Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

YouTube permet dorénavant de regarder des films gratuitement... avec publicité

Après les films visibles en paiement à l'acte ou ceux disponibles sur sa plateforme par abonnement YouTube Premium, la plateforme de vidéo permet dorénavant de regarder gratuitement des films avec de la publicité. Du moins, aux États-Unis.

Des films sur YouTube, il y en a depuis plusieurs années, mais jusqu'alors il fallait nécessairement payer pour pouvoir les visionner, que ce soit avec le paiement à l'acte ou avec la plateforme de vidéo par abonnement YouTube Premium. Cependant, comme le signale le site AdAge, il est désormais possible de visionner des films entiers, avec des coupures publicitaires.

En effet, comme l'a repéré le site spécialisé dans l'industrie publicitaire, YouTube propose depuis un mois, en partenariat avec certains distributeurs, des films hollywoodiens gratuitement sur sa plateforme. Parmi la centaine de films proposés, on peut citer Terminator, La Revanche d'une Blonde, Rocky ou Zookeeper. Le modèle économique, comme lors d'une diffusion à la télévision, repose alors intégralement sur la publicité, avec plusieurs pauses commerciales dans la vidéo. Bien évidemment, les abonnés à YouTube Premium peuvent de leur côté regarder les films sans aucune interruption.

Une offre pour l'instant limitée aux États-Unis

Pour l'heure, l'offre n'est cependant disponible qu'aux États-Unis. Aucune annonce n'a encore été faite pour une disponibilité de ces films gratuitement en France. Il faut dire que la législation française régule fortement les droits de diffusion des films lorsqu'ils sont déjà sortis en salles. Or, la chronologie des médias ne permet une diffusion financée par la publicité que sur les chaînes de télévision gratuites, et non pas sur les services de vidéo à la demande.