Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Quels sont les meilleurs PC portables du moment ?

Les meilleurs ordinateurs portables en 2021

Si vous cherchez un PC portable à petit prix, passez votre chemin. Vous ne trouverez dans ce guide que des ordinateurs portables résolument haut de gamme, de l’affichage aux performances en passant par l’autonomie, tout est ici de premier ordre. Tous les modèles sélectionnés ont bien été testés par nos équipes et sont pour certains utilisés dans leur quotidien. Les PC sélectionnés ici sont à la fois portables et assez puissants pour encaisser la plupart des usages sans broncher. La facture sera certes salée, mais vous ne trouverez ici que des produits sans compromis à même de vous satisfaire pendant de longues années.

À noter que nous avons délibérément exclu les PC portables gaming qui sont évalués sur des critères très différents. Ils ont donc droit à leur propre guide. N’oubliez pas aussi notre guide hub USB-C, de nombreux PC se contenant de cette connectique.

Si vous avez un besoin précis, retrouvez nos guides spécialisés :

Attendue depuis maintenant quelques années, l’adoption des puces ARM dans les ordinateurs Apple a finalement commencé. L’Apple M1 est donc une version sous stéroïdes des SoC faisant fonctionner iPad et iPhone depuis des années.

Pour cette première génération, Apple est resté conservateur puisque le châssis lui-même est inchangé, on retrouve donc une finition impeccable, un clavier au toucher agréable et un grand touchpad. À noter que la Touch Bar est désormais obligatoire. Du côté de la connectique, c’est limité puisqu’on doit se contenter d’une paire de prises USB 4.

L’écran n’évolue pas lui non plus, on retrouve une dalle haute définition de 13,3 pouces parfaitement calibrée. Elle est en prime plus lumineuse que celle utilisée par le MacBook Air. En revanche, le tactile est toujours absent, un point d’autant plus ennuyeux que les apps iPad sont désormais prises en charge…

Attaquons-nous maintenant à l’éléphant dans le magasin de porcelaine : l’Apple M1. Ce SoC redéfinit le niveau d’intégration des ordinateurs portables, avec une carte mère à peine plus grosse que celle d’un téléphone. Contrepartie tout de même, absolument tout est soudé et aucune mise à jour n’est possible, un statu quo auquel Apple nous avait toutefois préparés depuis quelques années.

Mais c’est surtout les performances qui impressionnent. C’est simple : le M1 pulvérise absolument tous les ultraportables du marché, tant pour les performances processeur que graphiques. Seules des machines de jeu bien plus encombrantes arrivent difficilement à rivaliser, et encore elles perdent dans certains scénarios comme l’encodage vidéo. Et si le MacBook Pro embarque bien un ventilateur, ce dernier ne se fait jamais entendre, et ce alors que la machine reste fraîche.

Et cette puissance incroyable ne se fait pas au détriment de l’autonomie, bien au contraire ! L’engin a tenu plus de 10 heures dans nos tests et est capable de dépasser les 20 heures dans certaines conditions. C’est tout simplement le laptop le plus autonome du marché.

Mais au-delà du matériel, on attendait Apple au tournant pour ce qui est du logiciel. Qui dit nouvelle architecture dit incompatibilité avec les applications X86. Et la transition prendra plusieurs années. Pour faciliter celle-ci, Apple a intégré une couche d’émulation nommée Rosetta 2.

Et force est d’avouer que cette dernière est redoutable. Non seulement l’immense majorité des programmes fonctionne sans soucis, mais les performances sont souvent meilleures qu’en natif avec la génération précédente.

Big Sur en profite aussi pour apporter une compatibilité native aux apps iOS. L’idée n’est pas mauvaise, mais en l’absence d’écran tactile l’ergonomie est loin d’être idéale.

Malgré quelques faiblesses comme une connectique limitée ou un maximum de 16 Go de mémoire vive, ce MacBook Pro M1 écrase la concurrence, et ce en étant souvent moins cher ! C’est donc notre ordinateur portable favori à ce jour. On vous recommande vraiment de choisir la version 16 Go de l'ordinateur pour des raisons de performances à long terme.

Pour en savoir plus, direction notre test du MacBook Pro M1.

Omniprésents sur nos smartphones, les écrans OLED n’ont fait que des apparitions timides sur les ordinateurs portables. On les trouvait jusqu'ici uniquement sur de rares modèles très haut de gamme. C’est pourquoi les voir arriver sur un ultraportable à moins de 1000 euros est une excellente surprise. Si le châssis vous rappelle quelque chose, c’est normal, puisqu’il s’agit d’une version AMD du Zenbook 13 UX325 que nous avions déjà testé.

On retrouve donc une finition soignée et un design efficace à défaut d’être original. Malgré sa finesse et sa légèreté (1,19 kg), l’engin est rigide et solide. Rien à redire sur le clavier, efficace et confortable. Grand et précis, le touchpad fait aussi office de pavé numérique tactile.

Mais ce qui fait vraiment sortir ce ZenBook du lot, c'est son superbe écran OLED. Le contraste infini et les couleurs vives sont un véritable bonheur au quotidien. La calibration n’est pas parfaite, mais en dehors d’une utilisation de graphiste ou de photographe, cela ne pose pas vraiment de soucis. Difficile de repasser à une dalle LCD après y avoir goûté.

L’autre particularité de ce modèle est qu’il embarque un processeur Ryzen 5500U doté de six cœurs. Encore assez peu communes dans les ultraportables, les puces AMD Zen 3 sont nettement plus performantes que leurs concurrentes Intel et se payent luxe de consommer moins. Il est épaulé par 8 Go de RAM et un SSD de 512 Go. Le résultat est donc une machine ultra endurante et assez puissante pour être à l’aise dans toutes les situations. Seule petite régression par rapport à la version Intel : on perd la compatibilité ThunderBolt 4. Un point à garder en tête si vous comptez utiliser des périphériques à cette norme.

Disons-le simplement : le Zenbook UM325UA est l’un des meilleurs rapports qualité-prix que nous ayons rencontré depuis bien longtemps, mais on s'explique plus en longueur sur le sujet dans notre test complet de cet ordinateur. Sa seule véritable faiblesse ? Il est régulièrement en rupture de stock ... S'il n'est pas disponible et que vous êtes pressés, direction sa version Intel de 11e génération.

Au fil des ans, la gamme XPS de Dell a su s’imposer comme une référence sur le segment des ultrabook. Il est d’ailleurs souvent perçu comme le vrai concurrent du laptop le plus populaire dans ce facteur de forme : le MacBook Air.

Comme toujours, Dell met à jour ses châssis pour profiter des derniers processeurs Intel, c’est un Intel Core i5 "Tiger Lake" de 11e génération qui est utilisé. Ce dernier apporte des gains mineurs du point de vue du processeur, mais surtout une partie graphique un peu plus musclée. Pour le reste, aucune différence : on a tous les canons de la gamme XPS. Cela commence par ce fameux écran 13 pouces IPS Full HD+ (1920 x 1200 pixels) « Infinity Edge », aux bordures particulièrement fines. C’est l’élément de design qui fait sortir le XPS 13 du lot. On apprécie également la présence d’un capteur d’empreinte digitale, c’est toujours un plus à l’usage. Une dalle 4K est disponible en option.

Malgré quelques progrès, la partie graphique d’Intel demeure limitée à des jeux assez peu gourmands. Il est par exemple possible de jouer à League of Legends en 720p dans des conditions acceptables. Il vous permettra également d’effectuer quelques montages et de la retouche photo en amateur. Les pros préféreront sans doute une machine un peu plus spécialisée. En revanche, toutes les tâches bureautiques, même avancées, tourneront parfaitement. L’autonomie dépasse quant à elle amplement la dizaine d’heures.

Sachez également que ce XPS 13 2020 existe en version 15 pouces. La machine est disponible dans plusieurs configurations. Nous avons testé le modèle avec un écran UHD, processeur Intel Core i9 et une GTX 1650 Ti. L’avantage principal de ce format est de pouvoir accueillir un GPU dédié afin d’encaisser des tâches plus lourdes ou de jouer à des jeux plus gourmands. C’est un aussi bon choix que le petit frère si vous préférez ce format et que votre budget est en adéquation. Le XPS 15 est la seule machine du marché à même de boxer dans la même catégorie que le MacBook Pro. On vous donne tous les détails dans notre test du Dell XPS 15 2020. En ce moment c'est ce modèle qui est le plus attractif.

Si vous préférez macOS à Windows, notre choix se porte sur le célèbre MacBook Air. Le best-seller d’Apple vient en effet de connaitre sa plus grande évolution depuis 10 ans avec l’adoption du processeur Apple M1 ! Dérivé des processeurs ARM utilisés sur les smartphones, il permet à Apple de se passer d’Intel. Sur la forme toutefois, rien ne bouge : on retrouve le même châssis, le même écran et le même clavier. 

Sous le capot en revanche la puce M1 fait des miracles et pulvérise les Core i qui équipaient ses prédécesseurs. C’est simple : les performances sont largement meilleures que ce que propose un MacBook Pro Intel plus de deux fois plus cher. La consommation est également en forte baisse puisque l’on n’a même plus besoin de ventilateur. Le MacBook Air est désormais complètement silencieux. L’autonomie est de son côté en hausse de 50 % et atteint la quinzaine d’heures sans soucis. Partir toute la journée sans son chargeur est désormais tout à fait envisageable.

Mais au-delà du matériel, c’est du côté logiciel que l’on attendait Apple au tournant. Le passage d’une architecture X86 (Intel) à ARM demande en effet une réécriture des applications. Un processus qui prendra aux développeurs plusieurs années.

En attendant, c’est un émulateur nommé Rosetta qui se charge de « traduire » à la volée les applications non natives. Et on doit tirer notre chapeau à Apple, le résultat est impressionnant, puisque la grande majorité des logiciels tournent aussi rapidement, voire plus encore que sur un processeur Intel. Tout n’est pas parfait, mais pour un usage bureautique ou multimédia cela suffira pour la grande majorité des utilisateurs.

Apple marque un très grand coup avec ce MacBook Air M1 qui rend immédiatement obsolète le modèle de l’an passé. D’un point de vue technique, tout est supérieur et le volet logiciel est impeccable. Une vraie réussite. Comme pour son grand frère le MacBook Pro nous vous conseillons d'investir dans la version 16 Go de mémoire vive pour le garder viable le plus longtemps possible.

Le Zephyrus G14 d’Asus est une machine unique sur le marché . Destiné à l’origine au marché des PC portables gaming, il surprend en pratique par sa polyvalence en offrant un excellent rapport volume/performances. Il va s’adresser en priorité à ceux qui recherchent un PC portable pour tout faire sans concession, voire aux professionnels qui recherchent une machine compacte pour réaliser des tâches lourdes en déplacement. Surtout, il embarque un CPU Ryzen Zen2 (4600HS, 4800HS ou 4900 HS) épaulé par 8, 16 ou 32 Go de RAM et d’un GPU Nvidia, GTX 1650 Ti ou RTX 2060 selon la version, le tout dans un châssis en métal très sobre.

Son autre atout est un écran IPS de 14 pouces Full HD avec une fréquence de 120 Hz native. Sa batterie lui permet de tenir jusqu’à 6 h en navigation web en 60 Hz, mais cela ne sera pas son point fort. On apprécie cependant le fait qu’il se recharge rapidement via un port propriétaire… mais aussi plus lentement via son port USB C qui supporte une puissance jusqu’à 65 W. C’est pratique pour éviter de multiplier les adaptateurs secteurs en déplacement. Enfin, il a le mérite d’offrir une capacité de stockage de 512 Go sur le modèle le plus accessible et extensible jusqu’à 1 To.

Si vous recherchez une alternative sous Windows au MacBook Pro 16, c’est peut-être également le meilleur choix. Sans surprise il vient d'être mis à jour pour exploiter des Ryzen 5000 et les RTX 3000. Le prix est un peu moins attractif, mais si vous cherchez un max de puissance dans un petit format on ne fait pas beaucoup mieux que cette version 2021 du Zephyrus G14.

Cette version 2021 du portable gamer de milieu de gamme d’Asus reprend le même châssis que l’an dernier, mais cache des évolutions très intéressantes. Premier changement : la dalle de 15,6 pouces, désormais plus lumineuse et aux couleurs plus justes. En prime, elle adopte un taux de rafraichissement de 240 Hz.

Sous le capot, c’est le passage à un Ryzen 5800 et accompagné d’une GeForce RTX 3070, qui fait exploser les performances. On apprécie toujours la possibilité d’ajouter de la RAM ou du stockage simplement.

Le clavier rétroéclairé lui ne change pas : il possède un pavé numérique et s’avère agréable à utiliser au quotidien.

Pour ne rien gâcher, le design a le mérite d’être sobre [chose encore assez rare dans le monde des laptops gamer] avec du métal brossé sur la coque. D’une manière générale. Il possède également une connectique complète et moderne : deux ports USB Type-A [USB 3.0] et un port USB-C [USB 3.2] sur la tranche gauche.

Vendu 1799 euros, le TUF Gaming A15 représente pour nous le « sweet spot » pour la plupart des joueurs, associant des performances de premier ordre à des finitions très correctes.

Bien que surtout pensé pour les joueurs, il comblera tous ceux qui ont besoin de puissance. Pour une prise en main plus complète et des benchmarks, direction notre test complet de l’Asus TUF Gaming A15.

Bien choisir le meilleur ordinateur portable

Quels sont les avantages d’un PC portable haut de gamme ?

Les PC haut de gamme proposent bien évidemment de bonnes performances, mais ils sont surtout à recommander pour leurs finitions, leur encombrement réduit (sauf pour certaines machines spécifiques) et tout un lot de raffinements appréciables comme des écrans de qualité, un clavier et un touchpad bien pensés ou encore une bonne autonomie.

Que puis-je faire avec un PC haut de gamme ?

La catégorie « haut de gamme » ayant un début, mais pas vraiment de fin… elle peut couvrir tous les usages possibles tant qu’on y met le prix. Gardez toutefois en tête que si vous avez un usage relativement basique d’un ordinateur… dépenser plus pour un PC haut de gamme pourra être superflu. On trouve aujourd’hui de PC à moins de 1000 euros qui offrent un rapport prestations/prix très honorable.

Quelle diagonale d’écran choisir ?

Le gros de marché de PC portables est désormais acquis au format 13 ou 15 pouces. On trouve également des écrans 17 pouces, mais ils sont plus rares et se trouvent principalement sur des PC dits « transportables » plus voués à rester sur un bureau qu’à être utilisés en déplacement.

Nous conseillons d’opter pour un écran 13 pouces si vous vous déplacez beaucoup avec votre PC, pour vos études ou dans un cadre professionnel : les machines seront de fait plus légères et moins encombrantes. Les PC 15 pouces sont généralement plus performants et offrent un meilleur confort de lecture, mais on perd en portabilité. Tout dépend donc de vos besoins.

Pourquoi n’y a-t-il pas de PC gaming dans cette sélection ?

Pour cette sélection, nous avons délibérément choisi d’écarter les PC orientés jeux vidéo qui sont selon nous des PC portables à part entière avec leurs propres spécificités, leurs propres contraintes et aussi leurs propres critères de sélection. Typiquement, l’autonomie est un élément secondaire sur les PC gamers. Nous avons donc opté pour des machines polyvalentes et peu spécialisées, c’est notamment la raison pour laquelle nous avons également écarté les PC Nvidia Studio. Si vous cherchez une machine pour jouer, vous pouvez lire notre guide des meilleurs laptops gamer.

Un processeur AMD dans un portable ?

Le marché du mobile était depuis une bonne quinzaine d’années le pré carré d’Intel. Et pour cause, AMD n’avait tout simplement pas de puce mobile à même de rivaliser avec les générations successives de processeur Intel Core. Une situation qui vient de radicalement changer avec l’arrivée des CPU Ryzen 3 en version mobile (Ryzen 5600HS, 5800HS et 5900HS).

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers viennent mettre un beau coup de pied dans la fourmilière. Ces puces proposent plus de cœurs et des performances graphiques nettement meilleures que leurs équivalents de chez Intel. Le tout en se payant le luxe d’être moins énergivores et de couter moins cher ! La concurrence est de retour chez les portables et les grands vainqueurs sont les utilisateurs.

Un processeur ARM dans un ordinateur portable ?

Les expériences avec des processeurs ARM dans des PC portables ne sont pas nouvelles. Microsoft s’y était essayé sans succès avec Windows RT et une part non négligeable des Chromebooks sont basés sur cette plate-forme. Mais jusqu’ici, les résultats étaient mitigés et cantonnés à l’entrée de gamme.

Apple a pulvérisé ce statu quo avec son processeur Apple M1. Dérivé direct de l’A14 utilisé dans l'iPhone, le M1 offre une puissance exceptionnelle par rapport à sa consommation. Le résultat ? Un MacBook Air M1 ridiculise un PC portable deux ou trois fois plus cher dans la grande majorité des scénarios. Seul le jeu vidéo, chasse gardée de Windows, reste pour le moment une exception notable.