Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Box TV : quel boîtier multimédia choisir pour Netflix, Plex ou Canal+ ?

Les meilleures box ou clef Android TV en bref

Contrairement à la plupart des pays, les box multimédias ont décollé assez tard en France. Principaux coupables : les box fournies par les fournisseurs d’accès à Internet dans un premier temps et, plus récemment, les systèmes d’exploitation intégrés aux téléviseurs. Si elles ne sont pas parfaites, ces solutions ont pour avantage de ne rien coûter !

Malgré cela, les box TV ne sont pas dénuées d’intérêt, bien au contraire. Une clef Android à bas prix peut ainsi donner un coup de jeune à un téléviseur vieillissant ou ne disposant pas d’une box opérateur. Un modèle plus haut de gamme comme le Nvidia Shield TV sera le compagnon idéal d’une TV 4K grâce à sa versatilité et ses capacités exceptionnelles de mise à l’échelle de contenus SD ou Full HD.

Comme dans le monde mobile, deux grands écosystèmes cohabitent : Android de Google (via Google TV et Fire TV OS) et tvOS d’Apple. Nous vous avons donc préparé une sélection des meilleures box TV du moment.

Google TV / Android TV

Si Google TV ne vous dit rien, c'est normal : il s'agit en effet du nouveau nom d'Android TV ! Au-delà de l'étiquette, rien ne change ou presque : on est toujours en présence d'un système d'exploitation solide offrant une interface bien pensée et de nombreuses applications tierces.

Sortie en 2015, la Shield TV de Nvidia a su s'imposer au fil des ans comme la meilleure box Android. L'arrivée d'un nouveau modèle à l'automne 2019 n'a fait de conforter la place du caméléon vert sur ce marché.

Pour commencer, son nouveau design en "tube" lui permet de se faire nettement plus discrète aux côtés d'un téléviseur et on aime également beaucoup la télécommande au format "Toblerone" avec de nouveaux boutons et un accès direct à Netflix.

Et ça, c'est avant même de s'intéresser aux fonctionnalités de l'objet. Elle est capable d'envoyer un signal en 4K à 60 images par seconde et prend en charge le HDR10 ainsi que Dolby Vision et Audio. Voilà pour les bases.

L'autre excellente nouveauté de la Shield TV 2019 est l'intégration d'un upscaleur de très haut niveau. Comme pour le DLSS que l'on retrouve sur les cartes graphiques RTX de la marque, cette solution est basée sur du machine learning, et à l'usage c'est de loin la meilleure solution d'upscaling grand public que nous avons essayée. De quoi donner un coup de jeune à tous vos programmes.

Bien évidemment, la Shield TV 2019 conserve toutes ses fonctions historiques, dont GameStream et l'accès à GeForce Now, désormais disponible pour tous. Google Assistant et Alexa sont également de la partie. Bref, la Shield TV est simplement la meilleure box TV Android, la plus complète, mais aussi la plus jolie et la plus agréable à utiliser. Dernier avantage de taille : le très bon suivi logiciel de Nvidia, avec des mises à jour très régulières.

Pour connaître tout le bien que l'on pense d'elle, vous pouvez consulter notre test complet de Nvidia Shield TV 2019. Notez qu'il existe également une version "Pro" à l'intérêt limité, nous en parlons dans notre test.

Pour jouer avec votre Shield TV, on vous recommande vivement d'investir dans une manette. Les manettes de PS4 ou Xbox fonctionnent, mais c'est la manette officielle qui reste la plus adaptée.

Si vous en avez les moyens, la Shield TV Pro (2019) offre davantage de mémoire vive et de stockage. Vous ne serez pas déçus également en investissant dans le modèle 2017 qui offre de très bonnes performances et le même design.

L'idée derrière cette quatrième génération de Chromecast est si simple qu'on se demande pourquoi Google ne l'a pas eu plus tôt. La firme a en effet fusionné un Chromecast classique avec Google TV. Le format évolue peu et l'on reste donc sur une clef qui vient pendouiller au connecteur HDMI de votre TV. L'installation est simple, mais on notera que le bloc d'alimentation ne fournit plus d'entrée Ethernet, il faudra donc payer 20 euros de plus si votre connexion WiFi est faiblarde.

Une fois branchée on retrouve donc une expérience Google TV pure, mais qui aurait méritée d'être un peu plus fluide. La faute probablement à un SoC manquant un peu de puissance. L'engin inaugure également une nouvelle version de l'interface. Celle-ci fait la part belle aux contenus avec une recherche globale unifiée sur tous les services auxquels vous êtes abonnés. L'idée est bonne, mais le moteur de recherche a toutefois tendance à mettre en avant des achats à l'unité alors que le film qui nous intéresse est disponible "gratuitement" en streaming.

Coté technique on retrouve une compatibilité 4K, mais aussi Dolby Vision, HDR 10+ et Dolby Atmos.

Google ne cherche pas ici à réinventer la roue, mais offre une clef Google TV de qualité à un tarif raisonnable. Pour plus rentrer dans les détails, on vous recommande de lire notre test complet.

Du côté du célèbre constructeur chinois, on retrouve également des solutions Android TV. Après plusieurs versions de box TV, Xiaomi propose une box très populaire nommée Mi Box S.

La Mi Box S tourne sous Android TV et propose également une expérience similaire à la Shield TV, avec toujours l'accès aux différentes plateformes de streaming comme YouTube, Spotify, Netflix, Amazon Prime Video ou OCS, mais également les chaînes TV classiques via les applications Molotov TV ou myCanal, bien entendu. Les 8 Go de stockage interne permettent d'installer toutes les applications nécessaires.

La Mi Box S propose quelques fonctionnalités appréciables, à commencer par la nouvelle intégration de l'assistant de Google. Par le biais de la touche dédiée sur la télécommande, vous pourrez ainsi faire des recherches vocales pour demander à votre box de trouver un type de film précis. Vous pourrez également contrôler vos différents objets connectés comme régler la luminosité de vos ampoules Philips Hue ou modifier la température de votre thermostat Netatmo, par exemple. Avec Google Chromecast (Cast) intégré et la fonction Smart Cast, il est très facile de diffuser du contenu depuis son smartphone.

La box TV de Xiaomi dispose également du WiFi 802.11 b/g/n (WiFi 4) pour se connecter à votre réseau domestique et assure aussi une connectivité via Bluetooth 4.2 LE + EDR pour apparier divers accessoires, dont la télécommande fournie avec.

La Mi Box S supporte la 4K H.265 à 60 images par seconde, la 4K VP9 et la 4K H.264 à 30 images par seconde. Elle est également compatible HDR et HDR10, et supporte les formats vidéo MPEG1, MPEG2, VC1, DivX 4, DivX 5 en Full HD à 60 images par seconde. Elle n'a pas à rougir au niveau des transmissions des signaux audio grâce à sa compatibilité Dolby Audio et DTS-HD, et intègre même un port jack 3,5 mm.

La Mi Box S est certifiée par Netflix avec le bouton dédié sur sa télécommande, l'application de streaming propose le mode 4K et HDR sur la plupart de ses contenus.

Pour les utilisateurs plus habitués à Plex, l’application qui crée un Netflix local chez vous en allant chercher vos fichiers sur votre serveur et vous les transmet en les encodant pour créer un catalogue de contenus, sachez qu'elle est également présente sur la Xiaomi Mi Box S.

La Xiaomi Mi TV Stick est une box Android TV qui reprend l'interface classique dans un format clé TV. Vous branchez donc directement la box sur la prise HDMI de votre téléviseur, elle aura accès à vos applications préférées via Wi-Fi. La télécommande est fournie, elle donne un accès direct à Google Assistant et elle offre des boutons d'accès rapides à Netflix ainsi que Amazon Prime Video.

Basée sur Android 9, son petit prix cache une prise en charge au maximum d'une définition Full HD. Vous ne profiterez donc pas des contenus 4K avec cette clé TV. Cependant, c'est une alternative très intéressante à un Chromecast, car la Mi TV Stick propose également la fonction Chromecast comme toutes les box Android TV.

La firme de Cupertino propose également une solution multimédia pour un public friand de programmes en streaming, qui souhaitent remplacer le décodeur TV de leur FAI par un lecteur multimédia tiers.

Le savoir-faire d’Apple en matière d’interface et d'expérience utilisateur est indéniable (que l’on aime ou pas) en comparaison d’Android TV. Tout comme sur les iPhone et iPad, l’interface est fluide, ergonomique, facile à prendre en main et esthétiquement plaisante. On trouve rapidement ses repères.

La volonté d’Apple d’inciter l’utilisateur à troquer son décodeur TV pour sa box se matérialise ici par le biais de l’application TV qui fait office d’interface unifiée pour accéder aux programmes des chaînes TV ou services de VOD/SVOD, sans que l’utilisateur n’ait besoin d’ouvrir une à une chaque application. Une vraie vision des nouveaux modes de consommation de contenus.

Le choix d’applications est plus ou moins identique à ce que l’on retrouve dans la majorité des cas sur Android TV, que ce soit les services VOD/SVOD (Amazon Video, Netflix, OCS, iTunes...), les chaînes TV et les programmes en rattrapage (Molotov, myCANAL…), l’incontournable YouTube, sans oublier Apple Music, Deezer, Spotify et TuneIn Radio pour la musique. On notera d’ailleurs la volonté d’Apple de soigner sa clientèle et de mettre les formes, en offrant gratuitement une version 4K HDR (sous réserve de disponibilité) des films déjà achetés en HD sur l'iTunes Store.

L'arrivée d'Apple Arcade dédié aux jeux, puis d'Apple TV+, le service de SVoD d'Apple, à l'automne vont de plus étoffer grandement le champ des possibles de l'Apple TV.

Au-delà de l’intégration de modules Wi-Fi 802.11ac et Bluetooth, ainsi que de l’incontournable AirPlay, qui simplifie la diffusion de médias photo, vidéo et musique depuis un iPhone, un iPad ou un Mac, l’Apple TV propose quelques fonctionnalités intéressantes, comme la possibilité d’associer une paire d’AirPods, et l’assistant vocal Siri.

Du côté des réglages, bien que le fabricant ait consenti quelques efforts, avec notamment la possibilité de changer la fréquence d’image, le changement doit obligatoirement se faire en manuel. L'utilisateur doit donc fouiller dans les réglages pour passer d’un taux de trame à l’autre en l’absence de fonction auto-framerate. Une situation certes identique à la Shield de Nvidia, mais assez étrange de la part de Cupertino.

Lecture multimédia

Bien qu’elle vise un public très différent de la plupart des autres solutions présentées, l’Apple TV 4K assure l'essentiel avec Plex ou Infuse, qui permettent de lire sa bibliothèque de fichiers multimédias. De plus, elle offre une qualité vidéo et audio d'une excellente qualité maintenant qu'elle est compatible Dolby Vision et Dolby Atmos, à condition d'avoir l'équipement nécessaire chez soi.

La proposition de l'Apple TV est suffisante la plupart du temps. Cependant, pour ceux qui recherchent une solution multimédia complète, avec de l’auto-framerate, ou un port USB pour brancher un disque dur, mieux vaut passer son chemin.

Les alternatives

Le Fire TV Stick d'Amazon est un dongle qui se connecte directement en HDMI sur votre TV, un peu à la manière d'un Chromecast. Néanmoins, son utilisation est totalement différente. Livré avec une télécommande, vous n'avez pas besoin de votre smartphone ou de votre tablette pour l'utiliser : le Fire TV Stick est totalement autonome. Vous pouvez donc laisser votre téléphone tranquille pour profiter des différents services web.

Cette nouvelle ne change pas fondamentalement de la précédente. On retrouve le même format avec un processeur plus performant. Dommage toutefois que seul le Full HD soit supporté.

On retrouve le système d’exploitation Fire OS, qui bénéficie grandement de la puissance supplémentaire. L'interface est nettement plus fluide. Côté services on retrouve logiquement tous les services d’Amazon comme Amazon Prime Vidéo qui permet d’accéder à plusieurs films et séries populaires ou encore Amazon Music pour écouter de la musique.

Évidemment, il faut être abonné à Amazon Prime pour profiter de ces services... Rassurez-vous, l'Amazon App Store donne également accès à un catalogue d’applications qui regroupe des jeux, mais aussi des applications comme Molotov TV, YouTube, Netflix ou encore Apple TV+. Quelques services comme Salto, ADN ou myCanal manquent encore à l'appel.

Longtemps réservé aux USA,  le modèle 4K de la Fire TV Stick est enfin arrivée en France. C'est évidemment l'option à choisir si vous possédez un téléviseur 4K. Elle propose les mêmes fonctionnalités que sa petite sœur Full HD.

Le Chromecast 3 est une simple révision du modèle précédent. Il intègre le Bluetooth, mais aussi plus de puissance pour le WiFi 5 GHz : l’antenne a été améliorée pour porter le gain de 2,1 dBi à 4 dBi, doublant ainsi la force du signal. Cela permet surtout de mieux capter si votre routeur n'est pas dans la même pièce que votre Chromecast. Écosystème Google oblige, il est évidemment compatible avec les appareils qui fonctionnent avec Google Assistant.

Bien que son intérêt soit désormais grandement limité en comparaison de la plupart des solutions évoquées dans cet article, le Chromecast n’en reste pas moins une référence. C'est une solution pratique si l’on souhaite simplement caster du contenu depuis son smartphone ou sa tablette pour accéder sur un écran plus grand à Netflix, YouTube ou myCANAL, par exemple. Notez que contrairement au deuxième modèle de la gamme, il permet de lire les vidéos Full HD 1080p à 60 images par seconde.

https://www.frandroid.com/guide-dachat/508152_quelle-television-4k-choisir-la-selection-de-la-redaction