Les Français d’Ubisoft se rapprochent un peu plus des Chinois de Tencent. Ce dernier profite de la sortie de Vivendi du capital du studio des frères Guillemot pour racheter 5 % d’Ubisoft.

Depuis quelques mois, Ubisoft et Tencent se tournent autour. Le premier est un studio français connu dans tout le monde occidental pour ses licences fortes (Lapins Crétins, Assassin’s Creed, Far Cry…), tandis que le second est une véritable pieuvre chinoise étalant ses tentacules dans tous les domaines. Tencent est par exemple au capital de Frontier Developments (Elite Fanderous, Planet Coaster…), possède Riot (League of Legends) et Supercell (Clash of Clans et Clash Royale), et s’étend sur de nombreux autres domaines comme la communication instantanée (WeChat), les réseaux sociaux (Weibo) et plus encore.

Tencent actionnaire d’Ubisoft

Aujourd’hui, nous apprenons que Vivendi s’est retiré du capital d’Ubisoft, revendant ses parts à 2 milliards d’euros, soit un bénéfice de 1,2 milliard en quelques années. Les actions ont donc été réparties entre les frères Guillemot (fondateurs d’Ubisoft), par Ubisoft, afin de réhausser le prix de l’action, mais aussi Ontario Teacher’s Pension Plan (3,4 %) et… Tencent. Ce dernier possède donc désormais 5 % du studio français.

C’est une très bonne nouvelle pour Ubisoft qui se voyait menacé par Vivendi et craignait de perdre son indépendance créatrice. Tencent est par ailleurs un allié puissant qui lui permet de mettre un peu plus le pied en Chine puisque le géant local éditera les productions d’Ubisoft dans l’Empire du Milieu. Un premier accord signé entre les deux entreprises en janvier permettait au français de profiter de WeChat et de son petit milliard d’utilisateurs pour exporter ses jeux mobiles développés via sa branche dédiée Ketchapp.

Alliés et concurrents ?

Ce partenariat est amusant sachant qu’Ubisoft est forcément entré en concurrence de l’une ou plusieurs licences détenues directement ou indirectement par Tencent. On peut par exemple citer South Park Phone Destroyer qui reprend beaucoup le principe de Clash Royale, ou The Lapins Crétins Heroes… Ah non, celui-ci ne fera d’ombre à personne après 2 ans en soft launch sans donner de nouvelles…