Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La reconnaissance de peau en développement pour les smartphones Android

Actuellement, deux systèmes biométriques permettent de déverrouiller nos smartphones : les lecteurs d'empreintes et la reconnaissance faciale. Si le niveau de sécurité varie selon les technologies utilisées (ultrasonique ou optique pour les capteurs d'empreintes, capteur photo ou Face ID pour la reconnaissance faciale) aucune n'est vraiment infaillible.

Certains petits malins ont réussi à déjouer la reconnaissance faciale avec plus ou moins d'inventivité. Dans certains cas, une simple photo pouvait contourner la sécurité, dans d'autres des procédés plus complexes étaient nécessaires (masque, impression 3D).

Pour renforcer la sécurité de la reconnaissance faciale, l'entreprise TrinamiX a mis au point une technologie de reconnaissance de peau.

La reconnaissance de peau, une sécurité infaillible ?

TrinamiX utilise un système de reconnaissance faciale déjà connu se basant sur une projection de points de lumière infrarouge. Cela permet d'établir une cartographie du visage en trois dimensions. Mais pour renforcer la sécurité, l'entreprise y ajoute une caméra et un projecteur de points infrarouges pour obtenir (en plus de la modélisation 3D) une image en deux dimensions. Surtout, la combinaison de tous ces capteurs permet d'analyser la rétrodiffusion de la lumière infrarouge et identifier le matériau rencontré.

Ainsi, la technologie de TrinamiX peut reconnaître la peau vivante et surtout ne pas se laisser piéger par des masques. Seuls des jumeaux pourraient alors prendre le système en défaut. On ne peut pas lutter contre les lois de la nature.

Qualcomm déjà sur le coup

TrinamiX travaille déjà avec Qualcomm pour rendre son système de sécurité compatible avec les processeurs Snapdragon, qui équipent une grande part des smartphones Android.

Au-delà de la sécurité renforcée, la technologie de TrinamiX pourrait permettre d'améliorer certains usages. Par exemple, elle pourrait identifier les matériaux présents dans l'environnement pour optimiser les applications de réalité augmentée. Plus intéressant encore, elle permettrait d'améliorer la qualité photo notamment pour les portraits.

Pour l'heure le projet n'en est qu'à ses prémices, mais si le partenariat avec Qualcomm se révèle concluant, on pourrait voir débarquer des smartphones avec reconnaissance de peau plus vite qu'on ne le pense. C'est toujours mieux que la reconnaissance d'oreilles, non ?