Nous étions ce soir avec Ulrich à la conférence de presse pré-MWC de Sony, qui, comme vous le savez, a présenté 2 nouveaux smartphones pour l’Europe, afin de compléter une gamme pensée pour toucher un très large public. Si le U est clairement orienté pour un public jeune avec sa personnalisation avancée et ses couleurs chatoyantes, le P est un smartphone milieu de gamme qui s’adresse à ceux qui ne voudraient pas un écran trop large. 

Note :

Comme vous le voyez, la forme de cet Xperia P est très proche de celle de l’Xperia S que nous testions en début de semaine : oui, pas de surprise l’OS est aussi strictement identique à celui du grand frère. Mais qu’est-ce qui change alors ? Evidemment, comme c’est du milieu de gamme sur 4 pouces, le processeur est un poil inférieur : on passe de deux coeurs cadencés à 1,5 Ghz à deux coeurs à 1 Ghz.

De même, l’appareil photo n’a plus un objectif 12,1 Mpx, mais se contente d’un 8 Mpx, standard de l’année 2011, puisque c’est ce que l’on retrouve sur l’iPhone 4S et le Galaxy S II – il pourra parfaitement prendre des vidéos 1080p. Du côté du stockage, toujours pas de carte microSD et on divise la mémoire par deux : de 32 Go sur le S, on passe à 16 Go sur le P. L’écran est lui aussi différent, car si la définition est un poil plus basse avec ses 960×540 pixels, la technologie d’éclairage exclusive dite « Magic White » permettra d’après Sony de voir parfaitement l’écran en plein soleil… on attend de voir et on se demande bien pourquoi l’Xperia S n’en a pas profité.

Bref, on avait clairement l’impression d’avoir entre les mains un smartphone de la gamme Sony Xperia, disposant de tous les services multimédia de la marque, Playstation certified et tout le tralalala, mais qui avait un peu le cul entre les deux chaises que sont ses deux frères : le prix nous sera communiqué demain normalement et on espère qu’il sera assez agressif pour concurrencer les autres constructeurs sur ce terrain – pour l’instant le U et le S semblent être des modèles plus pertinents si vous comptez acheter du Sony.

Notez, chers lecteurs attentifs, que les vidéos ne sont pas encore là : difficile de faire plus vite que la vitesse des Internets Espagnols, du coup, celle qui illustre cet article arrivera dans la soirée. Retrouvez également la prise en main du petit dernier, l’Xperia U.