a quelques mois en proposant un Oppo N3 lui aussi équipé de ce fameux module photo. Mais cette fois,

le format est plus réduit et la fiche technique du smartphone se veut plus haut de gamme. Et il s’est enfin frayé un chemin jusque dans nos locaux.

Oppo N3 12

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Fiche technique

Le Oppo N3 est un smartphone plutôt bien équipé avec son écran IPS LCD de 5,5 pouces à l’affichage Full HD (1080 x 1920 pixels), son processeur Snapdragon 801 cadencé à 2,3 GHz, ses 2 Go de mémoire vive et son stockage interne de 32 Go. L’élément différenciant de ce mobile, c’est surtout son appareil photo rotatif (frontal et dorsal) de 16 mégapixels, déjà vu sur l’Oppo N1. On y trouve également une batterie de 3000 mAh, et l’appareil est installé sous Android 4.4.4 KitKat avec l’interface Color OS.

ModèleOppo N3
VersionAndroid 4.4.4 KitKat
Taille d'écran5,5 pouces
Technologie d'écranIPS LCD
Définition1080 x 1920 pixels
Résolution403 ppp
SoCSnapdragon 801
Nombre de coeurs
Fréquence
4 x Krait 400
2,3 GHz
GPUAdreno 330
Mémoire RAM2 Go
Mémoire interne32 Go
MicroSDOui, jusqu'à 128 Go
Appareil photo (dorsal)16 mégapixels (Schneider Kreuznach)
Appareil photo (frontal)16 mégapixels (Schneider Kreuznach)
Compatibilité LTEOui
Bluetoothv4.0
Wi-Fi802.11 a/b/g/n/ac
NFCOui
SIM1 x nano SIM
1 x micro SIM
LocalisationA-GPS, GLONASS
CapteursAccéléromètre, gyroscope, proximité, boussole
USBmicroUSB v2.0
Batterie3000 mAh
Dimensions161,2 x 77 x 9,9 mm
Poids192 grammes
CouleursBlanc
Prix600 euros

Design

Si on aligne des centaines d’Oppo N3, on peut certainement construire une maison assez solide. En effet, le premier réflexe qui nous vient à l’esprit quand on prend le smartphone en main, c’est de le surnommer « la brique ». Il faut dire que son constructeur n’y est pas allé de main morte avec un mobile de 5,5 pouces aux dimensions imposantes (161,2 x 77 x 9,9 mm) et qui pèse surtout bien lourd sur la balance avec 192 grammes qui en paraissent 300.

Oppo N3 1

Mais au lieu de fournir seulement un mobile imposant, Oppo a pensé à le rendre sexy (pour un certain nombre) avec une construction qui respire la qualité et la solidité. Malgré une face en plastique, le mobile s’équipe d’une tranche en métal qui vient parfaitement s’encastrer dans l’ensemble et semble maintenir le tout en place, et intègre aussi les boutons d’allumage et de réglage du volume. Vous ne risquez pas d’entendre le N3 craquer sous vos doigts. D’ailleurs, cette tranche métallique déborde sur le dessous, laissant apparaitre un jour où une led de notification fait son apparition. C’est franchement ingénieux, quoiqu’un peu étrange.

Oppo N3 3

La coque est du même niveau que la façade, d’un plastique blanc rigide, mais lisse et brillant. Pas ce qu’on fait de plus attrayant, mais pourquoi pas. En dessous du logo Oppo, un drôle de bouton façon LG G3 prend place, cerclé d’une fine couche métallique. Il s’agit du lecteur d’empreintes qui permet de déverrouiller le téléphone ou de confirmer des paiements directement depuis le mobile.

Oppo N3 15

Enfin, l’élément différenciant de ce terminal, c’est évidemment son module photo rotatif. Signé Schneider Kreuznach, il prend environ la moitié de la largeur du mobile, se compose de l’objectif de 16 mégapixels et d’un flash LED double ton. Pour dénoter avec le reste du produit, il s’habille d’une texture simili-cuir blanc pas franchement vilaine. Ce module peut se tourner à la main, mais on conseille plutôt d’utiliser la rotation automatique commandée depuis l’application de l’appareil photo.

Oppo N3 11

C’est par contre sur la solidité de ce module qu’on est un peu plus pessimiste. Sur le Oppo N1, qu’on avait également eu l’occasion de tester, ce module avait fini par lâcher assez vite. D’ailleurs, le fait qu’il puisse tourner seul n’est pas forcément rassurant puisqu’on imagine que celui-ci va faire quelques mouvements inopportuns dans le fond d’un sac ou dans une poche. Sans parler des poussières qui vont s’y loger et nécessiteront d’en prendre particulièrement soin. Néanmoins, c’est une idée rafraîchissante, dans un monde où les smartphones sont franchement tous semblables. Voilà enfin un produit différenciant.

Oppo N3 5

Malgré son format et son poids conséquent, l’Oppo N3 semble en tout cas être un produit de qualité. Les matériaux utilisés laissent peut-être parfois à désirer puisque le mobile coûte la bagatelle de 600 euros. À ce tarif-là, les fausses coutures du simili-cuir, ou le plastique attrape-gras font un peu mal. Mais on a vu pire, n’est-ce pas, cher Galaxy S5 ?

 

Écran

Si on compare ce mobile au Oppo N1, son ancêtre, on sent bien la montée en gamme à la lecture de la fiche technique. Sauf pour l’écran peut-être, qui reste un bon vieux IPS LCD en définition Full HD (1080 x 1920 pixels). Sauf qu’en faisant passer le format de l’écran de 5,9 à 5,5 pouces, on gagne en densité de pixels – de 373 à 403 ppp. Bon, d’accord, on aura du mal à voir une différence nette à l’œil nu.

Oppo N3 14

L’écran du mobile paraît d’une très bonne qualité, avec des angles de vision très corrects, et une luminosité que l’on mesure à 455 cd/m2. C’est plutôt bien, d’autant que la dalle est très proche de le vitre, réduisant les reflets.  Au prix de vente du smartphone, on trouve toutefois mieux.

Logiciel

Color OS, ici en version V2.0.1i, est toujours un peu particulier à appréhender. Loin des préceptes initiaux d’Android, l’interface ressemble à ce que l’on voit chez de nombreux constructeurs chinois : pas de tiroir d’applications, un fourre-tout sur plusieurs pages, et un gout pour l’édulcoré. Ce n’est pas forcément très clair, ni très élégant, mais on le préfère par exemple à Emotion UI qui me donne toujours des sueurs froides. Le menu de notifications est ici plutôt clair, tout comme celui comportant les boutons de raccourcis rapides, qu’il suffit de tirer vers le bas pour développer.

Le menu des paramètres est clair, et ouvre la voie à pas mal de petites options sympathiques, comme le réglage du voyant de notification, le gestionnaire de batterie, ou le réglage des effets sonores. Oppo a installé des applications pertinentes avec le Centre de sécurité, donnant accès au nettoyage de la batterie, au chiffrement d’applications ou encore à la gestion des autorisations. On trouve aussi un magasin de thèmes, un gestionnaire de fichiers, ou une application cloud permettant la sauvegarde et la restauration de SMS et de contacts.

logiciel-oppo-n3 logiciel-2-Oppo-n3
Le menu des paramètres est clair, et ouvre la voie à pas mal de petites options sympathiques, comme le réglage du voyant de notification, le gestionnaire de batterie, ou le réglage des effets sonores. Ippo a installé des applications pertinentes avec le Centre de sécurité, donnant accès au nettoyage de la batterie, au chiffrement d’applications ou encore à la gestion des autorisations. On trouve aussi un magasin de thèmes, un gestionnaire de fichiers, ou une application cloud permettant la sauvegarde et la restauration de SMS et de contacts.
logiciel-4-oppo-n3 logiciel-3-oppo-n3

Pour le reste, l’interface est franchement fluide, et il est agréable de naviguer dessus. On n’observe jamais de ralentissements. L’intégration du lecteur d’empreinte (très efficace) est également un plus pour la préservation et la sécurité de nos données personnelles.

 

Performances

Avec un processeur Snapdragon 801, on est à peu près sûr de tout faire tourner, à moins que l’optimisation ne soit pas au rendez-vous. Rassurez-vous, les benchmarks sont d’abord là pour prouver (un peu) que tout va bien avec des scores tout à fait corrects sur nos différents tests graphiques ou applicatifs. On n’égale toutefois pas les performances vues sur le Xiaomi Mi Note, qui reste ce qu’il se fait de mieux sous S801, si l’on exclut les problèmes de chauffe.

Benchmark / ModèleOppo N3Xiaomi Mi Note
AnTuTu v540 290 points44 363 points
GFX Bench (T-Rex onscreen/offscreen)21,3 / 20,7 FPS28,3 / 27,6 FPS
GFX Bench (Manhattan onscreen/offscreen)9,8 / 10 FPS11,7 / 11,6 FPS
3D Mark (Ice Storm Unlimited)16 151 points19 742 points
PC Mark3 678 points4 623 points

En jeu, le processeur se comporte de très bonne façon. Sans vous assommer avec un énième test de Real Racing sur du Snapdragon 801, on peut en tout cas affirmer que le processeur n’a pas été spécialement bridé pour réduire sa fréquence CPU ou GPU. La chauffe n’est pas non plus exagérée et le plastique aidera à la dissipation thermique.

Appels et GPS

Appels

Pas de problèmes du côté de la qualité d’appels. Le mobile est compatible 4G, et la version internationale permet d’ailleurs la compatibilité avec les bandes de fréquence françaises.

GPS

Snapdragon 801 oblige, il n’y a aucun problème à signaler côté GPS, et il est même très rapide à trouver et fixer des satellites. Comme d’habitude en fin de compte.

gps

Multimédia

Photographie

Revenons un peu sur ce capteur photo rotatif (206°) signé OmniVision (OV16825) sur un module Schneider Kreuznach. Il affiche cette fois 16 mégapixels au compteur et promet de fournir des clichés excellents, que ce soit en dorsal ou en façade puisque c’est le même capteur qui s’occupe des deux. Un simple tapotement sur l’icône « caméra frontale » permet de faire pivoter l’appareil – très vite – en direction de nos visages, et d’avoir du coup droit au flash même pour nos selfies. Son ouverture est de f/2.2, et il est aussi capable de prendre des vidéos 1080p @ 30fps, et 720p @ 120fps en slow motion.

IMG20150521033706

Comme sur le Oppo R5, testé il y a quelques semaines, on retrouve un logiciel photo assez complet avec divers modes présents d’origine – en faisant glisser l’écran de bas en haut – comme Ultra HD, Nuit colorée, Panorama auto, Mode expert, ou Embellir. Mais il est aussi possible d’en télécharger d’autres directement depuis l’application. On se fera alors plaisir avec les modes After focus, Super Macro, RAW, Double exposition, GIF, ou HDR. Les paramètres de l’appli permettent aussi de régler la taille de l’image ou le format.

IMG20150522113409

IMG20150522113430

HDR

Dans la pratique, ce module rotatif est franchement pratique pour prendre des panoramas automatiques ou pour prendre discrètement des choses en photos (n’y voyez aucune mauvaise intention). C’est également plaisant d’avoir la même qualité photo à l’avant qu’à l’arrière, mais cela ne fait pas tout.

IMG20150522113337 IMG20150522113229

Si les clichés sont plutôt séduisants en mode normal, avec une luminosité bien gérée, des couleurs plutôt vives, et surtout une netteté idéale, on est bien moins séduits par les différents modes qui n’apportent pas grand-chose aux photos. Par exemple, le mode HDR nous brûle carrément les images, tandis que l’autofocus fonctionne un peu une fois sur deux. Du coup, si cet appareil est extrêmement bien pensé, on n’est pas non plus face à un produit défiant toute concurrence.

IMG20150522113443

 

O-Click

Avec son produit, Oppo livre une petite télécommande à distance appelée O-Click. Elle s’avère assez pratique puisqu’on peut ouvrir l’application photo à distance par un appui long, puis commander la prise de clichés en un clic. Il peut aussi s’attacher à des clés et permettre soit de retrouver le smartphone s’il est à plus de 5 mètres de distance (une alarme se déclenche) ou retrouver les clefs depuis le smartphone. Pratique.

 

Autonomie

Screenshot_2015-05-22-10-34-13-57Avec une batterie de 3000 mAh, on s’attend à une autonomie tout à fait correcte pour cet Oppo N3. Et c’est effectivement assez proche de notre impression générale. Le test d’endurance habituel d’une heure sur l’application Youtube avec la luminosité réglée sur 200 cd/m2 nous informe que le mobile perd 16 % de charge. Ce n’est pas ce qu’on a vu de mieux mais c’est à peu près dans la moyenne de ce qui se fait ailleurs.

En utilisation quotidienne, on est à peu près sur la même idée, le terminal permettant de passer la journée d’utilisation tranquillement. C’est l’utilisation de l’appareil photo et du module rotatif qui risque par contre de lui faire un peu de mal. Mais cela devrait largement aller.

D’autant qu’il est possible d’activer différents modes d’économie d’énergie, plus ou moins poussés. De quoi gérer son autonomie au mieux.

design
6
Ce mobile est imposant et lourd, même si Oppo a réduit le gabarit par rapport au Oppo N1. Le module photo n'aide pas vraiment à rendre ce mobile attirant. La qualité de fabrication est au rendez-vous mais on déplore cette coque en plastique lisse qui fait un peu tache pour un produit à 600 euros.
écran
7
L'écran 1080p de ce mobile est plutôt bon, avec une luminosité "normale", des couleurs vives et des angles de visions corrects. On est sur quelque chose d'assez classique, en fait. Pas de fuites de luminosité ou quoi que ce soit à signaler.
logiciel
7
Il est clair que l'interface d'Oppo n'est pas la plus séduisante du marché, mais on (je) la préfère par exemple à celle de Huawei. C'est assez clair malgré l'absence de tiroir d'applications. Le point positif, c'est qu'elle est fluide et réactive. On attend maintenant Lollipop, et vite.
performances
7
On n'est pas au niveau d'un Xiaomi Mi Note, mais ce S801 s'en tire très bien. Pas de problèmes observés lors des tests, mais de toute façon, c'est un SoC qui tient extrêmement bien la route.
caméra
8
Les photos en mode normal sont plutôt bonnes, quoiqu'un peu trop lissées parfois, mais les différents modes n'apportent pas grand-chose d'intéressant. L'atout maître, c'est tout de même ce module rotatif qui permet d'avoir également 16 mégapixels en façade. C'est plutôt enthousiasmant de voir un tel élément différenciant sur un smartphone.
autonomie
6
L'autonomie n'est pas fabuleuse, mais n'est pas mauvaise non plus. Avec des dimensions pareilles, on se dit tout même que quelques centaines de mAh en plus auraient été les bienvenus.
Note finale du test 7/10
On peut dire que ce Oppo N3 n'est pas un smartphone décevant, loin de là, mais on sent bien qu'il s'adresse vraiment à un marché de niche. Seuls ceux qui craquent pour le module rotatif devraient s'enticher de ce terminal, qu'il faudra en plus importer.

Il affiche des performances très correctes, une partie logicielle fluide (mais sans Lollipop), et des clichés nets. Malheureusement, et c'est bien là le problème, il faut débourser 600 euros pour un smartphone à la fiche technique du début 2014. Cela revient cher pour un seul élément différenciant.
  • Points positifs
    • Module rotatif
    • Netteté des clichés
    • Réactivité de l'interface
    • Performances bonnes
  • Points négatifs
    • Des dimensions trop imposantes
    • Un prix très élevé
    • Des modes photos décevants