En 2015, j’avais terminé l’année par une liste au Père Noël, détaillant les produits qui ont fait parler d’eux au cours des différents mois, du CES au MWC en passant par l’IFA…

En 2016, je rédige donc une nouvelle liste, mais avec un principe différent : Plus de produits choisis par catégorie, ici je vais parler des produits, sortis en 2016 ou avant, qui me font envie et que j’aimerais avoir sous le sapin.

Lenovo YogaBook (Android)

La tablette/ordinateur portable de Lenovo est un produit de choix quand on utilise, comme moi, une tablette au quotidien, et que l’on s’intéresse, comme moi, aux versions d’Android multi-fenêtrées comme RemixOS.
Ajoutons à cela son excellent concept de surface tactile servant à la fois de surface pour stylet, mais aussi de clavier avec touchpad, et nous voilà avec un très bon produit, fin, puissant et pouvant varier les usages.
Sans oublier que le stylet fourni contient de l’encre permettant d’écrire sur un véritable papier, retranscrivant le manuscrit à l’écran grâce à la surface tactile.
Seul défaut majeur selon moi, revers de la médaille du concept clavier/surface tactile : Le clavier ne possède pas de touches physiques, ce qui peut nécessiter un certain temps d’adaptation…si, bien sûr, on s’y adapte…
Comptez 499€ pour la version Android et 599€ pour la version Windows 10, c’est assez cher, mais, compte tenu du concept et de la puissance de la machine, c’est un prix légitime, surtout lorsque certains concurrents vendent des produits avec bien moins de possibilités, plusieurs centaines d’euros plus cher…

Yoga Book Android

GPD XD

Derrière ce nom qui prête à rire, GPD (pour « GamePad Digital »), petit constructeur Hong-Kongais, a conçu une petite console sous Android au design original…ou presque…
Le design de la GPD XD peut-être considéré comme original pour une console sous Android, en préférant un format à clapet au lieu d’un format avec boutons sur les côtés et écran au milieu.
Mais là où le design devient tout de suite « déjà vu », c’est lorsqu’on le compare aux consoles conventionnelles : La GPD XD ressemblant à s’y méprandre à une New 3DS XL.

D’un point de vue technique, nous ne sommes pas devant la plus puissante des consoles Android, mais la machine en a suffisamment sous le capot pour faire tourner la plupart des jeux Android, des émulateurs, et des outils de streaming de jeux depuis un PC.

La machine permet même de mapper ses boutons sur l’écran pour remplacer les commandes entièrement tactiles de certains jeux Android.

Seul reproche majeur qui pourra être fait à cette machine, hormis le manque d’inspiration du design : Sa version d’Android, une version KitKat 4.4.4, déjà obsolète à sa sortie fin 2015, que GPD n’a pas l’air de vouloir mettre à jour pour l’instant…

GPD XD

GPD Win

Restons chez GPD mais quittons Android avec cette autre machine, le Win.
Comme le nom le laisse comprendre, le GPD Win est un appareil fonctionnant sous Windows, et plus particulièrement sous sa dernière version, Windows 10.
L’idée de GPD avec ce PC tout juste plus grand que la première Nintendo DS, est de permettre aux utilisateurs de jouer à des jeux PC de ces 10 dernières années sur un ordinateur tenant quasiment dans la poche.

Bien entendu, il n’est pas question, ici, de faire tourner les dernières sorties PC en haute résolution avec une fluidité à toute épreuve, mais pour moins de 400€, le GPD Win permet de faire tourner les tâches multimédia de Windows sans problème et les jeux du début de la décennie de manière jouable, le reboot de Tomb Raider, Payday 2 ou encore Batman : Arkham City font partie des titres jouables sur la machine cités par la marque, et les premiers utilisateurs ont rapidement étoffé la liste des jeux fonctionnant correctement sur ce PC des plus portables.

Jeux indés peu gourmands et émulateurs sont aussi de la partie.

Autres détails à souligner : Ce PC intègre un port USB type C ainsi qu’un port USB 3 type A, un lecteur MicroSD est également présent pour ajouter du stockage, sans oublier une sortie mini-HDMI.

Le GPD Win n’est bien sûr pas parfait : Il ne fait pas tourner les jeux les plus récents, il n’est pas adapté à d’autres usages (avec un si petit clavier et un si petit écran, oubliez la bureautique…), ni même à tous les types de jeux (même si le stick droit peut émuler la souris, oubliez les RTS…et les FPS à moins que vous aimiez y jouer au pad…), mais si votre ludothèque contient des jeux assez peu demandeurs en ressources auxquels vous aimeriez pouvoir jouer dans votre lit ou dans le métro, le GPD Win est fait pour vous !

Notez que deux versions sont disponibles : Une équipée du processeur x7-Z8700 et une équipée du processeur x7-Z8750, mais malgré la puissance plus élevée de la seconde version, la première est en réalité mieux optimisée et plus performante en jeu.

GPD Win

Les Smartphones

On ne peut quand même pas parler de liste de Noël sans parler des smartphones : Plusieurs modèles ont marqué les utilisateurs cette année.
Ma sélection personnelle en contient trois :

Honor 8 :
Le Honor 8 est l’un des smartphones de la marque « flagship killer » de Huawei qui a fait le plus parler de lui, et son succès est mérité !
Un smartphone de très bonne facture et affichant des performances respectables par rapport à son prix, un prix qui est régulièrement tiré vers le bas par des offres de remboursement plutôt régulières.
Personnellement j’ai un faible pour le modèle bleu.

Honor 8

Lenovo Moto Z :
Lenovo fait son retour dans la liste avec un autre concept qui apporte un peu de changement dans un secteur où les produits se ressemblent de plus en plus.À première vue, le Moto Z est un smartphone comme les autres, mais il se démarque par la présence de ses modules « Moto Mods » qui lui apportent quelques améliorations comme un meilleur appareil photo à zoom optique, une mini-enceinte JBL voire même un petit projecteur pour voir les choses en grand sur le mur le plus proche.
Cependant, le concept à un prix : Comptez 650€ pour le Moto Z, et 450€ pour sa version milieu de gamme, le Moto Z Play, ainsi qu’un minimum de 100€ pour les Moto Mods.

Moto Z et Moto Mods
Xiaomi Mi Mix :
L’un des derniers smartphones de Xiaomi a fait sensation lors de son annonce : le Mi Mix est le premier smartphone Chinois doté d’un écran dit « triple bezel-less », un écran sans bord sur trois de ses côtés.
Si ce n’est pas le premier smartphone a avoir un tel design, le smartphone Japonais Sharp Aquos Crystal ayant déjà fait la même prouesse technique, son statut de premier smartphone Chinois bénéficiant d’une telle conception en fait aussi le premier smartphone à écran sans bord disponible à l’export, donc en Occident.
Un pas en avant qui devrait inciter d’autres constructeurs Chinois ainsi que les constructeurs présents sur les marchés occidentaux à s’essayer à un tel design.
Petit bémol à citer tout de même : Le MiMix semble plutôt fragile, à en croire l’histoire de cet acheteur Chinois dont l’écran du MiMix n’a pas résisté à sa première chute.

Xiami MiMix

Bonus : Le matériel DJ

Vous le savez, PIUR, c’est le blog d’un DJ geek, il m’arrive donc parfois de parler également de matériel pour DJ, et ma sélection de Noël en la matière :

Pioneer DJ XDJ RX :
Ce contrôleur tout en un ne date pas de 2016 mais reste une référence pour un DJ qui veut l’essentiel sans avoir à mettre plusieurs milliers d’euros dans une régie complète.
Le XDJ RX regroupe en un seul appareil : deux lecteurs incluant les principales fonctionnalités des CDJ-900 Nexus et CDJ-2000 Nexus, du « Slip » au « Sync » en passant par les Hot Cues (au nombre de 4 par lecteur, soit un de plus que les premières CDJ-2000 Nexus) ou les Auto-loop, ainsi qu’un mixeur 2 voies incluant 4 Color FX, 8 beat effects se calant sur le tempo du morceau et la possibilité d’utiliser des sources externes plutôt que les lecteurs intégrés.
Le tout se pilote de façon simple et claire à l’aide d’un écran couleur de 7″ (non tactile).
L’appareil permet également d’enregistrer son set directement sur une clé USB.

XDJ RX

Denon DJ MCX8000 :
La marque Denon DJ a refait parler d’elle au début de l’année dernière, plus particulièrement en Janvier lors du salon NAMM 2016 où, après des années sans surprise, le constructeur a annoncé un nouveau contrôleur, le MCX8000.
D’abord conçu pour Serato DJ (et premier contrôleur a intégrer la fonction Pitch Play), le MCX8000 permet également d’utiliser ses 2 voies centrales sans ordinateur, là aussi, à l’aide d’une clé USB branchée au contrôleur.
Bien sûr, le MCX8000 propose moins d’options sans ordinateur que le XDJ RX, mais propose tout de même l’essentiel, à savoir boucles automatiques, 8 hot cues par lecteur, fonction slip et trois effets intégrés en plus d’un filtre directement disponible sur le mixeur.
Le contrôleur permet aussi de brancher jusqu’à 4 sources externes en utilisant les mêmes effets intégrés qu’avec une clé USB, et utilise bien entendu ses 4 voies avec Serato DJ, en plus d’être compatible DVS, permettant de brancher une platine vinyle avec un disque prévu pour l’utilisation avec Serato (timecode).
Il est aussi possible d’utiliser Serato, le lecteur intégré et une source externe à la fois.
L’appareil dispose également de deux ports USB, mais ne permet pas d’enregistrer.

Denon DJ MCX8000Les contrôleurs Android :
Deux contrôleurs DJ pour Android ont particulièrement retenu l’attention cette année :
-Le DDJ WeGo 4 de Pioneer DJ, un contrôleur d’entrée de gamme simple d’utilisation, présentant très peu de changements comparé à son aîné, le DDJ WeGo 3, mais intégrant un port USB type A, permettant d’utiliser directement le câble fourni avec son smartphone ou sa tablette pour se connecter au contrôleur.
Il est également fourni avec une nouvelle application, WeDJ, pour l’instant uniquement disponible sur iOS mais dont on peut espérer voir prochainement une version Android.
En attendant, il fonctionne très bien avec Algoriddim DJay 2.
-Le Reloop Mixon 4 est un contrôleur conçu à la fois pour SeratoDJ, Algoriddim DJay Pro et Algoriddim DJay 2, et l’un des rares contrôleurs haut de gamme compatible avec les appareils mobiles.
Cependant, Djay 2 ne fonctionnant que sur 2 voies, il faudra, jusqu’à nouvel ordre, un ordinateur avec Serato DJ, ou un iPad Pro pour profiter complètement du contrôleur.

 

CONCLUSION :
Tout comme l’année dernière, peu de chances que le Père Noël puisse m’offrir les produits de cette liste, et en considérant les annonces de sorties pour 2017, certains de ces produits risquent de ne pas rester parmi mes envies pour très longtemps…