Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Spotify essaye un nouvel abonnement à 1 $

Comment faire basculer les utilisateurs gratuits vers des modèles payants ? C’est la question que se posent tous les services populaires du moment. Après YouTube qui lance son abonnement YouTube Premium Lite à bas prix afin de se passer notamment de la publicité, Spotify tente un nouveau service payant… à moins d’un tout petit dollar.

Voyant que son nombre d’abonnés à 9,99 euros par mois ou à tout autre service payant ne gonfle plus vraiment, Spotify essaie d’aller draguer le gros de ses utilisateurs en leur faisant miroiter une offre « presque gratuite », mais avec forcément quelques concessions sur l’usage.

Spotify Plus, les avantages du payant et quelques contraintes du gratuit

Selon The Verge, l’entreprise suédoise testerait actuellement un forfait à 0,99 dollar (moins d’un euro) qui ne ferait pas sauter les publicités, mais permettrait en revanche d’avancer autant de fois les morceaux durant l’écoute (limité à six par heure dans l’offre gratuite). Il est même possible de sélectionner des chansons spécifiques sur un album ou une playlist.

Baptisé Spotify Plus, l’abonnement est actuellement à l’essai auprès de certains utilisateurs du service de streaming musicaux. Il s’agit finalement d’un mix entre les options payantes (saut de chanson, sélection des titres…) et gratuites (publicité présente) qui pourrait séduire ceux qui rechignent à sortir quelques euros pour avoir une totale liberté d’écoute.

Ces nouveaux abonnés continueraient ainsi à financer la publicité a minima en échange d’un peu plus de flexibilité dans les usages. Depuis longtemps, les services de streaming audio réfléchissent à proposer des offres où la publicité serait encore en partie une source de financement contre un abonnement à prix dérisoire. Jusqu’à présent, cela n’a pas toujours souri.

« Nous effectuons actuellement un test d’un plan d’abonnement financé par la publicité avec un nombre limité de nos utilisateurs », a confirmé l’entreprise au média spécialisé. Cependant, celle-ci insiste aussi sur le fait que cela ne garantit en rien que l’offre sera généralisée par la suite. En revanche, le service Hi-fi se fait toujours attendre