Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

L'homme le plus riche du monde, Elon Musk, rachète Twitter

Mise à jour le 25 avril à 21 h :

C'est officiel, Twitter a accepté l'offre d'Elon Musk, donnant à l'homme le plus riche du monde le contrôle de l'influent réseau social. L'accord marque la fin d'une série dramatique et d'un changement radical de Twitter, où de nombreux dirigeants et membres du conseil d'administration se sont initialement opposés à l'approche de prise de contrôle d'Elon Musk. L'accord a tiraillé les salariés, les utilisateurs et les régulateurs.

Le rachat, s'il se concrétise, marquerait l'une des plus importantes acquisitions de l'histoire du web et aura probablement des répercussions mondiales pour les années à venir. Elon Musk, qui est également directeur général de Tesla et SpaceX, doit trouver un moyen d'équilibrer son engagement sur une plateforme qui a du mal à concilier liberté d'expression et modération.

Article de 14 h 47 :

Le dénouement semble proche. Si vous n’avez pas suivi le feuilleton Twitter-Elon Musk, on vous le résume. Après avoir acquis un peu moins de 10 % des actions du réseau social et refusé un poste au conseil d’administration, Elon Musk a proposé d’acheter 100 % des actions de Twitter.

« Twitter a un potentiel extraordinaire. Je vais le débloquer », annonçait le patron de Tesla et SpaceX, cherchant à prendre le contrôle total de la plateforme en déboursant plus de 43 milliards de dollars en cash pour en acquérir toutes les parts. Le conseil d’administration de Twitter avait commencé par bloquer le milliardaire en menant une stratégie connue dans le milieu des affaires sous le nom de « pilule empoisonnée ». Finalement, ses membres sembleraient avoir changé d’avis.

L’offre va sans doute être acceptée

Selon Reuters, Twitter pourrait annoncer l’accord à 54,20 dollars par action dans la journée de ce lundi 25 avril, soit 44 milliards de dollars de valorisation, une fois que son conseil d’administration se sera réuni. Notez qu’il est toujours possible que l’accord échoue à la dernière minute.

Très proche de Jack Dorsey, fondateur et ancien dirigeant du réseau social au petit oiseau, Elon Musk n’a jamais caché avoir un projet clair et ambitieux pour Twitter. Et il en faisait même part début avril 2022 :

J’ai investi dans Twitter, car je crois en son potentiel d’être la plateforme de la liberté d’expression dans le monde entier, et je crois que la liberté d’expression est un impératif sociétal pour une démocratie qui fonctionne. Cependant, depuis que j’ai fait mon investissement, je réalise maintenant que l’entreprise ne prospérera ni ne servira cet impératif dans sa forme actuelle. Twitter doit être transformé en une entreprise non cotée en Bourse. En conséquence, je propose d’acheter 100 % de Twitter pour 54,20 dollars par action en cash, une prime de 54 % par rapport au prix de l’action (...) Mon offre est ma meilleure et dernière offre et si elle n’est pas acceptée, je devrai reconsidérer ma position d’actionnaire.

Une prise de position qui avait fait peur aux employés de Twitter. Craignant que la philosophie de l’entreprise soit malmenée par Musk, notamment qu’il fasse revenir les « bannis » comme Donald Trump et bon nombre de membres de Qanon s’il était aux commandes, les salariés étaient montés au créneau, réclamant notamment une session de questions-réponses « Ask me anything » avec le futur membre du board, comme il est de coutume chez Twitter.

Les dirigeants de l’entreprise ont l’habitude de se plier à l’exercice instauré par Jack Dorsey et de se soumettre aux questions des employés. Futur membre du board, Elon Musk pouvait donc y être convié. Il a choisi de renoncer à l’invitation en compagnie de l’actuel dirigeant Parag Agrawal, ainsi qu’à son fauteuil, pour ne pas s’y soumettre, murmurait-on en interne. À l’inverse, il a préféré revenir en force avec son offre globale pour siéger en tant que grand patron.

Forbes a dévoilé, plus tôt ce mois-ci, le classement des 10 plus grandes fortunes mondiales. Elon Musk amasse la plus grande fortune de tous les temps, dépassant largement la barre des 200 milliards de dollars. Il est suivi par Jeff Bezos et le Français Bernard Arnault.