Nous avons pris en main le Samsung Galaxy Beam, un smartphone android avec un pico-projecteur intégré !

Les smartphones ont bouleversé le marché de la téléphonie mobile. Maintenant que cette révolution est passée, les constructeurs essaient de se différencier de la concurrence. C’est le cas de Samsung, avec son fameux Galaxy Note (rapidement copié par LG) ou du Galaxy Beam.

Ce dernier smartphone possède un pico-projecteur. L’écran du téléphone est trop petit pour partager vos souvenirs ? Aucun problème, vous n’avez qu’à montrer le contenu en l’affichant sur un mur ! La puce utilisée est une Texas Instruments DLP, que l’on retrouve notamment dans les cinémas français (dans une autre variante bien évidemment), ou dans des terminaux variés (caméscopes Sony par exemple).

Il faut savoir que la puce a été réduite pour s’adapter au format smartphone. La luminosité est donc de 15 lumens, ce qui est correct dans un environnement sombre. Malheureusement dès que la luminosité est un peu élevée, le contenu projeté sera très peu lisible.

Ce qui est affiché est tout simplement l’interface Android, aucune optimisation particulière n’est opérée. Pour l’activer, une pression sur le bouton dédié sur le haut de l’appareil et le pico-projecteur se lance instantanément. Par défaut, il se lance en mode portrait, mais vous allez pouvoir forcer un affichage en paysage (même si l’interface n’est pas prévue pour) en appuyant à nouveau sur ce bouton. Pour régler la netteté, les touches du volume viendront vous aider.

L’intégration d’une telle puce se fait au détriment de la finesse et de la légèreté. On a donc des dimensions de 124 x 64,2 x 12,5 mm, pour un poids de 145,3 g. L’autonomie devrait être conséquente, dans la mesure où la batterie fait 2000 mAh, ce qui est extrêmement rare sur des modèles équivalents.

Pour l’écran, c’est du Super AMOLED de 4 pouces, avec une définition WVGA (800 x 480 pixels). C’est le même modèle que l’on retrouve sur des smartphones comme le Galaxy S Advance par exemple et offre une belle densité de pixels de 233 ppi. Pour cette technologie, on rencontre toujours les mêmes problèmes : les blancs qui tirent sur le bleu, mais on obtient un noir très profond.

Le smartphone est prévu avant l’été au niveau mondial et devrait probablement arriver en France vers le mois d’avril. Pour ce qui est du prix, aucune information actuellement.

Ce téléphone a des atouts pour être un succès, notamment pour sa batterie. La politique tarifaire de Samsung sera un élément déterminant, dans la mesure où le pico-projecteur n’est pas parfait.