Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Instagram et Facebook vont réduire à leur tour la qualité des vidéos

La semaine dernière, à la demande du gouvernement et de la Commission européenne, Netflix, YouTube et Disney Plus ont pris des mesures visant à réduire la bande passante de leurs services vidéo -- et même à repousser le lancement dans le cas de Disney -- afin de diminuer le risque d'engorgement du réseau Internet pendant la crise du Covid-19.

Ce dimanche, c'était au tour de Facebook et Instagram d'annoncer des mesures similaires. Le groupe américain a en effet indiqué au site Engadget que lui aussi allait réduire le bitrate des vidéos proposées sur ses réseaux sociaux :

Une compression sur les vidéos, les stories et les appels vidéo

Facebook et Instagram choisissent donc une méthode similaire à celle déjà adoptée par Netflix. Les deux réseaux sociaux ne vont donc pas limiter la définition -- comme le fait YouTube -- mais simplement le bitrate, pour des vidéos d'une définition similaire, mais davantage compressée. Ces vidéos compressées peuvent aussi bien concerner les vidéos publiées sur les réseaux sociaux que les stories sur Instagram ou les appels vidéo sur Facebook Messenger.

Il faut dire que dans le monde, Facebook représente 7,79 % de la bande passante totale, d'après une étude de Sandvine publiée en août dernier. On est certes loin des 12 % de Google et des 11,44 % de Netflix, mais il s'agit du troisième acteur le plus important. À titre de comparaison, Amazon, dont le service Prime Video a également été réduit, n'utilise que 2,87 % de la bande passante mondiale. Facebook et Instagram n'ont cependant pas annoncé le gain estimé en termes de bande passante de ce bitrate réduit.