Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

YouTube dévoile son chiffre d'affaires pour la première fois et c'est colossal

« Afin d'offrir une meilleure vision de nos activités et des opportunités à venir, nous dévoilons désormais nos revenus avec plus de granularité en incluant Search, les publicités YouTube et Cloud ». Voici ce qu'affirme Alphabet -- la maison-mère de Google et de YouTube -- dans son dernier rapport financier. Ce qui nous intéresse particulièrement dans cette nouveauté, ce sont les performances du service de vidéos en streaming du géant américain.

Vous l'aurez compris, c'est la première fois que le chiffre d'affaires spécifique de YouTube est officiellement dévoilé. L'occasion d'apprendre que la plateforme a généré 15,1 milliards de dollars sur toute l'année 2019. À titre de comparaison, le document publié par Alphabet révèle que ce nombre était de 11,1 milliards en 2018 et de « seulement » 8,1 milliards en 2017.

On parle de pubs

Pour donner un autre ordre de grandeur : les revenus publicitaires de YouTube ont compté pour plus de 9 % du chiffre d'affaires total d'Alphabet (Google) qui s'érige lui à 161,8 milliards de dollars.

Vous noterez que le géant du web parle bien des publicités YouTube et non des autres formes de revenus de la plateforme de vidéos. On ne saura donc pas avec précision combien ont rapporté les abonnés YouTube Premium et YouTube Music puisque ces données sont diluées dans la catégorie « autres revenus de Google ».

Plus globalement, on retiendra aussi une santé financière toujours au top pour Alphabet avec une progression de 18 % enregistrée sur les revenus de 2019 par rapport à l'année précédente. Quant au bénéfice net, il s'élève à 34,3 milliards de dollars. La croissance reste toutefois moins importante qu'anticipée.

La première pour Sundar Pichai

À retenir également : il s'agit du premier rapport trimestriel d'Alphabet sous l'égide de Sundar Pichai qui a remplacé Sergey Brin et Larry Page. C'est déjà sous la direction de l'ancien patron de Google que la multinationale a vu sa valorisation en bourse atteindre les mille milliards de dollars.