Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft dépasse Apple avec une capitalisation de 2 500 milliards de dollars

Cette semaine, une des actualités les plus surprenantes a été la croissance de la capitalisation de Tesla, après l'annonce d'excellents résultats en pleine crise économique ainsi qu'un contrat record avec le loueur Hertz. Tesla a ainsi dépassé, pour la première fois, la capitalisation boursière de 1 billion de dollars, soit 1 000 000 000 000 de dollars. Mais les autres groupes américains ont également annoncé d'impressionnants résultats, à commencer par Apple et Microsoft.

Apple a souffert de la crise des composants

Comme vous le savez, l'année a été chargée pour Apple qui a commercialisé de nombreux produits : iPad Pro M1, iMac M1,  Apple Watch Series 7, iPad mini 6 ainsi que les iPhone 13.

Malgré les pénuries de composants, Apple a enregistré une hausse de 29 % de son chiffre par rapport à la même période que l'année dernière, soit 83,3 milliards de dollars. Comme vous pouvez le voir dans le tableau au-dessus, où les chiffres sont exprimés en milliards de dollars, la progression des résultats est également importante. L'ensemble est particulièrement porté par les ventes d'iPhone qui représentent 47 % du chiffre d'affaires. Apple continue également d'investir massivement dans sa catégorie Services (Apple Care, iCloud, Apple Music, Apple TV+, etc.), avec des revenus de 18,2 milliards de dollars durant le trimestre, soit +25,6 % par rapport à l'année dernière.

Malgré ces résultats financiers impressionnants, Apple a déçu les investisseurs. En effet, les analystes s'attendaient à des ventes d'iPhone plus importantes. Néanmoins, Apple a rencontré des problèmes sur chaînes d'approvisionnement qui ont entraîné des pénuries locales. Ces problèmes ont représenté un manque à gagner de 6 milliards de dollars.

Apple signe néanmoins un excellent bilan sur son année fiscale 2021, avec 365 milliards de dollars de revenus, +33 %, avec un bénéfice de 94,7 milliards (+65 %).

Microsoft en pleine forme

Microsoft, de son côté, a annoncé également ses résultats financiers : sur le dernier trimestre, ses revenus s'élèvent à 45,3 milliards de dollars, soit 22 % d'augmentation par rapport à l'année dernière. Les bénéfices sont, quant à eux, de 20,2 milliards de dollars (+ 27 %).

Contrairement à Apple, les revenus ne sont pas majoritairement associés à la vente de produits physiques, mais à Microsoft Cloud (20,7 milliards de revenus). L'informatique personnelle (Personal Computing) a atteint 13,3 milliards de dollars, ce qui représente une progression de 12 % d'une année sur l'autre. La publicité dans les actualités, Windows (avec l'arrivée de Windows 11) et la Xbox Series X/S ont contribué au succès de la division.

Le chassé-croisé Apple et Microsoft

Après l'annonce de ces résultats financiers, Apple a cédé 3,2 % à l'ouverture de la Bourse, sa valorisation boursière est donc de 2 432 milliards de dollars. Dans le même temps, Microsoft grappillait 0,7 %, pour une capitalisation de 2 460 milliards de dollars. Microsoft est donc repassé devant Apple.

Depuis une décennie, les deux groupes américains jouent à un chassé-croisé. En 2010 pour la première fois, Apple était passé devant Microsoft grâce à l'iPhone. Le dernier chassé-croisé dans ce sens remonte au 2 juillet 2020, Microsoft avait alors dépassé Apple.

Depuis début 2021, le titre de Microsoft a progressé de 45 % quand celui Apple n'a progressé que de 15 % sur la même période.