Microsoft continue de s’ouvrir à la concurrence et propose maintenant une solution antivirus pour Google Chrome.

Fini l’ancien Microsoft qui gardait ses services exclusifs à ses logiciels comme Windows ou Microsoft Edge, désormais l’éditeur va là où sont les clients. Quand on parle de navigateur, les clients ne sont clairement plus du côté de Microsoft, mais bien chez Google avec Chrome.

Une protection qui fait doublon

Après avoir dévoilé un OS utilisant le noyau Linux, Microsoft présente une extension pour Google Chrome nommée Windows Defender Browser Protection. Elle va analyser les liens ouverts dans Google Chrome et intercepter ce qui est identifié comme une menace, c’est-à-dire les tentatives de phishing ou les sites contenant des malwares.

Google propose déjà ce type de protection ; vous avez peut-être déjà vu Chrome refuser d’ouvrir un lien et vous prévenir avec un message d’alerte des risques encourus. Sur le site officiel de l’extension, Microsoft prétend que Microsoft Edge (qui intègre Defender Browser Protection) est capable d’intercepter 99% des attaques par hameçonnage, contre 87% pour Google Chrome, en s’appuyant sur une étude de NSS Labs réalisée en 2017.

Cette nouvelle extension permet donc à Microsoft de faire la promotion de son navigateur tout en proposant ses services chez la concurrence et en pointant du doigt la sécurité de Google.

L’installation de l’extension peut se faire directement depuis le Chrome Web Store.