Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Écouteurs sans fil : les meilleurs écouteurs Bluetooth à choisir en 2021

Le TOP 3 des meilleurs écouteurs sans fil

Il est loin le temps où les écouteurs sans fil corrects se comptaient sur les doigts d’une main. Les sorties se sont enchainées à un rythme d’enfer ces derniers mois et tous les fabricants majeurs proposent leur vision de ce que doit être une paire d'écouteurs Bluetooth. Les problèmes des débuts comme les soucis de liaison sont derrière nous et l’on remarque aussi la popularisation de fonctions jusque là réservées aux casques, comme la réduction de bruit active.

Petit tour d’horizon des meilleurs modèles en fonction de vos priorités.

Si vous comptez principalement utiliser vos écouteurs sans fil pour faire du sport, retrouvez notre guide dédié à cette catégorie.

Notre sélection d'écouteurs Bluetooth en vidéo

Si nous avons volontairement restreint notre sélection aux modèles que nous jugeons les plus intéressants, nous nous sommes fendus d’une vidéo faisant un tour d’horizon des meilleurs écouteurs en 2021.

Sortis en 2017, les WF-1000X ont été les premiers intras true wireless vraiment convaincants. Sony continue de les faire évoluer avec une quatrième mouture qui adopte un design plus compact notamment pour le boitier qui est 40 % plus petit. Les écouteurs eux-mêmes ne perdent que 10 % de volume, mais ils sont plus discrets. Ils sont généralement confortables, même si le fait que Sony ait abandonné les embouts en silicone au profit de mousses plus isolantes ne plaira pas à tout le monde.

Bien que certifiés IPX4, ils ne sont pas pour autant des intras de sport, le maintient n’étant pas idéal quand on court par exemple. Pour ce qui est de l’audio, c’est globalement très satisfaisant, le son est précis et la spatialisation est aux petits oignons. Le rendu général n’est pas neutre, avec des basses et des médiums très présents, mais c’est finalement très agréable. La réduction de bruit active est l’autre point qui impressionne. C’est de loin ce qui se fait de mieux dans le domaine à ce jour !

L’autonomie est bonne, avec plus de six heures d’utilisation sur une charge avec la réduction de bruit active et deux charges complètes dans le boitier. Pour finir on doit saluer la qualité de l’app Sony, pour une fois très utile, car permettant d’ajuster le rendu des écouteurs comme vous le souhaitez.

Sony livre donc les meilleurs écouteurs true wireless du moment, le tout à un tarif certes élevé, mais plus agressif que nombre de concurrents. Pour plus de détails, on vous renvoie à notre test des Sony WH-1000XM4.

Devialet Gemini : L'alternative haut de gamme

Connu pour ses enceintes, Devialet s’essaye aux écouteurs true wireless avec ses Gemini. Et pour un premier essai on doit bien avouer que le bilan est satisfaisant, avec un excellent rendu sonore et un bon confort. La réduction de brut active reste toutefois moins efficace que celle des écouteurs sans fil de Sony, tout comme l’autonomie. Ces écouteurs restent toutefois un bon plan B si les WF-1000XM4 ne vous conviennent pas. On vous les décrit dans notre test des Devialet Gemini.

Si vous avez un peu de mal à choisir ou si vous voulez tout simplement un modèle doué en tout, tournez-vous donc du côté des Jabra Elite 85T. Le constructeur revient avec une paire d’écouteurs et un boitier particulièrement compact qui cachent bien leur jeu.

Outre leur excellent confort, on apprécie tout particulièrement les commandes physiques bien pensées et l’application très riche en réglages. La réduction de bruit active est exemplaire, en particulier pour les bruits sourds des transports. Les Bose QC Earbuds font un peu mieux, mais cela se joue à la photo-finish.

Ayant une tendance à mettre les médiums en avant, le rendu sonore est chaleureux et agréable, même s’il est un peu moins détaillé que sur les Momentum True Wireless 2. L’autonomie est excellente et dépasse les 6 heures. Jabra propose ici des écouteurs sans fil qui, sans être les meilleurs nulle part, sont très bons partout.

S’il y a bien une marque que nous attendions au tournant sur les intras sans fil, c’est Bose. Leader sur le marché des casques, l’Américain était resté silencieux sur le sujet depuis les Soundsport Free en 2018. Et ne passons pas par quatre chemins : ces QC Earbuds sont une démonstration de savoir-faire pour ce qui est de la réduction de bruit.

Réglable sur dix niveaux, cette dernière est d’une efficacité redoutable. C’est simple : on s’approche de ce que proposent des casques audio traditionnels comme le Sony WH-1000XM4. Le rendu sonore est très agréable à défaut d’offrir la plus grande précision du marché.

Rien à redire non plus sur la liaison Bluetooth d’une solidité à toute épreuve. Parmi les quelques reproches que l’on puisse lui faire, on notera un boitier encombrant et l’absence de raffinements Bluetooth comme le multipoint ou l’aptX.

Si les intra true wireless ont plutôt tendance à se populariser, les PI7 prennent une direction résolument opposée avec un tarif qui en refroidira l’immense majorité des acheteurs. La promesse de la marque est simple : le meilleur son jamais entendu sur ce type d’écouteurs. La finition est impeccable et la paire se révèle particulièrement confortable une fois logée dans nos oreilles. Les écouteurs sont certifiés IP54 et ne craignent donc ni la sueur ni la pluie.

Les oreillettes sont compatibles Bluetooth 5.0 et supportent le Fast Pair de Google. La connexion elle-même est généralement fiable, avec peu d’interruptions. Plus original, on peut les utiliser de manière câblée. Pour cela il faudra brancher un appareil au boitier de charge via un câble 3,5 mm vers USB-C. Le boitier se charge ensuite de transmettre le son aux écouteurs Bluetooth.

Une fonction intéressante qui permet de profiter encore un peu plus de la très bonne qualité audio. Les PI7 brillent en effet par leur polyvalence et leur précision. C’est tout simplement ce que nous avons entendu de mieux dans la catégorie. La marque n’a pas fait les choses à moitié et apporte au passage un support des codecs aptX HD et une réduction de bruit active efficace.

Des écouteurs d’exception et une facture qui l’est tout autant. À 400 euros, les PI7 n’ont pas vraiment de concurrents. On vous en dit plus dans notre test des Bower & Wilkins PI7.

Les AirPods 2 ne disposaient pas de réduction de bruit active, elle est désormais proposée sur les AirPods Pro, sortis à la toute fin 2019. Ce n’est toutefois pas le seul ajout de ces modèles Pro. Bien au contraire, c’est une refonte importante des AirPods.

Le design a évolué et réduit sensiblement la longueur de la tige caractéristique des écouteurs d’Apple. Elles sont désormais moins voyantes (ou plus discrètes si vous préférez), et on passe d’écouteurs boutons à des écouteurs intra-auriculaires. C’était obligatoire pour offrir de la réduction de bruit active.

Bien évidemment, les AirPods conservent cet appairage extrêmement pratique avec l’iPhone. Produit Apple oblige, la symbiose est parfaite avec iOS même si la compatibilité avec Android est assurée. Reste que depuis leur sortie la concurrence s’est bien réveillée et fait mieux sur de nombreux points.

Pour en savoir plus sur les AirPods Pro, vous pouvez retrouver notre test en vidéo ci-dessous.

Encore toute jeune, Nothing est une startup lancée par Carl Pei, l’un des fondateurs de OnePlus. Les Ear (1) sont donc le premier produit de l’entreprise. S’il y a bien une chose qui surprend, c’est leur design. Ils optent pour un plastique transparent sur une partie du boitier et des écouteurs. Le résultat est étonnamment réussi. La qualité de fabrication est correcte et ils sont certifiés IPX4 (garantissant une résistance aux éclaboussures et à la transpiration), ce qui leur ouvre la porte d’une utilisation sportive.

L’appairage est rapide et la connexion Bluetooth 5.2 solide. On regrette toutefois l’importante latence de transmission, qui se fait particulièrement remarquer dans les jeux. Sans surprise vu le tarif, Nothing a fait l’impasse sur le multipoint.

Coté son, les ear (1) ne tentent pas d’impressionner et se contentent d’un rendu extrêmement équilibré, avec toutes les plages de fréquences bien représentées. La spatialisation est impeccable avec une image stéréo très réussie. On leur reprochera juste un léger manque de précision, mais rien de catastrophique. Là où les écouteurs se révèlent impressionnants, c’est au niveau de la réduction de bruit active qui, si elle n’atteint pas les sommets des WF-1000XM4, écrase tout ce qui se fait à ce niveau de prix.

L’autonomie est dans la moyenne basse du secteur, avec près de 5 heures avec la réduction de bruit active. Le boitier mettra quant à lui 1h25 pour les recharger pleinement. Bonne surprise, il est compatible charge sans fil QI.

Les Ear (1) ne tentent pas de révolutionner le secteur et c’est tant mieux. Nothing offre ici un modèle d’un remarquable équilibre vendu à un tarif très intéressant. L’un des meilleurs rapports qualité-prix du marché. Geoffroy vous dit tout sur eux dans le test des Nothing ear (1).

Beats aura pris son temps pour se lancer sur le marché des écouteurs Bluetooth ! Après des Powerbeats dédiés au sport, le constructeur se lance enfin sur un modèle plus classique.

Premier constat : ils sont particulièrement compacts, au point d’ailleurs de ne quasiment pas dépasser des oreilles une fois portés. Ajoutez à cela un poids plume (5 g seulement) et ils se font vraiment oublier. Leur certification IPX4 et l’excellent maintien font que l’on ne craindra pas de les emmener pour un footing.

Beats étant propriété d’Apple on retrouve un appairage très simple avec les produits de la marque, mais aussi une compatibilité avec Google Fast Pair. Si le multipoint est aux abonnés absents, on salue toutefois la connexion solide et la possibilité d’utiliser chacun des écouteurs en mode mono.

Malgré leur petite taille, les Studio Buds produisent un son tout à fait correct. Les basses sont comme toujours chez la marque bien présente, mais elles ne noient pas pour autant le reste du spectre. On salue aussi la bonne dynamique. La réduction de bruit active ne restera pas dans les mémoires. Elle atténue les bruits ambiants plus qu’elle ne vous coupe du monde. À noter que la qualité des micros est médiocre.

Pour finir l’autonomie est dans la moyenne haute du secteur, avec près de 5h30 avec la réduction de bruit active. Il faudra au boitier 42 minutes pour faire le plein des écouteurs.

S’il ne vient pas révolutionner le marché des true wireless, Beats propose ici un modèle milieu de gamme compact et particulièrement équilibré. Clairement l’un des meilleurs rapports qualité/prix en ce moment.

Accompagnant la sortie des Galaxy S21, les Buds Pro ont la lourde tâche de se creuser une place dans un marché des écouteurs Bluetooth rempli d’excellents produits.

Les écouteurs sont compacts, tout comme leur boitier. Une fois dans l’oreille, ils sont particulièrement discrets et tiennent bien. Couplé à la certification IPX7 (immersion jusqu’à 1 m), cela permet de les utiliser dans des activités sportives sans trop de soucis. Pour les contrôles, tout se passe avec les surfaces tactiles.

La grosse nouveauté de cette année est l’arrivée de la réduction de bruit active. Et si cette dernière est correcte, elle demeure toutefois un cran en dessous des meilleurs du secteur. Les choses sont en revanche nettement plus satisfaisantes en matière de qualité sonore. Le rendu est détaillé et surtout équilibré, aucune partie du spectre n’écrasant les autres. Dommage qu’aucun égaliseur à bandes ne soit fourni pour affiner un peu le rendu selon ses préférences.

La connectivité avec le smartphone est bonne et la liaison entre les deux écouteurs solide. L’autonomie est également au rendez-vous avec plus de 7 heures sur une charge sans réduction de bruit active. Outre l’USB-C, le boitier peut se charger sans fil via la norme Qi.

Les Galaxy Buds Pro ne viennent pas bouleverser la hiérarchie, mais ils offrent des prestations équilibrées, en particulier si vous les utilisez avec un smartphone de la marque. Pour un maximum de détails, direction notre test des Samsung Galaxy Buds Pro.

Avec ses Momentum True Wireless 2, Sennheiser propose l'une des meilleures qualités sonores du moment sur des intras true wireless. Ces derniers sont en revanche chers et l’on se demandait si le constructeur serait capable de proposer une déclinaison plus abordable de son flagship. Vendus sous la barre des 150 euros, les CX 400BT nous promettent donc la même qualité sonore.

Le format des écouteurs ne change pas, et l’on reste sur un design imposant, mais confortable. Si la finition reste impeccable, on remarque tout de même que l’aluminium a été troqué contre du plastique. Même traitement pour le boitier qui perd son habillage en tissu. S’il n’est pas gigantesque, ce dernier se révèle assez compliqué à ranger aisément dans une poche de pantalon…

Pour ce qui est de la qualité sonore il n’y a clairement pas tromperie sur la marchandise : le rendu est identique à celui de son grand frère et s’impose donc comme le meilleur du moment. Le son est propre, équilibré et ne sature jamais.

Certaines fonctions avancées manquent en revanche à l’appel. Oubliée donc la réduction sonore, le mode transparent, la certification IPX4 ou la pause automatique. L’absence de cette dernière nous déçoit toutefois un peu tant cette fonctionnalité est commune même sur des modèles plus abordables.

Si vous recherchez ce qui se fait de mieux en matière de restitution sonore, mais que votre budget est limité, n’allez donc pas plus loin : les CX 400BT sont là pour vous.

Bien que très intéressants, les CX 400 BT sont un peu chers à leur prix public conseillé. Sennheiser s’est donc attelé à la tâche pour produire une paire d’écouteurs un peu moins chers. Les CX True Wireless font clairement partie de la même famille, conservant le design particulièrement léger des écouteurs. Malgré leur format imposant, ces derniers sont confortables et certifiés IPX4 en prime.

Comme sur leur grand frère, on conserve une excellente qualité audio, bien plus précise que sur des produits pourtant bien plus chers. En prime, on a droit à une connexion Bluetooth 5.2 impeccable et à l'aptX. L’autonomie est elle aussi plus que satisfaisante, avec huit heures sur une charge.

Pour faire baisser le prix, les ingénieurs ont toutefois dû tailler un peu dans les fonctionnalités. Il faut ainsi oublier la réduction de bruit active ou encore la charge sans fil du boitier. Reste un léger souci : ils sont pour le moment souvent plus cher que les CX 400. Tant que ces derniers se trouvent sous la barre des 100 euros, nous vous conseillons de les privilégier. En attendant, on vous conseille la lecture de notre test complet des Sennheiser CX True Wireless.

Quelques conseils avant d’acheter vos écouteurs sans fil

Avant d’acheter des écouteurs sans fil, de nombreuses questions peuvent traverser votre esprit. Nous en avons listé quelques-unes ici en y apportant des réponses qui, nous l’espérons, éclaireront votre lanterne.

Pourquoi opter pour des écouteurs sans fil (ou true wireless) ?

Les écouteurs sans fil sont généralement des intra-auriculaires totalement dépourvus de fil. Ils fonctionnent de la même manière que des écouteurs Bluetooth, à la différence près que la liberté de mouvement est totale, d’où le terme "true wireless". Ce type de produits est destiné aux plus nomades -- ainsi qu’aux plus sportifs -- à la recherche de légèreté et de praticité. Habituellement livrés avec un boitier de recharge, les écouteurs sans fil profitent d’une bonne autonomie en règle générale. De plus, certains modèles profitent même de fonctions supplémentaires, notamment la réduction de bruit active.

Quels critères à prendre en compte pour le sport ?

Si vous aimez vous adonner aux activités sportives en écoutant de la musique, sachez que certains constructeurs ont pensé à vous. Tout d’abord, il faut un modèle d’écouteurs qui tient bien dans les oreilles malgré les mouvements brusques et répétés (l’ajout d’un support qui contourne le creux de l’oreille est généralement un plus). Ensuite, il faut surtout vérifier la certification IP. En fonction de son niveau, celle-ci sera plus ou moins étanche. Si vous ne comptez pas aller dans une piscine avec, des écouteurs certifiés IPX4 sont le minimum syndical pour résister à la pluie et la transpiration. Des écouteurs totalement submersibles sont encore assez rares sur le marché, même si certains smartphones vont aujourd’hui jusqu’à IPX8.

Quelles sont les marques dignes de confiance ?

En naviguant quelques minutes sur Internet, on peut vite se rendre compte de la pléthore de marques qui proposent des écouteurs sans fil aujourd’hui. Il ne faut généralement pas se laisser avoir par des prix ultra-attractifs, des modèles témoignant souvent d’une qualité qui n’est malheureusement pas au rendez-vous. En comparaison des acteurs comme Sony, Jabra, Samsung ou Bose qui ont acquis un savoir-faire incontestable au fil des années, il n’y a pas photo avec des petites marques sans aucune réputation, eux qui tentent souvent de recopier maladroitement les références d’Apple, en vain. Il peut effectivement y avoir des exceptions, mais se tourner vers l’une des marques précédemment citées est tout même l’assurance d’avoir un produit de qualité dans les oreilles.

Vous pouvez également vous tourner vers des casques Bluetooth si vous préférez.

https://www.frandroid.com/guide-dachat/guide-audio/457173_guide-dachat-les-meilleurs-casques-bluetooth-sans-fil-de-2017