Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Facebook Messenger Lite intègre les appels vidéo dès maintenant, la légèreté s'envole

L'application de discussion instantanée Messenger Lite par Facebook se met à jour pour intégrer les conversations en vidéo, aussi ironique que cela puisse paraître pour la légèreté promise de l'ensemble.

Mise à jour du 22/03 :

Le déploiement des appels vidéo sur Messenger Lite est bien effectuée ! Vous pouvez la retrouver dès maintenant en installant l'application sur le Play Store ou en la mettant à jour.

Article original du 07/03 :

Facebook a toujours eu un problème fondamental : ses applications mobiles sont lourdes, très lourdes. Conscient de cela, il s'est donc mis à créer des variantes Lite de Facebook mais aussi Messenger, son application de discussion instantanée.

Ceux préférant avoir le large panel de fonctionnalités liées à ses services pouvaient alors opter pour la version classique, quand ceux préférant optimiser leur espace disque, leur batterie et leur consommation de données pouvaient leur préférer les versions Lite.

Messenger Lite s'alourdit en intégrant les vidéos

Une philosophie qui semble destinée à mourir alors que Facebook annonce fièrement avoir intégré ses appels vidéo dans Messenger Lite. Cette mise à jour est actuellement en cours de déploiement sur le Play Store.

https://www.facebook.com/messenger/videos/1835065476613124/

Si les appels vidéo vous semblent incompatibles avec l'idée d'une application légère, ce n'est pas forcément anormal : la vidéo est l'un des types de contenu les plus lourds à transférer, et donc grignotant le plus rapidement un forfait mobile.

Ceci étant, la promesse d'une application ne pesant que quelques mégas est toujours maintenue. Aussi, la "légèreté" reste l'un des critères en faveur de Messenger Lite. Mais si toutes les fonctionnalités de l'application de base sont destinées à arriver sur cette variante, comment justifiera-t-elle son existence à l'avenir ? C'est là que la stratégie de Facebook se retourne contre le développeur.