Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Métro, RER, bus et co-voiturage : pendant les grèves, nous avons testé des apps pour se déplacer

Après deux jours de télétravail, il est temps de tenter de rejoindre les bureaux d'Humanoid, le groupe qui édite Frandroid. En temps normal, ce trajet consiste à 10 minutes de marche et environ 34 minutes de métro 8 pour arriver à Strasbourg Saint-Denis. Évidemment, en temps de grève, ce n'est pas aussi simple. Nous avions déjà fait une sélection des apps indispensables, mais cette fois-ci nous avons donc tenté d'utiliser notre smartphone pour trouver un chemin jusqu'à nos bureaux. C'est parti !

Google Maps : vous n'arrivez jamais à destination

Google Maps est une des applications les plus utilisées pour calculer les trajets, l'application intègre quasiment tous les modes de transport, y compris le bus, le métro, le RER... quand on habite en région parisienne.

Malheureusement, lorsque l'on calcule un trajet avec ces applications, il semble que tout va bien. Les métros, RER et bus fonctionnent comme si de rien n'était. Google Maps fournit tout de même un trafic live pour éviter, quand c'est possible, les bouchons. Vous remarquerez que l'application tenter de nous avertir d'un potentiel danger, mais elle ne nous propose pas de trajets adaptés.

RATP et Citymapper : itinéraires bis possibles

Après plusieurs essais d'apps, les apps RATP, Transit et Citymapper sont en mesure d'intégrer les conditions spéciales des grèves pour calculer des trajets. Le trajet le plus pertinent nous a été fourni par l'application Transit, nous en parlions de cet été, qui a bien intégré les spécificités de fonctionnement de chaque ligne. Nous avons néanmoins remarqué que l'heure de passage des bus indiquée n'est pas à prendre telle quelle, prenez donc votre mal en patience.

Certes ce ne sont pas les trajets les plus simples à réaliser, mais ces applications ont réussi à se frayer un chemin en exploitant le réseau de transport disponible. Par contre, nous préférons vous prévenir : les trains et bus prévus ne seront certainement pas à l'heure, et il est fort probable que l'affluence soit très importante comme nous avons pu le remarquer sur le RER B ou la ligne 8. Ces applications vont également vous encourager à marcher ou à prendre le vélo, ce n'est pas plus mal.

Co-voiturage : on a tenté, on a échoué

Nous avons également appris l'existence de BlaBlaLines, une application de covoiturage Maison-Travail. L'application est très simple, elle nécessite un compte BlaBlaCar, vous rentrez vos coordonnées (maison et bureau) et vous indiquez vos horaires. On vous met ensuite en relation avec des conducteurs, plus ou moins près de chez vous. De plus, l'application est gratuite actuellement, alors que cela coûte 4 euros par trajet en temps normal.

En théorie, c'est donc très intéressant. En pratique, nous avons fait une quarantaine de demandes, aucun n'a été acceptée. Impossible donc d'aller plus loin que l'étape des demandes, l'application ne doit pas fonctionner correctement avec la grosse demande actuelle.

À pied, à vélo ou en trottinette, mais attention à la pluie

Reste à vous déplacer vos propres moyens, à pied, à vélo ou en trottinette, néanmoins attention à la météo. La pluie peut être catastrophique, il y a de nombreux accidents en trottinette, mieux vérifier la météo avant de partir. Pour cela, nous vous conseillons l'application Météociel, également évoquée cet été et qui donne des prévisions les plus brutes possibles.

En tout cas, bon courage à vous !