Je reviens tout juste de la Geek’s Live organisée par le JDG, Acer en a profité pour présenter en exclusivité mondiale le Acer Liquid Metal sous Android 2.2.

Petit retour en arrière, lors de la Geek’s Live 2, j’avais pu prendre en main le premier Liquid qui tournait à l’époque sous Android 1.6, j’avais été étonné par la qualité du produit ainsi que par des caractéristiques très intéressantes (le premier androphone équipé du processeur Qualcomm Snapdragon), mais c’est surtout son prix qui m’avait scotché : 349 euros. J’avais prédit à l’époque de belles ventes, et ce fut  le cas avec un lancement en décembre 2009, et ensuite l’arrivée d’un second modèle plus costaud sous Android 2.1, le Liquid E qui a malheureusement pris quelques dizaines d’euros au passage (399 euros).

Acer a donc compris que pour vendre du smartphone lorsque l’on possède une force de frappe qui n’est pas celle de Samsung, il faut un produit de qualité et une politique de prix agressive. Une recette assez difficile à manier.

Avec le Acer Liquid Metal, Acer semble être sur la bonne voie.

L’Acer Liquid Metal est bien plus design que son prédécesseur. En effet, le premier Liquid du nom faisait trop « bloc » et trop « plastique » bien qu’il avait une bonne finition. L’Acer Liquid E a été aminci et la qualité des matériaux est complètement différente. L’Acer Liquid Metal comme son nom l’indique si bien, possède un revêtement chromé en aluminium au dos, on retrouve sur le devant un écran 3,6 pouces en résolution 800 par 480 pixels.

Acer a gardé quelques ingrédients de la précédente recette, dont les diodes lumineuses au dessus pour nous notifier des messages, appels, niveau de batterie…

Acer a aussi privilégié comme sur le Liquid, la puissance et la performance : avec un processeur Qualcomm Snapdragon 7230 cadencé à 800 MHz et 512 Mo de RAM, le Liquid Metal joue jeu égal avec le HTC Desire Z. Ce processeur est très performant, ce n’est pas le plus haut de gamme mais il fait partie des meilleurs du moment.

Côté vidéo et photo, le Liquid Metal intègre un capteur 5 mégapixels capable de filmer en HD 720p à 30 fps. On retrouve également un flash LED, un élément important que certains constructeurs négligent (comme le Samsung Galaxy S).

Souvenez-vous du Acer Stream ? Nous avions réalisé un test, et ce n’est pas smartphone qui a vraiment fait rêver mais il avait des particularités assez intéressantes. Acer a repris deux caractéristiques du Sream :

  • La technologie Dolby Surround pour le son (avec les profils EQ et le Dynamic Bass Boost), qui permet d’améliorer nettement la qualité du son
  • Acer a aussi repris l’interface spéciale Acer, une belle surprise pour cette interface que l’on retrouvait exclusivement sur le très haut de gamme Acer Stream (Test du Acer Stream). C’est une interface personnalisable et très bien pensée qui devrait apporter une vraie valeur ajoutée au produit. Vous avez toujours la possibilité de repartir sur l’interface de base Android. Acer en profite pour lancer le Liquid Metal directement sous Android 2.2 alias Froyo, et d’après ma première prise en main, l’interface est bien plus fluide que sur le Stream (Acer a également promis une mise à jour Android 2.2 pour le Stream).

Un petit bémol concernant la finition, même si elle semble globalement bien meilleure que l’ancien Liquid, je ne suis pas fan du haut et du bas du téléphone qui a une allure de simili-métal mais qui est en fait du plastique chromé. Surtout que, au dessus du téléphone où se situent les diodes de notification, elles apparaissent moins efficacse sur un ton clair, sur l’ancien Liquid, les deux extrémités du téléphone étant noires.

Acer Liquid Metal à gauche et Acer Stream à droite

A priori, il s’agit de la seule chose qui m’est apparue embêtante lors de cette première prise en main. Le look du Liquid Metal est vraiment très réussi, bien plus design et trendy que le prédécesseur. Acer a réussi à le désépaissir, avec seulement 1,35 cm d’épaisseur, on est pas au niveau du Galaxy S, mais on est à une épaisseur très convenable pour androphone sans clavier physique.

Belle finition sur les hauts parleurs

Les caractéristiques :

  • Processeur Qualcomm 7230 800 MHz
  • 512 Mo de ROM
  • 512 Mo de RAM
  • Appareil photo de 5 mégapixels avec double flash LED
  • Écran 3,6 pouces en WVGA
  • WiFi (802.11 b/g/n)
  • Bluetooth 2.1
  • A-GPS
  • Récepteur FM-RDS
  • Audio : jack 3,5mm avec Dolby Mobile
  • MicroUSB et slot microSDHC
  • Batterie Li-ion 1500 mAh
  • Accéléromètre, boussole
  • Poids : < 130 grammes
  • Dimensions : 115 x 63 x 13.5mm

Bref, Acer a prévu de sortir le Liquid Metal dans 3 semaines, soit vers la mi-novembre/fin-novembre 2010 à 349 euros TTC sans subvention. Avec des caractéristiques communes au HTC Desire Z, et une finition en nette progression, l’Acer Liquid Metal devrait être un succès.

Virgin Mobile et NRJ Mobile sont déjà sur le coup pour le commercialiser dès sa sortie, avec des forfaits attrayants, cet androphone sera plus accessible que ses concurrents : HTC Desire Z (499 euros TTC), Samsung Galaxy S (449 euros), HTC Desire (399 euros)… Seul le Motorola Defy (320 euros – Test du Motorola Defy) pourrait être un obstacle.

J’ai hâte de tester le Liquid Metal pour confirmer mon premier ressenti.

Acer a prévu également un Acer Silver, qui sera présenté un peu plus tard.

– Voir la galerie de photos du Acer Liquid Metal