Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Netflix héritera des films Sony Pictures en exclusivité sur son service

Face à la montée en puissance de Disney+ et son incroyable catalogue, Netflix réplique en force. Non content de mettre l’accent sur ses propres productions, le service de streaming vient de signer un accord d’envergure pour doper ses contenus.

La firme de Los Gatos a signé un accord avec Sony Pictures pour hériter en exclusivité des prochains films du studio après leur sortie en salles et leur passage dans les services de vidéo à la demande. Cet accord débute avec les films prévus dès 2022 et concerné dans un premier temps les Etats-Unis.

Spider-Man et Uncharted en exclusivité streaming

C’est un sacré coup pour densifier l’offre de Netflix. Sony Pictures a dans ses cartons en préparation la prochaine adaptation du jeu vidéo Uncharted avec Tom Holland dans le rôle de Nathan Drake ainsi que celle de Resident Evil : Welcome to Raccoon City, la suite de Spider-Man : New Generation ou encore Morbius. En revanche, les films Marvel, Spider-Man : No way home et Venom : Let there be carnage, prévus pour une sortie cette année, ne font pas partie du deal.

Faute de disposer d’un service puissant de streaming comme Disney+ pour les productions Disney ou Paramount avec le futur Paramount+, Sony a donc trouvé un moyen d’assurer une pérennité et une mise en lumière de ses productions après leur vie toujours incertaine en salles en ces temps bouleversés. Il faut généralement compter 18 mois entre la sortie d’un film en salle et son arrivée sur Netflix, en raison du passage par la case VoD. La chronologie des médias impose encore trois ans en France pour le moment.

Un débouché pour Sony, une offre alléchante pour Netflix

Mais cet accord ne concerne pas seulement les prochains blockbusters Sony Pictures. Le New York Times annonce que le studio produirait également « deux ou trois » films exclusifs pour Netflix par an en plus de ses 15 à 20 films prévus annuellement. À cela s’ajoute l’accès au catalogue de films Sony déjà sortis, ainsi que ceux de sa filiale Columbia. En échange, Netflix financerait « un certain nombre » de prochaines productions Sony.

« Cela nous permet non seulement d’apporter leur impressionnante liste de franchises de films très appréciés et de nouveautés à Netflix, mais cela crée également une nouvelle source de films en première diffusion pour les abonnés du monde entier », se félicite Scott Stuber, responsable des achats films monde chez Netflix, dans un communiqué.

Face à la pandémie et à la fermeture des salles de cinéma, Sony Pictures a déjà dû chercher des débouchés pour ses films. Ainsi, USS Greyhound — La bataille de l’Atlantique avec Tom Hanks a fini en exclusivité sur Apple TV+. Réalisé par les créateurs de Spider-Man : New Generation, le film d’animation The Mitchells vs The Machines est lui prévu sur Netflix très prochainement.