Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Epic Games : Google a empêché OnePlus et LG d'intégrer Fortnite

Epic Games s'est désormais lancé dans un conflit juridique avec Apple pour ses pratiques anticoncurrentielles sur l'App Store, mais aussi Google pour des raisons analogues avec le Play Store d'Android. Cela fait suite à la suppression de Fortnite Battle Royale des deux boutiques d'applications après qu’Epic Games ait volontairement intégré un moyen d'éviter la fameuse taxe de 30 % sur l'achat des V-Bucks dans le jeu. Le document publié par Epic Games pour justifier sa plainte contre Google révèle de nouvelles informations sur les négociations entre le géant et les fabricants de smartphones.

OnePlus voulait intégrer l'application Epic Games

Epic Games commence par mentionner explicitement son expérience avec OnePlus. L'éditeur indique avoir atteint un point d'accord avec OnePlus pour intégrer nativement les jeux Epic Games comme Fortnite sur ses smartphones avec l'installation par défaut du launcher Epic Games. Cette application devrait à l'avenir se transformer en véritable boutique alternative au Play Store, comme l'éditeur le propose sur PC en concurrence avec Steam.

Seulement voilà, d'après Epic Games, « Google a forcé OnePlus à renégocier l'accord en raison d'une inquiétude du géant avec la possibilité pour Epic d'installer et mettre à jour des jeux mobiles en évitant le Google Play Store ». Nous avons contacté OnePlus pour en apprendre plus sur cette affaire et nous proposerons une mise à jour de l'article avec la réponse.

LG ne peut pas distribuer d'applications en dehors du Play Store

Un autre fabricant est nommément cité dans le document, il s'agit du coréen LG. D'après Epic Games, LG lui a indiqué que son « contrat avec Google n'autorise pas la distribution directe d'applications » et que le fabricant ne pouvait donc pas « offrir la possibilité d'installer ou de mettre à jour les jeux Epic si ce n'est à travers le Google Play Store ».

C'est un point assez étrange soulevé par LG ici, car la marque proposait sur ses smartphones une boutique nommée LG SmartWorld. La marque n'est d'ailleurs pas la seule et plusieurs fabricants de smartphones Android proposent une boutique alternative au Play Store sur leurs terminaux : le Samsung Galaxy Store et l'App Gallery de Huawei en sont des exemples bien connus.

Le seul OS mobile pour les fabricants

L'un des problèmes soulevés par Epic Games c'est bien la relation complexe entre les fabricants de smartphones et Google. Aujourd'hui, pour développer un smartphone sans s'appeler Apple, il n'y a pas d'autre choix possible que d'aller voir Google. Microsoft a jeté l'éponge avec Windows et Samsung n'a pas fait décoller son Tizen OS. Il n'y a donc aucun concurrent pour Android sur le marché des systèmes d'exploitation mobiles distribués sous licence aux fabricants.

Or, Google impose un certain nombre de conditions à l'intégration du Google Play Store aux fabricants, et surtout empêche la distribution de boutiques alternative sur le Play Store directement. Autrement dit, il est très difficile d'échapper au Play Store sur Android en l'état. Rappelons qu'Epic Games a longtemps proposé son jeu phare en dehors du Google Play Store, mais les messages d'avertissements mis en place par Google n'incitaient pas vraiment les joueurs à faire la démarche d'installer le jeu.