Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

TF1 accuse Molotov de diffuser ses chaînes sans son accord

On savait les relations entre Molotov et TF1 très difficiles, mais elles viennent de prendre un tout autre tournant avec une nouvelle attaque en justice de la part de TF1, accusant Molotov de proposer ses chaînes sur son service, sans contrat de diffusion.

Rien ne va plus entre TF1 et Molotov, après que la chaîne a empêché la lecture de ses contenus via Chromecast sur Molotov, la filiale de Bouygues attaque en justice le service de diffusion.

Accusé de contrefaçon, Molotov diffuse depuis bientôt une semaine les chaînes du groupe TF1 sans son autorisation, une action qui pourrait lui coûter très cher...

8 millions d’euros d’amende

TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI. Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, ces 5 chaînes ont disparu de Molotov. La raison : la fin du contrat de diffusion que TF1 a décidé de ne pas renouveler. La première chaîne de France déplore des retards de paiement de la part de Molotov qui l’ont surement motivé à couper les ponts.

L’une des autres raisons soupçonnées par Molotov, relayée par Les Échos, est l’arrivée de Salto, un service de SVoD créé par TF1, M6 et France Télévisions qui ferait que le géant de la télévision ne voit pas d’un bon œil Molotov qu’il pourrait considérer comme un concurrent.

Pourtant, quelques heures après la disparition de ces chaînes, elles sont réapparues. Molotov et TF1 se seraient-ils finalement entendus pour signer le fameux contrat ? Pas du tout. Molotov diffuse les contenus sans l’accord de TF1, à la manière de Free avec les chaînes du groupe Altice début avril.

Ainsi, Molotov se retrouve attaqué pour contrefaçon. S’il est déclaré coupable, le service pourrait être obligé de s’acquitter de 8 millions d’euros d’indemnités à verser au groupe TF1, soit une somme supérieure à son chiffre d’affaires annuel. Déjà mal en point financièrement, une telle sanction pourrait presque sonner le glas du service.

Mais Molotov ne veut pas se laisser faire et a également attaqué TF1 en justice pour maintenir le contrat commercial. On en saura plus à la mi-juillet !