Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Zao : face swap bluffant et soucis de vie privée pour cette application chinoise

En Chine, l'application Zao rencontre une immense popularité grâce à son impressionnante technologie de face swap. Dans le même temps, des inquiétudes ont déjà été soulevées quant à son respect de la vie privée.

Le face swap consiste à remplacer un visage par un autre sur une photo ou une vidéo. Certains algorithmes sont capables de le faire de manière automatique et très précise et c'est justement pour cette raison que l'application Zao est devenue virale en Chine en l'espace d'un weekend.

Comme l'indique Reuters, qui cite App Annie, Zao était l'application la plus populaire sur l'App Store chinois au 1er septembre 2019. Elle a aussi été beaucoup téléchargée via WeChat. Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes ont ainsi partagé leurs créations et il faut bien admettre que le résultat est bluffant, comme le prouve la vidéo intégrée au tweet ci-dessous où l'on peut voir le visage de l'utilisateur remplacer celui de Leonardo DiCaprio dans diverses scènes de films hollywoodiens.

Un seul et unique selfie a suffi à l'application pour générer ces effets en quelques secondes.

https://twitter.com/AllanXia/status/1168049059413643265

Voici un autre exemple impressionnant du face swap de Zao. Encore une fois, il est important d'insister qu'une seule photo du visage de l'utilisateur a été utilisée.

https://twitter.com/mbrennanchina/status/1168194503708049408

Atteinte à la vie privée ?

C'est donc sans surprise que l'on apprend que les serveurs de Momo, le développeur de l'application, ont failli crasher face à l'importance du trafic généré. Cependant, à peine parle-t-on de Zao que des inquiétudes concernant son respect de la vie privée se font également entendre.

Est pointée du doigt la politique de confidentialité jugée trop intrusive. Il y est en effet mentionné que les utilisateurs qui téléversent leurs images sur ZAO acceptent de céder les droits de propriété intellectuelle sur leur visage et autorisent l'application ZAO à utiliser leur image à des fins commerciales.

Momo a rapidement réagi sur Weibo en promettant des améliorations.

The Next Web signale que la plateforme chinoise WeChat a bloqué l'application Zao suite à la polémique, tandis qu'Apple ne s'est pas encore exprimé à ce sujet.

Zao n'est pas sans rappeler toutes les problématiques soulevées par les algorithmes de deep fake qui ont suscité la crainte de nombreux internautes, car il est possible de créer des films pour adultes générés par une IA dans le seul but de se venger d'une personne.

Officiellement, Zao n'est disponible au téléchargement qu'auprès des utilisateurs chinois qui doivent d'ailleurs s'inscrire avec leur numéro de téléphone. Enfin, notons que les inquiétudes autour de ce nouveau service surviennent quelques semaines après la polémique -- en partie infondée -- autour de l'application de selfies FaceApp.