Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les navigateurs Brave et DuckDuckGo s'attaquent à Google là où ça fait mal

AMP est une technologie qui a désormais plusieurs années. Elle a été introduite en 2015 et a permis à Google d'accélérer la transition des sites web du monde entier vers le mobile. Concrètement, il s'agit d'une technologie qui permet d'offrir une expérience adaptée au mobile avec une interface conçue pour les petits écrans de nos smartphones ainsi que des pages web bien plus rapides à charger pour les petites connexions.

Cette technologie a été très rapidement et massivement répandue car Google a mis en avant sur son moteur de recherche les pages web compatibles AMP (ce qui n'est plus forcément le cas désormais). Vous pouvez très facilement tester AMP sur Frandroid en ajoutant simplement /amp à la suite des adresses web de nos articles. Vous verrez que l'affichage des pages est différent : il est simplifié et la publicité est différemment intégrée. L'intérêt de Google est surtout de pouvoir diffuser des publicités dans un meilleur environnement.

Brave a décidé de désactiver par défaut AMP, l'éditeur affirme dans un article que cette technologie est « nuisible à la vie privée » et « aide Google à monopoliser et à contrôler davantage la direction du Web ». DuckDuckGo a également pris la décision de désactiver AMP sur son navigateur, sur toutes les versions. Cela signifie que les pages web que vous chargez ne chargeront plus en AMP sur ces navigateurs web alternatifs.

https://twitter.com/DuckDuckGo/status/1516535049671397379

Pourquoi AMP est critiqué ?

L'un des problèmes avec la technologie Accelerated Mobile Pages est que le contenu créé à l'aide d'AMP est généralement diffusé via un cache sur le serveur de Google plutôt que d'être réellement lié au serveur de l'éditeur. En chargeant un article d'un site média, par exemple, vous chargez la page depuis les serveurs de Google. Cela signifie également que vous avez davantage de probabilité de voir de la publicité Google, AMP a justement été une manière de favoriser les technologies publicitaires de Google.

Autre problème : étant donné qu'AMP est une version simplifiée de votre contenu original, vous êtes à la merci de Google en ce qui concerne la manière dont votre contenu est réellement affiché. Généralement, vous renoncez au design général de votre page en échange d'un téléchargement très rapide. Pourquoi ? Tout simplement parce que les outils AMP limitent expressément les possibilités des développeurs pour justement réduire la taille des pages web et donc leur chargement.

« Un web éthique doit être un web axé sur l'utilisateur, où les utilisateurs contrôlent leur navigation et savent avec qui ils communiquent. AMP est incompatible avec un web axé sur l'utilisateur. De-AMP s'ajoute à la longue liste de fonctionnalités de Brave qui placent les utilisateurs en premier sur le Web », a déclaré Brave dans son communiqué.

Pour le moment, l'impact sur les revenus de Google va être très limité. Brave et DuckDuckGo sont deux navigateurs qui sont loin d'avoir une part de marché importante, de plus, ces navigateurs web bloquaient déjà les publicités par défaut.