Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Uber lance des services de livraison pour petits commerces et particuliers

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Uber est sur le pied de guerre en cette période de confinement. Après avoir tissé des liens étroits avec Carrefour dans le cadre d’un programme de livraison à domicile uniquement lié à des produits alimentaires, ou encore offert 100 000 trajets et repas au personnel médical, place à deux nouveaux services de livraison récemment introduits dans un communiqué de presse.

Leur nom ? Uber Direct et Uber Connect. Le principe du premier nommé est simple : faciliter la mise en relation entre les commerçants et les clients. L’occasion pour les détaillants de dégager un minimum de chiffre d’affaires malgré la fermeture de leur enseigne. En guise d’exemple, le groupe cite son partenariat avec Cabinet, sis à New York, dont les médicaments en vente libre peuvent désormais atterrir chez des consommateurs.

Uber Connect : la solution pour les particuliers

Déterminée à montrer l’utilité de son service, l’entreprise met également en exergue son alliance avec Greencross, en Australie, de laquelle résulte un nombre conséquent de livraisons relatives aux produits pour animaux domestiques. Pour l'heure, aucune annonce n'a encore été faite pour la France.

Uber Connect, de son côté, cherche à s’imposer comme une passerelle entre particuliers. L’idée étant d’envoyer son colis via un travailleur Uber à un ami ou membre de votre famille, et ce sans aucun contact humain direct. Indisponible en France, cette fonctionnalité a été déployée dans plus de vingt-cinq villes en Australie, Mexique et États-Unis.

Maintenir les finances à flot

Uber ne donne en revanche aucune information sur le périmètre de livraison : tout porte à croire que la limite se situe à une distance jugée raisonnable et faisable pour le livreur. Confinée jusqu’au 11 mai, la France pourrait dans un avenir proche bénéficier de ces nouveaux services, lesquels permettent à Uber de maintenir un minimum d’activité, tout en proposant à ses collaborateurs une autre source de revenus.

https://www.frandroid.com/produits-android/automobile/689322_trajet-uber-quelles-mesures-dhygiene-adopter-pendant-le-coronavirus