En cette fin d’année 2017, la guerre des smartphones se joue du côté des phablettes de grande taille. En l’absence du Pixel 2 XL en France, le combat aura lieu entre trois titans, à savoir le Huawei Mate 10 Pro le Samsung Galaxy Note 8 et le LG V30.

Fiches techniques

Modèle Huawei Mate 10 Pro LG V30 Samsung Galaxy Note 8
Version de l'OS Android 8.0 Android 7.1 Nougat Android 7.1 Nougat
Interface Emotion UI LG UX 6.0 Samsung Experience
Taille d'écran 6 pouces 6 pouces 6,3 pouces
Définition 2160 x 1080 pixels 2880 × 1440 2960 x 1440
Densité de pixels 402 ppp 537 ppp 522 ppp
SoC Kirin 970 à 2,36GHz Snapdragon 835 à 2,45GHz Exynos 8895 à 2,3GHz
Processeur (CPU) ARMv8 ARMv8 ARMv8
Puce Graphique (GPU) Mali-G72 MP12 Adreno 540 Mali-G71
Mémoire vive (RAM) 6 Go 4 Go 6 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go, 128 Go 64 Go, 128 Go 64 Go
MicroSD Oui Oui Oui
Enregistrement vidéo 4K 4K 4K
Wi-Fi Oui Oui Oui
Bluetooth
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz, 700 MHz 2100 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz, 700 MHz 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz, 700 MHz
SIM 2x nano SIM nano SIM nano SIM
NFC Oui Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C USB Type-C
Géolocalisation Oui Oui Oui
Batterie 4000 mAh 3300 mAh 3300 mAh
Dimensions 154,2 x 74,5 x 7,9 mm 151,7 x 75,4 x 7,4 mm 162,5 x 74,8 x 8,6 mm
Poids 178 grammes 158 grammes 195 grammes
Couleurs Bleu, Gris, Marron, Or Rose, Bleu, Noir, Argent Bleu, Noir, Argent, Or
Prix 799 euros 899 euros 711 euros
Fiche produit | Test Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Différentes visions du borderless

L’année 2017 signe une rupture dans le design de nos smartphones puisque les principaux appareils haut de gamme sont passés au design « borderless« . Après les LG G6 et Samsung Galaxy S8 en début d’année, les LG V30, Samsung Galaxy Note 8 et Huawei Mate 10 Pro leur emboîtent tout naturellement le pas.

Tout comme les flagships de début d’année, la différence est toutefois marquée ici par la présence d’un écran incurvé sur le Galaxy Note 8 tandis que le V30 et le P10 Pro se contentent d’un écran plat surmonté d’une vitre 2,5D. Dans un cas comme dans l’autre, les matériaux utilisés sont de qualité et premium. Dans les trois cas cependant, les traces de doigt sont omniprésentes, le revêtement étant très salissant.

Notons qu’en ce qui concerne l’ergonomie, LG et Huawei prennent un peu d’avance sur leur concurrent en positionnant son capteur d’empreintes au centre de la façade arrière, ce qui devrait le rendre plus accessible que sur le Galaxy Note 8. Ce dernier mise en effet beaucoup (trop) sur ses autres capteurs biométriques, à savoir la détection faciale et le lecteur d’iris.

Enfin, notons qu’avec leurs écrans de 6 pouces — contre 6,4 pour le Galaxy Note 8 –, le LG V30 et le Huawei Mate 10 Pro sont plus petits. Cela se ressent sur ses dimensions (151,7 x 75,4 x 7,4 mm pour LG et 154,2 x 74,5 x 7,9 mm pour Huawei contre 162,5 x 74,8 x 8,6 mm pour Samsung), mais aussi sur leur poids (respectivement 158 et 178 grammes contre 195 grammes).

Trois écrans, deux ambiance

En dehors du côté incurvé de l’écran du Galaxy Note 8, les écrans de ces trois smartphones sont très proches. Samsung propose un format 18,5:9 pour une définition de 2960 x 1440 pixels tandis que LG opte pour du 18:9 avec un affichage de 2880 x 1440 pixels. C’est bien évidemment une question de goût et d’intégration logicielle, mais il faut avouer que la vision « en carrés » de LG est plutôt ingénieuse, notamment dans l’utilisation de l’appareil photo. Un avantage sur ses deux concurrents.

Malgré la légère différence de définition, les écrans de LG propose une meilleure résolution (537 PPP contre 522 PPP) puisque sa diagonale est légèrement plus petite. Cette différence est cependant négligeable.

De son côté, Huawei a préféré miser sur l’autonomie et propose sur son Mate 10 Pro une dalle Full HD+ (2160 x 1080 pixels), soit une densité de 402 PPP. Si on est loin de ses deux concurrents, on reste tout de même à un niveau tout à fait satisfaisant au quotidien.

LG et Samsung sont réputés pour leurs dalles OLED, mais il est important de préciser que c’est la première fois depuis très longtemps que LG intègre autre chose que du LCD sur l’un de ses smartphones. Il faudra donc vérifier lors d’un test plus complet si le calibrage a été correctement effectué, bien que ce ne soit pas une grande crainte. Bien qu’il ne fabrique pas ses propres écrans, Huawei passe également à l’OLED avec son Mate 10 Pro, après quelques essais ponctuels sur d’autres terminaux plus confidentiels (Mate S, P9 Plus…).

Des performances équivalentes

Alors que Samsung prenait de l’avance sur LG en début d’année en intégrant un processeur gravé à 10 nm (l’Exynos 8895) tandis que son concurrent devait se contenter d’une puce de la génération précédente, les forces s’équilibrent sur cette fin d’année. En effet, les deux phablettes intègrent des processeurs de puissance équivalente, à savoir l’Exynos 8895 d’un côté et le Snapdragon 835 de l’autre.

Ces deux SoC sont désormais bien connus et leur excellente réputation n’est plus à faire. La différence se jouera donc sur la mémoire vive et la gestion du multitâche. En effet, le LG V30 n’embarque « que » 4 Go de RAM contre 6 Go pour le Samsung Galaxy Note 8. Une différence qui pourrait se faire sentir sur le long terme.

Pour ce qui est du Huawei Mate 10 Pro, il s’agit du premier smartphone à embarquer un processeur Kirin 970. Également gravé en 10 nm, il est composé de 4 cœurs Cortex-A73 et de 4 Cortex-A53, une architecture similaire à ses concurrents. HiSilicon obtient cependant habituellement des performances supérieures dans les jeux grâce à une optimisation particulièrement fine de son GPU (un Mali-G71 MP20 ici).

Enfin, le nouveau-né chinois arrive également avec 6 Go de RAM, ce qui devrait l’aider à soutenir un multitâche conséquent.

T’as le stylet ou tu l’as pas

Les LG V30 et Samsung Galaxy Note 8 intègrent tous les deux Android 7.1 Nougat tandis que Huawei propose nativement Android 8.0 Oreo. Notons par ailleurs que LG est généralement plus rapide pour le déploiement des mises à jour majeures, mais que Samsung est plus réactif sur les mises à jour de sécurité. À voir si avec Android 8.0 Oreo cette différence sera toujours présente ou non.

Concernant l’interface, on retrouve les modifications propres à chaque constructeur avec d’un côté LG UX, Samsung Experience de l’autre, et enfin Emotion UI. Une question de goût, même si à la rédaction nous trouvons l’interface de Samsung moins brouillonne et mieux agencée. Reste à voir si les nouveautés d’EMUI 8.0 arriveront à nous convaincre.

S Pen

Le principal point fort de Samsung sur ses concurrents est la présence du S Pen, son célèbre stylet. Il faut par ailleurs avouer qu’il se montre cette année plus intéressant que jamais. Moleskin souhaite cependant proposer un stylo accessoire pour le Mate 10 Pro se servant de l’intelligence artificielle du téléphone pour numériser l’écriture automatiquement. Comptez cependant 299 euros pour cet accessoire.

Enfin, si on retrouve Google Assistant sur les deux, Samsung met l’accent sur Bixby, son propre assistant personnel, encore incomplet en France malgré ses énormes possibilités.

La guerre du double capteur

Samsung, LG et Huawei ont une excellente réputation dans le domaine de la photo mobile. Si Samsung a pris un peu de retard avec son Galaxy S8, le Galaxy Note 8 pour sa part fait bien mieux et s’offre, pour la première fois sur un smartphone du géant coréen, un double module photo.

Le V30 repose principalement sur un capteur Sony IMX351 de 16 Mégapixels ayant des photosites de 1 µm et couplé à un objectif ouvrant à f/1,6. De son côté, le capteur principal du Galaxy Note 8 dispose de photosites plus grands (1,4 µm) puisque sa définition est plus faible (12 Mégapixels), donc pouvant absorber davantage de lumière, mais l’ouverture de son objectif reste cantonnée à f/1,7. Les deux devraient donc plus ou moins se valoir.

Enfin, le Mate 10 Pro affiche un double capteur de 20 et 12 Mégapixels avec une ouverture de f/1.6 sur les deux optiques. Le premier est monochrome, le second RGB, et Leica a une nouvelle fois participé à sa conception. Si l’on ne connait pas la taille des photosites, le constructeur a mis l’accent sur sa puce dédiée à l’intelligence artificielle permettant d’améliorer le traitement logiciel des images.

Une utilisation différente du double capteur

Alors que Samsung a suivi la mode du « Portrait » utilisant le deuxième objectif pour mesurer la profondeur et ajouter un bokeh à l’image (ce que certains font numériquement sans passer par un deuxième module), LG continue de proposer des focales radicalement différentes. Enfin, Huawei combine ses deux capteurs afin de proposer des clichés plus précis et plus contrastés au quotidien en plus d’avoir un mode portrait avec un bokeh satisfaisant.

Le Galaxy Note 8 propose des FOV de 45 et 77° tandis que LG propose 71 et 120°. C’est une nouvelle fois une question de goût, mais il faut avouer que le choix de LG est bien plus pragmatique. On ne connait pas encore l’angle de vision du Mate 10 Pro, mais l’utilisation du double capteur sur le P10 Plus était déjà impressionnant en début d’année.

Autonomie : avantage à Huawei

Avec leur processeur très économie gravé à 10 nm et un écran OLED qui n’a pas besoin d’énergie pour afficher des pixels noirs, les trois smartphones mettent tous les atouts de leur côté pour proposer une grande autonomie. Samsung et LG misent sur une batterie de 3300 mAh pour alimenter l’ensemble tandis que Huawei vise bien plus haut avec 4000 mAh. Ajoutons à cela le fait que l’écran du Galaxy Note 8 est un peu plus grand et on peut imaginer que les V30 et Mate 10 Pro iront un peu plus loin.

Cela n’est valable cependant qu’en prenant en compte que les parties logicielles des trois smartphones sont optimisées de la même manière, ce qui n’est pas forcément le cas. Il faudra donc attendre de pouvoir les tester pleinement pour savoir lequel s’en sort réellement le mieux.

Lequel choisir ?

En dehors de ces grands classiques, on retrouve quelques nouveautés supplémentaires, comme le mode « Dock » chez Samsung et Huawei, que le V30 n’a pas, et une intégration très poussée de l’intelligence artificielle pour le Mate 10 Pro, couplée à Android 8.0 Oreo. Cela ne sera certainement pas des éléments qui pousseront à l’achat, mais qui peuvent cependant faire la différence en cas d’hésitation.

Sur le papier, les trois smartphones sont très bons, avec une légère avance logicielle pour Samsung et Huawei et une meilleure ergonomie pour LG et Huawei. Il est cependant difficile de faire un choix sans avoir pu tester plus en profondeur certains points essentiels, comme l’autonomie ou l’appareil photo. Nos tests complets arriveront cependant dès que possible.

Pour autant, un autre argument viendra forcément jouer : le prix. Proposé à 1009 euros, le Galaxy Note 8 est très cher, et même s’ils sont également très premium, le V30 et le Mate 10 Pro sont respectivement annoncés aux environ de 900 euros et à 799 euros.

Notons cependant que la phablette de Samsung est déjà disponible tandis qu’il faudra attendre novembre (Huawei Mate 10 Pro) ou décembre (LG V30) pour se procurer l’un de ses concurrents.

FrAndroid Bons Plans

L'équipe de FrAndroid sélectionne pour vous les meilleurs bons plans disponibles sur le web. Les liens comportant l'icône sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit depuis cet article, vous ne le paierez pas plus cher, mais l’e-commerçant nous reversera une commission. Merci à vous !