Voici un test plus complet du “Softbank 003SH”, un smartphone 3D commercialisé au Japon, par Softbank donc (3ème opérateur japonais). Nous vous en avions, bien sûr, déjà parlé :P

Le constructeur de ce téléphone est Sharp sous la gamme Galapagos. Un autre modèle très proche du 003SH, le Lynx 3D, avec un écran de 4 pouces et sans HDMI, est lui vendu par DoCoMo (l’opérateur historique). Ils sont tous les deux disponibles depuis la mi-décembre. Les Disney Mobiles présentés récemment (DM 009SH) seront probablement basés sur le même matériel.

Je vous arrête tout de suite, ce téléphone ne sera pas vendu à court terme en occident. Il n’en est pas moins intéressant …

Smartphone 3D android par sharp : softbank 003SH

Aspect extérieur
Le prix de ce smartphone le classe, même au Japon dans le très haut de gamme, il vaut en effet plus de 800 euros (90 000 yen). Bien évidement, il est surtout vendu avec une subvention opérateur. Vous comprendrez le prix en voyant la liste des fonctions, bien au delà des caractéristiques que les européens demandent à leurs smartphones (alors ne parlons même pas de l’Amérique du Nord).

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

L’aspect extérieur tout d’abord : bien que le mobile soit un peu épais et lourd (140g), si on le compare à d’autres mobiles récents comme avec le Samsung Galaxy S, sa finition est de très bonne qualité. Il est disponible en rouge, noir et blanc.
Je regrette un peu les trappes pour le HDMI et le port USB que j’arrache toujours un peu facilement, mais comme sur le 003SH elles tiennent bien en place et participent au design, cela me va. Le design assume son inspiration sur le XPERIA X10 de Sony Ericsson. Ce n’est pas étonnant puisque ce dernier a connu un véritable succès au Japon (ce fut le téléphone le plus vendu par DoCoMo).

J’aime la présence d’une prise HDMI :  comme le Motorola Atrix, le Sharp dispose d’un mode spécial lorsqu’il est connecté à une télévision. Une interface permet de naviguer dans la collection de médias (Audio, Vidéo, etc). Si vous disposez d’une télé 3D, il sera aussi capable de projeter ses contenus en 3D. Mieux que ça : comme le système s’affiche lui aussi en mode clone, il est possible de jouer à des jeux en 3D sur une télé 3D.

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

Interface lorsque connecté en HDMI

À terme, j’attends surtout des fonctions comme sur le Motorola Atrix : un mode pour utiliser le mobile comme un petit ordinateur. Mais arrêtons de rêver et passons au sujet intéressant …

L’écran 3D
C’est un écran auto-stéréoscopique, donc sans lunettes (glass-less), de 3,8 pouces qui permet de voir la 3D à un utilisateur se situant en face de l’écran. Il est grand, de bonne qualité et très lisible.

Un petit rappel de théorie d’abord
La technologie employée par Sharp est la même que sur la futur Nintendo 3DS. C’est une technologie sans lunette qui se base sur une technologie de barrière LCD. La barrière est active, il est donc possible d’activer et de désactiver la 3D, ou d’avoir une stéréo marchant aussi bien en mode portrait qu’en mode paysage.

Ecran auto stereoscopique par sharp

Comme toujours, le principe est assez simple : la barrière cache une partie des pixels sur un oeil, il suffit ensuite de jouer avec les lignes de pixels pour envoyer une image différente aux yeux (le cerveau faisant le reste pour reconstruire la parralaxe). Cette solution a le désavantage d’offrir un faible angle de vision latéral. Le résultat est qu’une seule personne peut vraiment profiter de la 3D (en même temps, un téléphone, c’est personnel, non ?).

L’impression de 3D
Elle est facile à voir pour un utilisateur seul devant son téléphone. On prend très vite l’habitude de “trouver la 3D”, c’est à dire de trouver le point où la 3D est le plus facile a voir.

La 3D reste fatigante pour les yeux. On resent la fatigue après quelques dizaines de minutes d’utilisation. Les jeux sont particulièrement fatiguant pour l’oeil, les vidéos sont plus agréables.

Android 2.2
L’interface Android, en 2.2 (avec Adobe Flash 10.1) dispose de quelques améliorations pensées par SHARP ;  elle reste cependant assez traditionnelle.

Le système complet est fluide, agréable, bien pensé pour une utilisation quotidienne. Après tout, il utilise la dernière puce de Qualcomm dédiée aux smartphones haut de gamme.

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

On trouve notamment des raccourcis plutôt pratiques dans la barre de notifications : elle en devient presque un peu brouillon. La “home” prend elle aussi quelques légères réorganisations : la liste des applications se déroule par page avec une organisation proche des derniers iPhones (avec notamment une barre d’icônes en bas toujours présente).

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

On appréciera la présence de deux menus tout particulièrement :

  • Un indispensable menu “Manner”, qui permet de paramétrer un profil (extérieur, discret, silencieux etc).
  • Un menu “Energy saving settings”, qui donne un accès rapide aux fonctions d’optimisation de la batterie. Ces paramètres sont toujours répartis dans d’autres menus.

Par défaut, on trouve beaucoup plus d’applications que sur ses concurrents : Sharp a conçu des applications utiles et indispensables au Japon comme un gestionnaire de cartes de visite, des dictionnaires, un lecteur de codes barres etc.

L’interface d’Android n’est pas complètement convertie en 3D, et heureusement car le texte n’est pas toujours facile à lire en 3D. Il est malgré tout possible d’avoir un fond d’écran en 3D. Le constructeur propose de plus un site web pour les téléphones Galapagos, qui permet de télécharger du contenu 3D (fond d’écran, revues d’application etc.).

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

Pour vraiment profiter de la 3D, Sharp propose une application “3D osusume” (3D recommendations). Lorsque l’on lance cette application, on se retrouve dans le menu d’un téléphone, mais cette fois ci en 3D. La navigation dans ce menu est fluide et agréable, le fonctionnement du menu prend complètement avantage de la 3D. Comme pour l’écran d’acceuil, un bouton permet de repasser ce menu en 2D.

On voit assez bien l’avantage de la 3ème dimension dans les menus : le nombre de messages non lus qui « popup » en dehors de l’écran, ou justement, des notifications peu importantes en background. Il devient aussi facile de repérer un item puisque la 3ème dimension permet de montrer les sous-items et leur hiérarchie sans perdre l’utilisateur.

Nous disposons de quelques jeux pré-installés par défaut fonctionnant en 3D ainsi que des vidéos, principalement des bandes annonces et des clips. Les jeux 3D sont signés par des grands noms : Capcom, Konami (je sais que cela dit quelque chose à certains d’entre vous !).

Puisque je parle de pré-installation, SHARP a choisi un système particulier : certaines applications ne sont pas réellement installées sur le téléphone, mais le téléphone est vendu avec un raccourci dans la liste des applications qui mènent vers la page qui vous redirige ensuite vers l’Android Market. Pour l’anecdote : il y a, de base, une application de reconnaissance de texte (alphabet latin ou japonais), cette application permet de lire les textes écrit en petit en bas des contrats et de sélectionner une phrase pour l’afficher en plus gros, ou la dicter.

L’appareil photo (9,6 millions de pixels !), particulièrement bon, participe certainement à l’épaisseur de l’appareil. Ce téléphone, bien qu’avec un écran 3D, n’a pas encore une double caméra pour prendre des photos et des vidéo facilement. L’appareil dispose pourtant d’une application pour prendre des photos en 3D simplement : l’application prend une première photo, puis vous guide avec l’accéléromètre pour déplacer le téléphone puis reprend une photo. Après quelques essais, on prend le coup de main et les photos ne sont, certes pas extraodinaires mais en 3D.

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

Un mot aux développeurs
Sharp joue à fond le jeu des développeurs en proposant au téléchargement les librairies qui permettent d’intéragir avec les fonctions non standards pour Android.

On peut donc activer ou désactiver l’écran 3D d’une simple ligne de programmation, ou récupérer les données du podomètre, ou encore utiliser l’infrarouge et le NFC (non compatible avec l’API NFC d’Android 2.3 puisque antérieure, mais néanmoins proposée par l’alliance Felica).

Les développeurs d’applications doivent simplement déclarer l’utilisation des librairies Sharp pour que les applications puisse être filtrées dans l’Android Market.

Pour faire une application en 3D, l’application doit donc partager l’écran en deux et afficher une vue compressée de chaque côté. Rien de difficile pour une application en OpenGL. Les exemples abondent sur le site mis en place par le constructeur.

Les fonctions que l’on attend sur un téléphone japonais
Pour un téléphone aussi cher, on peut s’étonner que la batterie ne soit que de 1390Mh, cependant l’autonomie reste bonne. Je pense que l’on profite ici de l’expérience de SHARP.

Le podomètre : il s’active avec un menu, depuis les paramètres. Il y a ensuite une application qui permet de visualiser le nombre de pas marchés dans la journée. Cette fonction est assez populaire au Japon, bien sûr chez la gente féminine qui fait attention aux exercices physiques quotidiens.

La TNT mobile : La plupart des téléphones japonais possédant la TV mobile (One-seg) disposent d’une antenne à sortir. Ce n’est pas le cas sur le 003SH : tant mieux ! La réception est bonne (du moins à Tokyo). Les fonctions d’enregistrement sont là.

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

Le NFC et l’infrarouge : Le sans contact, disponible depuis longtemps au japon, est très utile pour payer à la fois les transports en commun et les petits commerçants. Le téléphones permet d’enregistrer une carte et de recharger celle-ci en ligne via une carte de crédit.  L’infrarouge, typiquement utilisé lors d’échanges de contacts, est lui aussi présent. Il permet un échange très facile de contacts, photos et tout autre fichier via les classiques menus “partager”.

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d Android

Il se vend beaucoup au Japon (et finalement très peu ailleurs) des filtres de discrétions à mettre sur les écrans. Ces filtres ont la particularité de noircir l’écran sauf pour l’utilisateur qui est en face de l’écran. Ces filtres sont de plus souvent agrémentés d’images (qui elles aussi ne se voient qu’en oblique) – souvent des personnages de manga bien sûr.

Il se trouve que l’écran de Sharp permet aussi de reproduire ces filtres populaires, mais de manière dynamique ! Il y a un donc un menu (et un raccourcis dans la barre de notification : Veilview) qui permet d’activer et même de changer le motif de masquage.

Softbank 003SH par Sharp Smartphone 3d

Le filtre de discrétion

Conclusion

Voici un smartphone puissant et bourré à craquer de fonctionnalités. Particulièrement adapté au marché japonais des téléphones.

Sharp (et le Japon en général), a su rattraper, en un coup de pinceau, le retard relatif qu’il avait pris avec la mode des smartphones. Bravo. J’attends avec impatience que ces technologies soient disponibles ailleurs dans le monde (la première étant probablement les technologies sans contacts, qu’en pensez-vous?).

Je ne me prononcerai pas sur l’utilité ou non de la 3D : pour certains, elle est fantastique, pour d’autres particulièrement éprouvante. Je ne pense pas que le futur nous réserve du 100% 3D, mais je ne pense pas non plus qu’il s’agisse d’une fonction gadget qui disparaîtra rapidement.

J’aime :

  • La 3D et le pré-chargement avec des jeux 3D
  • Les librairies SHARP pour développer avec les fonctions spéciales du téléphones.
  • Le look, les performances, les ajouts fait par Sharp dans Android.
  • Le mode “discrétion”, les fonctions de téléphones japonais : la TV, le sans-contact, le podometre
  • L’appareil photo, au standard japonais : 9.6 MP !

J’aime moins :

  • La simple caméra qui rend la prise de photo 3D laborieuse
  • L’épaisseur
  • Le prix
  • Plus que bloqué opérateur le Sharp est, chez Sotfbank, bloqué sur un type de SIM précis !
  • Le côte trop japonais de Sharp qui n’a que peu d’ambition pour le marché mondial.

Alors, c’est quand même autre chose qu’un Nokia N8, non ? (Je sais, je troll ;))