Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Nous avons installé iOS 14 sur iPhone, découvrez les principales nouveautés

iOS 14 est disponible dans sa première monture en bêta publique. Évidemment, nous l'avons installé dès le premier jour pour nous faire un premier avis sur cette actualisation de l'OS qui équipe tous les iPhone. Cette beta ne reflète évidemment pas les performances attendues, mais c'est un moyen de se faire un premier avis sur les nouveautés introduites.

Cette version d'iOS 14 a de quoi surprendre. Autour de moi, elle divise. Pendant la conférence WWDC, un coup d'œil sur Twitter, et c'est le déluge : « Apple, enfin ! » et trois tweets plus loin « Je ne veux pas que mon iPhone ressemble à un Android ». Je ne cache pas non plus mon futile contentement, moi qui utilise au quotidien les deux systèmes.

Et pour une fois, Apple n'a pas parlé de performances et pourtant son nouvel OS tourne sur de vieux iPhone. Il doit bien y avoir des détails qui m'ont échappé, des choses qui n'ont pas été dites. Nous avons donc profité de cette avant première d'iOS 14 pour l'installer sur notre iPhone 11 Pro.

Article publié initialement le 27 juin 2020, mis à jour le 10 juin avec quelques ajouts liés à la bêta publique d'iOS 14.

Les widgets

Si pendant 14 ans, Apple n'a pas fait comme Android, il est toujours étonnant de voir ce genre de revirement : on parle là des widgets. Sur iOS 14, le bureau est désormais composé de trois interfaces. La première, à gauche, est la vue « Aujourd'hui » qui n'a pas changé. Cette dernière abrite toujours des widgets, comme les précédentes versions d'iOS. La différence est que vous pouvez glisser ces widgets dans l'écran de droite, là où il y avait auparavant un mur infranchissable.

En effet, sur l'écran principal trône désormais aux côtés des icônes d'applications... des widgets personnalisables. Chaque widget existe en trois tailles, que vous pouvez sélectionner en fonction de votre envie, sachant que le plus petit (un carré équivalent à quatre icônes d'apps) n'est pas interactif. C'est un choix d'Apple qui estime que ce n'est intéressant d'interagir avec un si petit widget. Cela signifie également que les développeurs ne pourront pas faire n'importe quoi.

Et en réalité c'est une bonne chose, les widgets sur Android existent depuis des années et la raison principale qui fait que je les boude est un manque total de cohérence entre eux. Je peux en utiliser un de temps en temps, mais les développeurs restent totalement libres des styles appliqués et cela donne un mélange hétéroclite.

Est-ce que c'est un game changer pour iOS ? Non, mais c'est appréciable. On se sent moins intriqués et plus libres. On va pouvoir rendre son iPhone plus personnalisé.

N'oublions pas de préciser que les widgets n'ont rien d'une création de Google. Ils existaient sur macOS, mais aussi sur Windows 7 et Vista. Ce qu'a fait Apple, c'est seulement de les déconnecter de la vue de gauche pour leur donner une nouvelle vie à droite. Cela réduit évidemment l'écart entre Android et iOS, et cela va certainement séduire les utilisateurs d'Android.

La bibliothèques d'applications

La plupart des utilisateurs iPhone gardent un premier écran d'applications rangé, des fois un second. Et si vous glissez votre doigt à droite, c'est souvent le bordel. Les icônes s'empilent page après page en attendant d'être un jour rangées ou désinstallées. J'ai toujours eu honte de ce qu'il y avait à droite dans mon iPhone, un peu comme son dessous de lit ou le fond de son armoire complètement en désordre avec les quelques gadgets-vêtements-souvenirs qui se sont avérés inutiles-moches-honteux et que vous vous refusez de jeter par flemmardise et surtout parce que vous refusez d'accepter votre statut d'acheteur compulsif.

Mais voilà, iOS 14 introduit la Bibliothèque d'apps. Par défaut, elle n'est pas active et Apple va certainement changer la façon de l'activer, car ce n'est pour le moment très simple d'accès. Cette bibliothèque d'apps permet de ranger vos applications automatiquement. Vous sélectionnez les pages d'apps à ranger, vous validez, et ces apps se retrouvent immédiatement classées par catégories (Suggestions, Ajouts récents, Social, Productivité...). Si vous cliquez sur la zone de recherche en haut de l'écran, on vous liste l'ensemble de vos apps classées par ordre alphabétique.

Évidemment, c'est encore une fois un comportement que l'on connaît sur Android. Néanmoins, la fonction n'est pas activée par défaut sur iOS 14 et je pense que très peu de gens l'activeront. Pour moi, c'est devenu un must-have.

Lorsque vous tentez de désinstaller une application, on vous propose désormais de ne pas la désinstaller mais de la déplacer dans la bibliothèque d'apps.

Le mode Picture-in-Picture

iOS 14 n'est toujours pas le système multitâche qu'est Android. Vous ne pouvez pas ouvrir deux applications en même temps, par exemple. C'est possible sur iPadOS, mais certainement qu'Apple estime que la taille d'écran d'un iPhone ne permet pas d'avoir une expérience correcte avec deux apps ouvertes simultanément. Ils ont en partie raison. Par contre, Apple a activé le mode PiP (picture-in-picture) qui permet d'afficher son lecteur vidéo par dessus son contenu.

C'était vraiment une fonction attendue, déjà disponible sur Android et iPad, l'exécution sur iOS 14 est nickel : vous pouvez déplacer la fenêtre, changer sa taille ou encore la cacher temporairement. Sur la bêta publique, il y a désormais trois tailles de fenêtre disponible que vous pouvez placer en haut ou en bas de l'écran.

L'app Sommeil

Le mode Sommeil s'est enrichi d'une fonction très utile. Vous pouvez programmer votre sommeil tous les jours.

Comment ça fonctionne ? Vous estimez le temps de sommeil que vous voulez atteindre, c'est un objectif. Il ne vous reste plus qu'à sélectionner cette plage d'horaire où vous allez dormir, iOS 14 se charge ensuite de mettre en place l'ensemble des fonctions pour vous aider à atteindre cet objectif.

Par exemple, j'ai programmé mon coucher à 23h40 et mon réveil à 7h15 pour un objectif de sommeil de 7 heures et 30 minutes. L'iPhone va vous recommander des réglages de réveil et d'alerte pour aller vous coucher. Personnellement, c'est le genre de fonction qui m'offre un accompagnement bienvenu au quotidien.

Associé à un objet connecté pour récupérer des données d'analyse du sommeil, comme l'Apple Watch ou un autre appareil (j'utilise le Withings Sleep Analyzer), vous aurez des conseils personnalisés utiles.

Je suis pas étonné de voir beaucoup de nos concitoyens s'intéresser aux technologies de mesure du sommeil présentes sur le marché depuis maintenant quelques années. Et elles sont déjà nombreuses ! Applications, montres, bracelets connectés, capteurs, ampoules, toutes promettent à l'utilisateur de bien meilleures nuits et des lendemains qui chantent. Pour le coup, Santé est le genre d'application intégrée au système qui est un élément de fidélisation.

L'accessibilité

iOS 14 renforce également l'accessibilité, avec l'introduction de nombreuses fonctions à cet égard.

iOS 14 offre-t-il davantage de liberté à ses utilisateurs ? La liberté, c'est la possibilité de faire ce que l'on veut. Le contraire de la liberté, c'est donc la contrainte : quand quelque chose m'empêche de faire ce que je veux ou m'oblige à faire ce que je ne veux pas. La première chose à comprendre sans doute, c'est que ce sujet est loin d'être simple ni de faire l'unanimité. C'est important, car on a souvent tendance à défendre la liberté sans forcément s'interroger sur sa définition et la vision qu'on lui applique.

Justement, parlons d'accessibilité : iOS 14 a fait d'énormes progrès sur ce sujet. Il y a une réalité assez dérangeante, mais le système qui offre aujourd'hui le plus de liberté à une personne aveugle en mobilité, c'est l'iPhone. Le système le plus fermé et le plus restrictif sur le plan juridique offre également le plus de liberté d'un point de vue technique à ses utilisateurs.

Un produit Apple aujourd'hui rend plus libre une personne handicapée que n'importe quel autre système. L'accessibilité est pensée et intégrée de base dans tous les produits Apple, pas d'option, pas de surcoût, tout est disponible immédiatement à l'achat.

Siri

Siri, l'assistant de l'iPhone, s'est refait une beauté bienvenue. Moins intrusif, l'assistant ne retranscrit plus ce que vous dites.

Lorsque Siri vous répond, sa réponse apparaît désormais par dessus le contenu que vous avez sur votre écran. Moins de chichi, plus d'efficacité.

Navigateur et client e-mail par défaut

iOS 14 laissera le choix aux utilisateurs de sélectionner un navigateur web et un client e-mail par défaut. Ce n'est pas une fonction déployée dans la première bêta du système, mais Craig Federighi est revenu dessus dans un interview accordé au youtuber Marques Brownlee.

Ce que l'on a appris, c'est que toutes les applications ne pourront pas prétendre à être sélectionnées comme une application par défaut. Plus concrètement, ce n'est pas parce que vous avez conçu un navigateur web iOS basé sur WebKit que vous pourrez le proposer par défaut dans le système. Apple aura ses propres critères d'attribution pour éviter les abus.

Certainement qu'il faudra montrer patte blanche sur un certain nombre de choses y compris la confidentialité des données. D'ailleurs, Apple semble même disposé à également proposer une option similaire pour d'autres apps comme les outils de cartographie comme Google Maps.

L'application Traduire

iOS 14 a également été l'occasion d'introduire l'app Traduire. C'est une alternative à Google Traduction capable de traduire à la volée une dizaine de langues avec une fonction de reconnaissance de la langue. Vous pouvez également stocker quelques langues en local pour que la traduction fonctionne sans connexion à internet.

C'est rapide et efficace, cela fonctionne par écrit, mais aussi par la voix. Vous pouvez également écouter la traduction pour mieux appréhender la prononciation. Encore une fois, rien de nouveau, mais l'exécution est propre et soignée.

Beaucoup d'autres nouveautés

Résumer iOS 14 à ces fonctions serait une erreur, Apple a introduit beaucoup de changements à la marge, mais aussi des outils pour les développeurs. C'est le cas des Apps Clips, ce sont essentiellement de petites fonctionnalités de votre application que les développeurs offrent aux utilisateurs sans les obliger à télécharger l'application entière. Ne vous laissez pas berner par le mot « petites », car il n'y a pas beaucoup de limitations quant à ce qui peut être fait dans un clip d'application. En tout cas, l'introduction des App Clips dans iOS 14 donne vraiment vie à l'idée que les applications peuvent être une collection de fonctionnalités, et pas seulement une icône sur l'écran d'accueil.

L'indicateur de stabilité gyroscopique pour prendre des photos en mode nuit, la prise en charge de l'audio spatiale pour les AirPods Pro, les contrôles de confidentialité plus stricts... iOS 14 est une bonne monture logicielle. C'est vrai que l'on a l'impression, à la lecture de cet article, qu'Apple s'est inspiré largement d'Android.

En réalité, les interfaces et systèmes d'exploitation s'influencent depuis toujours. iOS, MIUI, EMUI, One UI... Autant dire que toute analyse comparative destinée à évaluer le degré d'originalité d'une fonctionnalité est un exercice délicat qu'il convient d'aborder avec grande circonspection.

Il y a encore quelques années, il existait un large fossé entre iOS et Android. Ce fossé s'est réduit, mais les deux systèmes sont différents par nature. On ne change pas la nature d'un écosystème, on ne change que les opinions.

Comment installer la bêta publique d'iOS 14 ?

Vous trouverez toutes les précautions à prendre et les instructions pour installer iOS 14 sur votre iPhone dans ce dossier.