Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Éthique et écologie : BlackBerry et Nokia récompensés, Apple et Google pointés du doigt

Les fabricants de smartphones ont été passés au crible concernant leur prise en compte de l'éthique et la protection de l'environnement.

L'importance de la responsabilité sociétale des marques

L'autonomie, la taille de l'écran, les performances, la version du logiciel ou encore la qualité de l'appareil photo sont autant de critères très importants pour choisir un nouveau smartphone. Pourtant un autre critère serrait aussi très important à prendre en compte : la responsabilité sociétale du fabricant, en particulier en matière d'éthique et de protection de l'environnement.

En 2015, Amnesty International rapportait que 80% des entreprises américaines inspectées par l'organisation non gouvernementale ne respectaient pas la législation américaine sur l’approvisionnement en minéraux. En 2016, l’organisation s'inquiétait du manque de réponse venant d'Apple et Samsung concernant l'utilisation d'enfants dans la chaîne d'approvisionnement en cobalt.

L'étude 2018 de Ethical Company Organisation

Ethical Company Organisation a publié son rapport 2018 concernant ces sujets dans le domaine de la téléphonie mobile. Les chercheurs de l'institut ont comparé chaque marque au regard de plusieurs critères comme le travail des enfants ou encore l'origine des matières premières (venant parfois de zones de guerres).

Les bons élèves

Sans surprise, c'est l'entreprise Fairphone qui mène le classement avec un score de 96. Malheureusement, si l'engagement de la marque est admirable, il est très difficile de recommander ses appareils au regard des autres critères d'achats.

En excluant NEC, qui ne commercialise pas ses produits en France, les téléphones de TCL sous la marque BlackBerry et ceux de HMD Global sous la marque Nokia s'imposent dans le peloton de tête avec des scores de 91 et 78. L'armement, et donc la question des zones de guerre, est le seul critère sur lequel BlackBerry perd du terrain face à FairPhone, là où Nokia est pointé du doigt sur la protection de l’environnement.

De tels scores nous donnent encore plus de raisons de recommander les téléphones de ces deux marques, et en particulier le Nokia 7 Plus qui s'impose un peu plus comme le smartphone de choix de cette année 2018.

Malgré des problèmes sur le respect des droits de l'Homme, HTC, Honor et Huawei ne s'en tirent pas trop mal avec des scores au-dessus des 61 points. Dommage que le rapport ne précise pas dans sa version gratuite pourquoi ces marques semblent perdre des points dans la section « autres critiques ».

Les cancres

Après la bonne surprise de BlackBerry et Nokia, place aux très mauvaises surprises. Apple termine avec un score de 52 points, en augmentation par rapport à l'an dernier notamment sur les critères environnementaux, un point confirmé par le dernier rapport de Greenpeace. Malgré cela, et au regard des résultats financiers de la marque à la pomme, on ne peut qu'être déçu de voir que les efforts de l'entreprise ne semblent pas encore porter leurs fruits concernant la protection des droits de l'Homme.

Les résultats de Xiaomi, OnePlus et Samsung sont également décevants compte-tenu de l'importance de ces marques sur nos marchés. Le pire élève de l'étude est malheureusement Google, juste derrière Sony, avec un score de 30 points pour ses smartphones Pixel. Le géant cumule les mauvais scores concernant les animaux, les droits de l'Homme, les zones de guerre, l'implication politique et l'environnement.