Introduction

Zopo nous avait laissés prendre en main son Color C il y a quelques temps, et il nous est aujourd’hui permis de lui faire endurer nos tests. Il s’agit d’un petit entrée de gamme proposé dans des coloris très acidulés et visant par la même occasion un public assez jeune. Mais pour séduire, il faut avoir de bons arguments. Voyons donc si c’est le cas, ou si les couleurs vives ne sont là que pour nous aveugler.

DSC08960

 

Fiche technique

ModèleZopo Color C (ZP330)
VersionAndroid 5.1
Taille d'écran4,5 pouces
Technologie d'écranIPS LCD
Définition854 x 480 pixels
Résolution218 ppp
SoCMT6735
Nombre de coeurs4 x Cortex-A53
GPUMali-T720
Mémoire vive1 Go
Mémoire interne8 Go
Micro SDOui, jusqu'à 64 Go
Appareil photo (dorsal)5 mégapixels
Appareil photo (frontal)2 mégapixels
Wi-FI802.11 b/g/n
Bluetoothv4.0
NFCNon
FMOui
Réseaux4G - 800 / 1800 / 2600 MHz
SIM2 x micro SIM
LocalisationGPS,A-GPS
USBmicroUSB 2.0
Batterie1700 mAh
Dimensions133 x 65,7 x 8,5 mm
Poids/
Prix129 euros

 

Design

Mobile d’entrée de gamme oblige, on est loin d’avoir un étalon en face de nous, que cela concerne la fiche technique ou même l’aspect esthétique. Le modèle testé se pare d’ailleurs d’une coque jaune peu séduisante, mais c’est certainement un moyen d’attirer un jeune public puisque le produit est disponible en bleu, blanc, rouge, noir, et jaune donc. Le smartphone se construit en trois couches : une première fine et jaune entourant l’écran, la deuxième est argentée et imite le métal sur la tranche du mobile, et enfin la coque reprend donc ce fameux coloris jaune.

DSC08948

La tranche gauche du mobile comprend les boutons de volume et d’allumage, alors qu’on a plus l’habitude de les voir sur celle de droite désormais. À droite, il n’y a d’ailleurs rien, tandis que la tranche supérieure abrite le port Jack, et que l’inférieure intègre le port microUSB 2.0. La coque est amovible et permet d’accéder à la batterie (amovible aussi) et aux deux ports SIM. À l’arrière du mobile, on est sur une configuration classique : appareil photo et flash en haut, logo Zopo en dessous, et un haut-parleur excentré en bas.

DSC08951DSC08953

La façade du mobile est un peu particulière, avec un bouton sensitif central de rouge vêtu lorsque l’écran est allumé, et entouré de deux autres boutons sans indications pour savoir s’il s’agit de la touche retour ou du multitâche. Et elle est aussi assez chargée avec, en haut, un logo Zopo, une grille de haut-parleur, le capteur frontal, un flash LED de l’autre côté, et des capteurs de luminosité et proximité.

DSC08952

Passons aux choses qui fâchent. La construction générale n’est vraiment pas optimale, avec un écran qui se décolle sur la droite. Le modèle reçu est un pack commercial, mais difficile de dire si le problème est récurrent ou s’il s’agit d’un  problème unique à ce produit-là. Ce n’est tout de même pas un gage de sécurité, ni de qualité.

DSC08956

La prise en main aurait également pu être bien meilleure si le plastique était moins brillant et glissant. Il peut tout de même s’utiliser à une main sans trop de difficultés. Vous constaterez avec les photographies prises qu’il est très difficile de garder le mobile propre, que ce soit sur la face avant ou arrière.

Ecran

La définition de l’écran (854 x 480 pixels) est tout de même bien faiblarde, et ce même s’il ne coûte pas grand-chose. Un petit écran HD aurait été le bienvenu. En plus de cela, on retrouve ici aussi des problèmes de conception, avec des fuites de luminosité éparses qui ressemblent à un mauvais collage de la dalle. Ça ne fait pas rêver.

Nous avons mesuré la luminosité à 360 cd/m2, ce qui se situe dans la moyenne pour un appareil d’entrée de gamme. La dalle tactile est assez éloignée de la vitre, ce qui ne rend pas les angles de visions excellents. Cela reste néanmoins correct. Mais de toute façon, la qualité globale de ce mobile et de son écran est à revoir, si jamais les problèmes rencontrés sur ce terminal sont présents sur une partie de la production. Et cela semble être le cas quand on regarde une nouvelle fois les photographies faites sur les modèles exposés au MedPi.

 

Logiciel

Zopo Z-UI, voilà l’interface qui anime les smartphones du constructeur chinois. Gaël a déjà eu l’occasion de la tester mais il s’agit pour moi d’une première. D’emblée, on ne peut pas dire qu’elle soit très attirante, avec des icônes hyper basiques, un widget horloge minimaliste mais imposant, et une barre de recherche bien épaisse. Contrairement à bon nombre de mobiles chinois, Zopo n’affiche pas ses applications par pages, mais a mis en place un lanceur où on les retrouve toutes.

logiciel-2-zopo

Pas mal d’applications issues de partenariat sont installées d’office, à l’image de PopStar+, Subway Surf, Opera, 50+ Free Games, ou Temple Run 2. D’autres sont mieux accueillies, comme Twitter ou WhatsApp, mais cela ne nous fait économiser que 2 minutes de notre temps. On ne retrouve pas certaines applications qui nous avait charmés sur les modèles plus haut de gamme, comme App Permission, permettant gérer précisément les permissions des applications installées sur le téléphone, ou la fonctionnalité Smart Wake.

logiciel-zopo

Pour finir, le mobile est installé sous Android 5.1 Lollipop et semble ne souffrir d’aucun problème de fluidité. Au contraire, elle est même parfois mal gérée et lorsqu’on scroll vers le bas ou le haut dans les menus, tout défile beaucoup trop vite.

 

Performances

Côté performances, on est sur quelque chose de finalement assez correct pour la gamme de prix. Zopo a choisi un processeur MediaTek MT6735 64-bits, qui obtient des scores assez corrects sur les benchmarks généralistes. Un test applicatif, comme PCMark, donne par contre des résultats moins glorieux. Néanmoins, ce SoC correspond à la gamme de prix du mobile, et c’est à peu près l’équivalent du Snapdragon 410. On retrouve d’ailleurs ce MT6735 sur de nombreux smartphones chinois à bas coût.

Benchmark/ModèleZopo Color CMoto E 4G
AnTuTu20 211 points21 851 points
PC Mark2 480 points3 476 points
3D Mark3 075 points4 450 points

La version que nous avons testée ne contenant pas le Play Store, il a fallu télécharger les apk pour effectuer certains benchmarks, et nos résultats sont très limités. On obtient un score de 20 211 sur AnTuTu tandis que PC Mark donne 2 480 points. À titre de comparaison, le Moto E 2015, et son Snapdragon 410 pour du 4,5 pouces, obtient 21 851 points sur AnTuTu et 3 476 points sur PC Mark. Quant à 3DMark, le score est plutôt faiblard pour Zopo avec 3 075 points.

 

Communications

Appels

Le mobile est compatible 4G avec les bandes de fréquences françaises, et c’est une bonne nouvelle. La qualité d’appel n’a rien d’extraordinaire, mais elle ne choque pas spécialement. C’est du classique de chez classique.

GPS

Pas de problème côté GPS avec ce SoC, et on est même surpris d’une telle vitesse sur du MediaTek. C’est au moins la preuve que le fondeur s’améliore grandement sur ce point, alors que certains mobiles peinaient vraiment à trouver et fixer des satellites il y a encore quelques mois.

gps

 

Multimédia

Avec un capteur de 5 mégapixels, et un objectif qui prend toutes les traces de doigts, on ne s’attend pas à faire des clichés d’enfer tous les jours. Et justement, ils sont loin d’être bons, même pour un mobile d’entrée de gamme. On a du mal à faire le point à moins d’être complètement stable, des zones de floue apparaissent à certains endroits des clichés (et pourtant le capteur a été nettoyé avant), et les couleurs sont bien trop vives. Dommage puisqu’il s’en sort plutôt bien avec la luminosité.

IMG_20150604_135410 IMG_20150604_135427 IMG_20150604_135431

Quant au mode HDR, c’est presque une catastrophe puisque tout est brûlé. On sent qu’il y a encore un long chemin à parcourir pour optimiser cet appareil photo. Pourtant, on avait vu des choses tout à fait correctes sur de précédents mobiles de la marque. Mais ça manque d’efforts ici.

IMG_20150604_135439 IMG_20150604_135443

 

Autonomie

Une batterie de 1700 mAh, c’est peut-être un peu juste pour espérer avoir une bonne autonomie. Quoique, avec un écran à la définition si faiblarde, et si le mobile est bien optimisé, il devrait pouvoir s’en sortir. Avec la luminosité réglée à 200 cd/m2, et sur une vidéo d’une heure sur l’application Youtube, le Color C perd 18 % de charge. C’est bien trop mais on s’attendait à un tel résultat. Toutefois, l’outil batterie nous indique qu’il devrait pouvoir tenir 5 heures supplémentaires en usage multimédia. Mais certainement beaucoup moins si on pousse la luminosité de l’écran à fond pour pouvoir en profiter au mieux.

 

design
4
Si le mobile possède un form-factor très classique, il se reconnait assez facilement grâce à sa construction en trois couches. On regrette des finitions bâclées et qui ne respirent pas la qualité. Loin de là même. C'est pourtant bien un pack commercial que nous avons entre les mains.
écran
4
Ce mobile est au même prix que de l'entrée de gamme de chez Motorola. Sauf que chez Motorola, on ne voit pas d'écran a moitié décollé, laissant apparaitre de grosses fuites de luminosité.
logiciel
7
On n'est pas particulièrement fans de l'interface Zopo, et encore moins quand certaines applications intéressantes ont disparu. Certains y trouveront tout de même leur compte, d'autant que le mobile est installé sous Lollipop. Et que la stabilité semble être au rendez-vous.
performances
6
Ce SoC d'entrée de gamme 64-bits s'en tire correctement mais n'atteint pas les performances du Snapdragon 410. Il était pourtant annoncé comme meilleur par beaucoup, à croire qu'il manque ici d'optimisation.
autonomie
6
L'autonomie n'est pas non plus le fort de ce mobile, mais on devrait pouvoir tenir la journée sans faire trop de gaspillage d'énergie.
caméra
5
Côté multimédia, on reste dans cette espèce de mouvance assez médiocre. Cela a beau être un mobile d'entrée de gamme, on espérait mieux.
Note finale du test 4/10
Il a beau avoir des performances correctes pour sa gamme de prix, et une installation logicielle sous Lollipop, on est tout de même assez déçu par ce Zopo Color C qui ne risque pas de redistribuer les cartes sur ce segment de marché.

D'abord, sa construction laisse parfois franchement à désirer, en plus d'avoir toutes les caractéristiques esthétiques du smartphone "de base". Les boutons sensitifs du bas sont très étranges, et les boutons de volume à gauche ne sont pas des plus pratiques. L'écran est également de mauvaise qualité, avec un affichage faiblard et des fuites de lumière très grossières. La caméra s'en sort difficilement, et l'autonomie n'a rien d'excellente (cela aurait pu le sauver). Bref, difficile de s'emballer pour ce Color C dont les faiblesses surpassent certainement les atouts.
  • Points positifs
    • Android 5.1 Lollipop
    • Performances correctes
  • Points négatifs
    • Ecran très médiocre
    • Qualité de construction à revoir
    • Appareil photo moyen