Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Trump s’attaque à huit nouvelles applications chinoises avant son départ

Après avoir mené une guerre économique et technologique sans merci à l’encontre de la Chine et de ses entreprises, le président sortant des États-Unis Donald Trump veut visiblement leur mettre des bâtons dans les roues jusqu’au bout. L’intéressé a en effet signé un nouveau décret interdisant toute transaction avec huit applications chinoises, apprend-on dans un ordre exécutif de la Maison-Blanche.

Alipay, CamScanner, QQ Wallet, SHAREit, Tencent QQ, VMate, WeChat Pay et WPS Office sont toutes concernées par ce décret, qui s’appuie sur les mêmes arguments précédemment invoqués par l’administration américaine pour interdire WeChat et TikTok : une menace contre la sécurité du pays. Et tout cela sans qu’aucune preuve irréfutable n’ait été mise sur la table.

45 jours

« En accédant à des appareils électroniques personnels comme des smartphones, tablettes et ordinateurs, les applications connectées chinoises peuvent accéder et récolter des grandes quantités d’informations, dont des données privées et des données sensibles permettant d’identifier des personnes », affirme le document officiel.

Et de poursuivre : « Cette récolte menace de fournir un accès aux données personnelles et exclusives d’Américains à la République populaire de Chine et au Parti communiste chinois. Ce qui permettrait à la Chine de suivre les déplacements d’employés fédéraux et de constituer des dossiers d’informations personnelles », peut-on lire.

L’ordonnance prendra effet dans 45 jours et interdira ainsi « toutes les transactions par toute personne, dépendant de la juridiction des États-Unis, avec les personnes qui produisent ou contrôlent les applications connectées chinoises » susmentionnées. D’ici là, le nouveau président élu, en la personne de Joe Biden, aura la liberté d’appliquer le décret ou de l’interdire.

Que va faire Joe Biden ?

Le démocrate pourrait succomber à la seconde option, si l’on se réfère aux prédictions d’Abishur Prakash, expert en géopolitique récemment interrogé par CNBC. Expert pour qui Joe Biden, même s’il n’en a pas le désir, devrait dans tous les cas poursuivre l’action de Trump contre la Chine, mais d'une manière plus mesurée.

Il sera également intéressant d’observer de près l’évolution juridique des cas WeChat et TikTok, dont la situation pourrait enfin se décanter avec l’investiture du nouvel homme fort des États-Unis.

https://www.frandroid.com/android/applications/800407_tiktok-aux-etats-unis-lembargo-est-en-pause-et-la-situation-un-peu-confuse