Hangouts, utilisé comme messagerie par défaut, n’avait pas rencontré le succès espéré lors du lancement de KitKat sur le Nexus 5. Avec Lollipop, Google inaugure une nouvelle application messagerie pouvant être installée sur n’importe quel appareil : Messenger. Nous l’avons essayée.

Messenger

Le style Material Design

À l’heure du Material Design, on pouvait s’attendre à une application Messenger harmonisée avec les autres apps estampillées Google, désormais mises à jour sur le Play Store. Pas de déception de ce côté, puisque l’on retrouve les mêmes codes graphiques que sur Gmail, par exemple. L’avatar des contacts est donc affiché dans une bulle (en l’absence de photo, une bulle colorée indiquant l’initiale de son prénom prend le relai) et pour créer un nouveau message, il suffit de cliquer sur la touche ronde marquée d’un « + ». Et si vous souhaitez conserver un message mais sans vous encombrer, il vous sera tout simplement possible de l’archiver : avis aux amateurs, qui trouveront l’option dans les paramètres ou archiveront une conversation d’un swipe vers la gauche.

Messenger

La loupe en haut à droite permet de faire une recherche dans les messages.

La gestion des contacts

À la création d’un nouveau message, Messenger ne vous laisse pas seul : il vous propose un onglet dédié à vos contacts fréquents ainsi qu’un accès direct à l’ensemble de votre répertoire, ce qui pourra simplifier la tâche à ceux qui misent sur des envois groupés et ne veulent oublier personne. Notez à ce sujet que si vous recevez un message groupé, vous verrez dans la boîte de réception le nombre de destinataires supplémentaires qui seront matérialisés par des petites bulles colorées. En ouvrant la conversation et en cliquant sur les paramètres, vous accéderez d’ailleurs au numéro des « participants à cette conversation ». Gardez cela en tête si vous envoyez des sms groupés et ne souhaitez pas être pris la main dans le sac ! Toujours dans ces paramètres, il est possible de bloquer en un clic un contact indésirable, une option parfois difficile à trouver pour les néophytes sur leur smartphone.

Messenger

Comment bloquer Vincent en quelques instants.

La boîte de réception et l’envoi de MMS

Si l’on se concentre sur la boîte de réception en elle même, on constatera l’usage d’une liste de conversations sur fond blanc, sans séparation matérialisée par une ligne, par exemple ; c’est très exactement le design que l’on retrouve dans une autre app de messagerie : Textra. Dans les messages eux-mêmes, on retrouvera, selon la couleur de la bulle réservée au destinataire, des bulles de conversation au coloris assorti. L’expéditeur écrit dans des bulles sur fond blanc tandis que le fond de l’app est grisé. Notez que lorsque vos contacts disposent d’une photo, les coloris choisis pour les représenter semblent assez aléatoire, et se tournent généralement vers un gris plus foncé.

Dans les paramètres, vous accéderez aux accusés de réception (une petite icône à côté de l’heure d’envoi indique la livraison du message) pour les SMS comme les MMS. On remarque en outre que si le dernier message reçu de la part d’un contact est un MMS, vous en verrez un aperçu en miniature dès la boîte de réception. L’envoi de pièces jointes multimédias a d’ailleurs été simplifié : en cliquant sur le trombone à gauche du champ de saisie du texte, vous voyez une fenêtre apparaître sur un peu moins de la moitié de l’écran. Elle permet de prendre une photo sans ouvrir une application tierce et, si vous souhaitez un espace plus grand, un swipe vers le haut permet d’afficher cet appareil photo d’appoint en plein écran (de même qu’un clic sur l’icône carrée en bas à droite.

Messenger

Messenger simplifie l’envoi de contenus multimédias.

Nous avons également testé Messenger avec des montres Android Wear. On constate que lors de la réception d’une notification de message, il est possible de scroller sur l’écran de l’objet connecté et d’accéder aux messages précédents (une dizaine). Malgré ces bons points, certains relèvent un manque de rapidité sur leur téléphone et, évidemment, les allergiques au Material Design risquent d’être peu satisfaits. Quoi qu’il en soit, pour une première application de messagerie maison, on peut sans nul doute considérer ce Messenger comme une réussite.