Instagram Shopping arrive en France et va permettre aux utilisateurs du réseau de taguer des produits sur leurs images pour permettre aux autres de les acheter. De quoi transformer un réseau à l’origine créatif et accès sur la beauté des images en un véritable panneau publicitaire.

Lors de son lancement ne octobre 2010, Instagram était un réseau de partage d’images innocent basé sur l’ajout de filtres vintages à une image. Deux ans plus tard, l’application était rachetée par Facebook pour un milliard de dollars, multipliant peu à peu ses possibilités (comme les Stories) et voyant sa communauté muter.

Instagram s’est professionnalisé

Aujourd’hui, être Instagrameur ou Instagrameuse est un métier. Il est possible de gagner sa vie en postant des images sponsorisées sur le réseau social. Les marques de mode et de voyage sont particulièrement concernées, puisque leurs produits sont peut-être les plus simples à vanter en une image (ce qui ne veut pas dire pour autant que le travail en lui-même est simple, mais c’est une autre histoire…).

Et pour aller encore plus loin dans la transformation en panneau publicitaire/magasin en ligne, Instagram lance en France une nouvelle fonctionnalité : Shopping. Déjà disponible depuis l’année dernière aux États-Unis, celle-ci permet de taguer jusqu’à 5 produits par post, créant ainsi un lien vers une boutique où l’acheter. Les seules limites ? Il doit s’agir d’objets physiques, pas de services et cela ne concerne pas (encore ?) les Stories. Une offre similaire est en cours de réflexion pour les services comme la réservation d’une table dans un restaurant ou d’un voyage.

Crédit image : 01net

Pour l’heure, seulement 5 entreprises ont adopté Instagram Shopping : Sephora, Clarins, Birchbox, La Redoute et Le Slip français. On peut néanmoins imaginer aisément que d’autres boutiques adopteront cette nouvelle fonctionnalité qui n’est pas commissionnée par Instagram et qui aurait « largement renforcé l’audience des sites de ventes en ligne » l’utilisant. En allant encore plus loin, on pourrait envisager de voir arriver ces étiquettes publicitaires sur les comptes de personnes tierces, transformant Instagram en véritable panneau publicitaire géant…. Mais peut-être allons-nous trop loin dans l’anticipation ?

À lire sur FrAndroid : Instagram, ou la professionnalisation d’un réseau autrefois innocent