Cet article est une archive, ressortie de la poussière virtuelle pour les 1 an du Blog ! Ne vous étouffez pas en rigolant sur cet article, et bonne lecture :p

Malgré la politique de simplification lancée l’an dernier par Samsung, le géant coréen à tout de même commercialisé un modèle sortant de la nomenclature « 2015 »( oui celle avec les lettres A, J …). Il s’agit du Samsung Galaxy grand prime.  Ce photo-phone lancé à moins de 200 euros a pour but de relancer Samsung après une année 2014 difficile. Y-arrivera t’il ? La réponse dans ce test

DESIGN: DU GRAND CLASSIQUE

Le design de ce smartphone ne bouleverse pas les codes: assez long, rectangulaire, une touche centrale physique cernée de métal. Au dos, le Galaxy Grand Prime s’apparente à un Galaxy A5, mais la coque arrière s’enlève à la différence de cernier. Il y a également deux touches tactiles devant, mais elles ne s’allument pas. Elles restent néanmoins visibles car elles ne sont pas de la même couleur que le châssis, ce qui leur permet de rester discernable
grand prime2

UNE FICHE TECHNIQUE PLUS QUE NORMALE

Un écran de 5 pouces avec une résolution de 540×960 (plutôt médiocre), 1 GO de RAM, 8 GO de ROM … Pour la nouveauté, on repassera. L’intérêt de ce smartphone réside dans dans la présence du processeur SnapDragon 410, qui équipera une grande majorité des smartphones entrée/milieu de gamme de 2015. Il a le mérite d’être cadencé à 1.2 gHz,, d’être quad-core et d’avoir une architecture 64-bits qui sera en adéquation parfaite si le géant coréen envisage de proposer une mise à jour vers Lollipop au Galaxy Grand Prime. Le snapdragon 410 possède également la fonctionnalité QuickCharge, qui permet de gagner 30% de batterie en 30 minutes de chargement

Un écran plutôt médiocre au soleil

Un écran plutôt médiocre au soleil

PARTIE LOGICIELLE: COMME UN ARRIERE GOUT DE KITKAT …

Samsung ne semble décidément pas résolu à intégrer Lollipop à la sortie de ses smartphones. Le Galaxy Grand Prime tourne encore sous Kitkat, mais avec une fluidité remarquable et une intuitivité au rendez-vous. Samsung a eu la bonne idée d’intègrer l’Ultra Power Saving Mode, fonctionnalité inaugurée sur le Galaxy S5 et bien utile pour les têtes de linotte comme moi qui oublient de recharger leur smartphone. Néanmoins, le S Voice n’est pas présent, tout comme le S Finder. Choix étonnant ou non, on ne peut plus étendre le volet des raccourcis dans la barre de notification. Toutes les applications adoptent le « flat design », tant à la mode ces dernières années
Grand prime

MULTIMEDIA ET CONNECTIVITE : DU GRAND CLASSIQUE, OUI MAIS …

Côté connectivité, l’essentiel est assuré puisque la 4G est au rendez-vous, tout comme la NFC, le wifi, le bluetooth 4.0 … Le principal intêret de ce télephone rédide dans le capteur photo frontal. Ce dernier a une résolution de 5 mégapixels; à titre de comparaison, le Galaxy Note 4 n’a une caméra frontale que de 3.7 mégapixels … Cet appareil photo est de très bonne qualité, le rendu est plutôt correct et Samsung a eu la bonne idée de mettre un appareil photo grand angle (environ 120 degrés). Mais les fonctionnalités sont (trop) nombreuses, frôlant parfois le ridicule: par exemple, on peut grossir les yeux (mais on a une tête de poisson rouge après)
Surprise, cet appareil ne possède pas de lecteur de musique natif, une prouesse pour un smartphone qui veut séduire une jeune clientèle. Il faudra passer par l’application Google Play Musique pour écouter le dernier titre de Rihanna (et alors, ce sont mes goûts musicaux !)

Une interface TouchWiz très aérée

Une interface TouchWiz très aérée

Play Music pour écouter sa bibliothèque

Play Music pour écouter sa bibliothèque

Une barre de notification comparable à celle du S5

Une barre de notification comparable à celle du S5

CONCLUSION
Le Galaxy Grand Prime est un bon smartphone d’entrée/milieu de gamme. Proposé à 199 euros, il offre tout ce que l’on attend d’un tel smartphone, malgré quelques carences. Ma Note : 7/10