Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le prochain Chrome sera encore plus vif sous Windows, macOS et Linux

Toujours plus rapide. C’est la promesse de Google pour la version 92 de son navigateur web Chrome, qui devrait être disponible dans les prochaines semaines. Dans cette nouvelle mise à jour, le géant américain prévoit de rendre plus véloce le chargement des pages web sous Windows, macOS et Linux grâce à la fonction « back-forward cache ». Déjà lancée l’année dernière pour les utilisateurs d’Android, cette dernière permet de garder en mémoire cache les pages web qui viennent d'être fermées par l’utilisateur. Ainsi lorsque celui-ci clique sur les boutons « suivant » ou « Précédent », la page web s'affiche (quasi) instantanément.

Une fonctionnalité qui n’est pas encore prise en charge sur la version de bureau de Google Chrome. Actuellement, si vous fermez une page, celle-ci est immédiatement effacée pour vider la mémoire cache. Avec la fonction « back-forward cache », le navigateur va vous permettre de revenir à la page précédente ou suivante sans délai de chargement, selon les informations du site Windows Latest.

« La fonction back forward cache améliore l’expérience utilisateur en gardant une page vivante après que l'utilisateur s'en soit éloigné, et en la réutilisant pour la navigation dans l'historique de la session afin de rendre la navigation instantanée. Les pages du cache sont gelées et n'exécutent pas de JavaScript », explique Google dans un document en ligne.

Cette nouvelle itération de Chrome, déjà disponible sur la version Canary dédiée aux bêta-testeurs, devrait sortir officiellement dans les prochaines semaines, possiblement courant juillet. Outre le gain de vitesse, toujours d'après Windows Latest, Google travaillerait également sur un nouveau hub de partage qui pourrait permettre aux utilisateurs de copier l'URL d’une page, d’en générer un QR code et de convertir l'onglet sur un autre appareil connecté.