Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Contre Google, le navigateur Brave fait de la résistance

Qwant, le moteur de recherche respectueux des données personnelles de ses utilisateurs, sera désormais installé par défaut sur le navigateur Brave, qui partage ce goût pour la non-intrusion dans la vie privée des internautes.

Quand on parle de Google, on pense aux smartphones, à l'écosystème Android, à Chrome, aux ordinateurs, à YouTube, aux voitures autonomes, à l'intelligence artificielle et aux innovations futures que la firme aux quatre couleurs souhaite apporter. Mais Google, c'est avant tout un moteur de recherche.

Et avec cette plateforme, le géant américain n'a jamais caché récolter des informations sur ses utilisateurs. Cela permet évidemment de proposer des résultats de recherche (et des publicités) plus pertinents, mais d'aucuns n'apprécient pas que l'entreprise dispose d'autant d'informations sur eux et se tournent donc vers des solutions alternatives telles que Qwant.

Ce dernier se distingue particulièrement par son respect de la vie privée de ses utilisateurs. Mais forcément, face à la popularité de Google, il est difficile de devenir le moteur de recherche embarqué par défaut sur un navigateur web. Or, justement, Qwant a annoncé qu'il était désormais installé nativement sur Brave.

Pour rappel, Brave est un navigateur présent sur ordinateur, Android et iOS dont l'interface est très similaire à celle de Chrome, mais il est totalement dépourvu de publicités. Cette politique étant assez proche de celle de Qwant, il n'est pas étonnant de voir les deux entreprises se rapprocher de la sorte.

N'y voyons pas là un coup fatal porté à Google qui est toujours très confortablement installé avec son moteur de recherche et son navigateur Chrome, mais il est intéressant de voir cette « résistance » se mettre en place et, surtout, s'organiser. Attendons maintenant de voir si ces efforts porteront leurs fruits.