Introduction

Les smartphones d’entrée et de milieu de gamme commencent à attirer les utilisateurs exigeants, ce qui pousse les constructeurs à les soigner tout particulièrement. Avec sa gamme Galaxy A, annoncée en 2014 et arrivée début 2015 en France, Samsung souhaite proposer des appareils aux finitions premium à un prix abordable. La génération 2016 arrive à peine et promet déjà de faire de l’ombre aux plus grands.

samsung-galaxy-a3-a5-2016 copy

Depuis le lancement du Galaxy Alpha, Samsung porte un véritable soin à ses appareils de milieu de gamme, et particulièrement à leur design. Abandonnant le plastique des modèles d’antan, le géant coréen a fini par adopter le métal afin de donner une plus grande impression de qualité. Avec ses éditions 2016, Samsung souhaite aller toujours plus loin et donner à ses appareils bon marché l’apparence de produits premium.

 

Comme un air de déjà-vu

Les Galaxy A3 et A5 de 2016 empruntent davantage au Galaxy S6 qu’aux précédents modèles. Ils arborent tous deux une dalle vitrée 2,5D à l’avant comme à l’arrière, séparées l’une de l’autre par un cadre en aluminium biseauté et protégées par un revêtement Gorilla Glass 4. Ce choix de matériaux se ressent au toucher, mais aussi au poids puisqu’ils pèsent respectivement 132 et 155 grammes, soit entre 30 et 40 grammes de plus que leurs équivalents de l’année dernière. Cela s’explique entre autres par la taille d’écran qui passe de 4,5 à 4,7 pouces pour le A3 et de 5 à 5,2 pouces pour le A5.

Avec ses finitions soignées, cette nouvelle gamme est très agréable à prendre en main et se tient bien sans aspérité gênante sous le doigt ou sur la paume. Les moindres détails ont ainsi été peaufinés, jusqu’aux boutons, parfaitement positionnés, et aux rebords latéraux de l’écran dont la finesse impressionne sur cette gamme de produits, alors que des smartphones premium peinent encore à proposer quelque chose de similaire.

Samsung-galaxy-A5-2016-microsd copy

Bien que leur design soit calqué sur celui du Galaxy S6, les Galaxy A3 et A5 2016 ont l’avantage de proposer un tiroir pour insérer une carte MicroSD, un élément retiré de certains smartphones ces dernières années, provoquant la grogne des utilisateurs. Cela laisse bon espoir pour le Galaxy S7 à venir.

 

Meilleur écran, meilleure autonomie…

Changement de génération obligé, le design n’est pas la seule nouveauté de cette ligne Galaxy A 2016. La technique aussi a évolué, sur de nombreux points. Les écrans Super AMOLED par exemple, en plus de s’élargir légèrement, gagnent en définition, passant de qHD à HD pour le Galaxy A3 et de HD à Full HD pour le A5. Des améliorations qui sont toujours appréciables.

La puissance a également été revue à la hausse. Samsung tourne une nouvelle fois le dos à Qualcomm ici en intégrant aux Galaxy A3 et A5 des puces Exynos de fabrication maison. Le premier est équipé d’un quad-core cadencé à 1,5 GHz et le second d’un octa-core cadencé à 1,6 GHz. La mémoire vive reste quant à elle identique à ce qui se trouvait sur la génération précédente, à savoir 1,5 et 2 Go respectivement. De son côté, le Galaxy A5 dispose en sus d’un capteur d’empreintes qui n’est pas présent sur son petit frère.

samsung-galaxy-A5-2016 copy

Enfin, dernier détail, mais pas des moindres, la capacité de batterie de l’un comme de l’autre a été sensiblement augmentée afin d’accompagner la propagation du nombre de pixels affichés à l’écran. On retrouve donc une batterie de 2300 mAh pour le plus petit des deux et une de 2900 mAh sur le plus grand, soit environ 25 % de capacité en plus que sur les Galaxy A de 2015. Bien que nous n’ayons pas encore eu le temps de mettre ces dires à l’épreuve, il nous a été indiqué que l’autonomie de ces smartphones approcherait grâce à cela des deux jours, même avec une utilisation soutenue. En outre, le Galaxy A5 dispose d’une technologie de charge rapide qui lui permet de remplir la moitié de sa batterie en 30 minutes seulement.

 

Et toujours la photo

Bien conscient que la photo sur mobile est un usage toujours grandissant, Samsung a intégré sur ses deux smartphones un module photo principal de 13 Mégapixels avec une ouverte à f/1.9 pour une meilleure captation de lumière en conditions difficiles. Les premiers essais semblent concluants, même s’il faudra attendre le test complet avant de réellement se prononcer à ce sujet. Enfin, on retrouve tous les modes logiciels présents sur le Galaxy S6, de la création du GIF animé au déclenchement d’un selfie par un simple mouvement de main.

samsung-galaxy-A3-2016-main-photo copy

On notera d’ailleurs que toute la partie logicielle des Galaxy A 2015 est calquée sur celle des derniers modèles sortis (Galaxy Note 5 et Galaxy S6 edge+). Ils tournent donc sans surprise sur Android 5.1.1 Lollipop et proposent tous les avantages aperçus en 2015, dont notamment la boutique de thèmes pour changer d’un coup d’un seul toute l’interface, ou la suite Microsoft Office pour ceux qui voient cela comme un avantage.

 

Une concurrence difficile

Les Galaxy A3 et A5 (2016) sont prévus pour la fin du mois de janvier au prix respectif de 309 et 409 euros. S’ils restent à un tarif tout à fait convenable pour ce type de produit, ils doivent néanmoins affronter une concurrence de plus en plus rude, notamment de la part des constructeurs chinois, qui arrivent de plus en plus à s’imposer en Occident.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid