Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Jedi Blue, le pacte secret entre Google et Facebook

La Commission européenne et l'Autorité britannique de la concurrence et des marchés craignent que Google et Meta (Facebook) aient manipulé les marchés de la publicité en ligne.

https://twitter.com/vestager/status/1502226193633927168

L'accord entre les deux géants de l'internet fait déjà l'objet d'une enquête aux États-Unis, dans le cadre d'un procès antitrust contre Google par l'État du Texas, ainsi que 14 autres États américains et Porto Rico. Cet accord remonte à 2018 et est connu sous le nom de Jedi Blue.

Qu'est-ce que l'accord Jedi Blue ?

Google aurait dissuadé Facebook de lancer des services concurrentiels à ses outils dédiés à la publicité, en particulier dans le programme Open Bidding de Google. De plus, Google aurait mis en place un accord particulier pour encourager Facebook à intégrer le fameux programme de Google.

L'objectif de la Commission européenne est d'examiner la portée de cet accord et si cette décision a fini par concentrer le marché publicitaire, au détriment d'autres concurrents, des éditeurs et donc des consommateurs.

Google conteste fortement les premières conclusions des régulateurs américain, européen et britannique. L’entreprise américaine ne conteste pas l’existence de l’accord en tant que tel, mais il est d’après elle là pour « favoriser la concurrence et [est] publiquement documenté. ».

A priori, le nom Jedi Blue proviendrait des Googlers, les employés de Google, qui ont décrit le processus de dissuasion de certains annonceurs comme l'esprit Jedi, de Star Wars.