Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les meilleures TV pour la PS5 et la Xbox Series X | S en 2021

Les meilleures TV pour la PS5 et Xbox Series X|S

Les nouvelles consoles, qu’il s’agisse de la PlayStation 5 ou de la Microsoft Xbox Series X (et dans une moindre mesure la Series S) ont apporté de nombreuses nouveautés techniques intéressantes. Toutefois, pour pleinement les exploiter, il faudra un téléviseur adapté. En effet, elles sont construites autour de la norme HDMI 2.1, qui était encore assez rare à leur sortie et certains téléviseurs, pourtant censés la prendre en charge, en oublient certaines fonctions… C’est ainsi le cas de plusieurs téléviseurs Sony, un point quelque peu ironique vu que la marque produit aussi la PS5.

D’une manière générale, on remarque toutefois que les constructeurs prêtent désormais une plus grande attention au gaming, avec des dalles bien plus réactives que par le passé, mais aussi des modes gaming permettant d’obtenir une latence minimale. Nous avons donc choisi pour vous les meilleurs téléviseurs pour jouer, en prenant en compte les normes supportées, mais aussi les performances du téléviseur lui-même en matière de réactivité ou de colorimétrie.

À noter que les fonctions permettant d’exploiter pleinement les consoles next gen sont pour le moment réservées au haut de gamme. Il est toutefois possible d’en profiter en partie sur certains modèles d’entrée de gamme récents. Ce n’est pas idéal, mais c’est un pas en avant non négligeable.

Cette sélection s’est concentrée sur les modèles de 55 pouces, mais les recommandations sont valables pour les autres diagonales de ces modèles.

Pour bien choisir votre console, n'hésitez pas à consulter notre guide dédié. Et nous pouvons également vous aiguiller pour trouver les meilleures TV en général.

Rendons à César ce qui appartient à César : en plus de proposer certains des meilleurs téléviseurs du marché, c’est LG qui a été le premier à vraiment soigner le jeu sur ses téléviseurs. Le Coréen a porté une attention toute particulière à l’input lag, mais a aussi intégré des fonctions comme le Nvidia G-Sync depuis plusieurs années.

Sans surprise, le LG G1, dernier navire amiral de la marque est donc pour nous le meilleur téléviseur du moment pour profiter de sa console. La dalle OLED propose des noirs infinis, des couleurs parfaitement calibrées et voit sa luminosité augmenter de 15 % par rapport à l’an passé. On n’est pas encore au niveau du QLED, mais le gain est plus qu’appréciable.

Au niveau du gaming, c’est carton plein : on retrouve 4 ports supportant pleinement le HDMI 2.1 et même la 4K 120 im/s avec Dolby Vision pour la Xbox grâce à une récente mise à jour. Un menu « Game Optimizer » est même de la partie. S’il est un peu gadget, il a le mérite de rendre toutes les options liées au jeu plus facilement accessibles. Et si vous jouez aussi sur PC, le support du G-Sync et Freesync est bien entendu là.

Le G1 est donc ce qui se fait de mieux à ce jour pour jouer. Attention tout de même, il est pensé pour être fixé au mur et les pieds sont en option (100 euros) ! Un point à garder en tête si vous comptez le poser sur un meuble. Sans surprise le G1, coute cher, mais c’est le prix de l’excellence.

Pour un maximum d’infos, direction notre test du LG OLED55G1.

Si votre budget est un peu plus limité, mais que vous souhaitez absolument un écran OLED, n’allez pas plus loin que le LG C1. Ce modèle est doté d’une génération de dalle un peu plus ancienne et s'avère donc un peu moins lumineux.

Ce point mis à part, il conserve tout ce qui a fait le succès de la gamme C depuis plusieurs années : des couleurs parfaites, une mise à l’échelle impeccable et les noirs infinis de l’OLED.

Pour ce qui est de la partie gaming, il est rigoureusement identique à son grand frère : support impeccable de l’HDMI 2.1, G-Sync/Freesync ainsi que le menu « Game Optimizer ». En bref, ce qui se fait de mieux ou presque pour le joueur console exigeant.

Le LG C1 troque donc un peu de luminosité contre quelques centaines d’euros de moins. Et en prime, il est livré avec un pied plus pratique que celui du LG G1. C’est donc pour nous le choix de la raison. On vous en parle en détail dans notre test du LG OLED 65C1.

Si l’OLED demeure la meilleure technologie du moment pour les téléviseurs, Samsung continue de faire évoluer le LCD. Dernier changement majeur : le Mini LED. Cette technique de rétroéclairage permet d’une part d’affiner l’écran, mais surtout de créer plusieurs centaines de zones de rétroéclairage. Le résultat est donc un contraste inédit sur un écran LCD. On n’est pas au niveau de l’OLED, mais on s’en rapproche de plus en plus, malgré un blooming qui se fait parfois remarquer.

Mais la grande force de ce QN95A c’est sa luminosité hors pair, qui le fait briller en HDR et permet de jouer confortablement même en plein jour. On aurait aimé un traitement antireflet un peu plus efficace, mais c’est du pinaillage.

Samsung n’a pas pour autant négligé le gaming, avec input lag très bas, un support complet du HDMI 2.1 et même une compatibilité avec le G-Sync de Nvidia. Un menu dédié au gaming vient compléter le tout.

Samsung livre ici le téléviseur LCD le plus impressionnant du marché. On vous recommande la lecture du test du Samsung QE65QN95A pour rentrer plus dans les détails.

Intéressés par le combo micro-LED et QLED, mais votre budget est limité ? Vous avez de la chance puisque TCL se lance sur le créneau avec un modèle particulièrement intéressant. Si son design est très classique, on relève qu’il est possible de lui ajouter une webcam pour passer des appels vidéos via Google Duo.

Le panel TCL utilise la technologie QLED quantum dot accompagnée par un rétroéclairage mini LED. Ce mélange permet à la fois d’obtenir un excellent contraste, mais aussi de maintenir une luminosité élevée. Un point particulièrement utile, car on ne peut pas forcément être dans le noir pour jouer.

La dalle produit de bons résultats, avec une luminosité de 1050 cd/m2 et un contraste de 14500:1. On retrouve cependant du blooming sur certains éléments les sous-titres. La colorimétrie est acceptable, avec un Delta E de 2,53.

Les joueurs consoles seront satisfaits, avec un support complet du HDMI 2.1 (le Dolby Vision en 4K@120 IPS arrivera via une mise à jour). Le retard à l’affichage est lui de 13,1 ms, c’est un peu plus que les 10 ms des meilleures TV sur ce point, mais cela reste tout à fait acceptable même pour des jeux qui ne pardonnent pas sur le timing. Pour les joueurs PC, vous pourrez aussi profiter du Freesync.

Avec ce téléviseur, TCL nous propose l’un des meilleurs rapports qualité-prix du moment. Non seulement le joueur exigeant y trouvera son compte, mais il pourra aussi profiter de ses films et séries dans de bonnes conditions. On vous en dit plus dans notre test du TCL 65C825.

Comme nous le disions plus haut il est pour le moment impossible de bénéficier de toutes les fonctions des nouvelles consoles sans débourser plus de 1000 euros. Cela ne veut pas pour autant dire que l’on ne peut pas en profiter partiellement.

C’est par exemple le cas du 50A7GQ qui supporte pleinement le HDMI 2.1, mais se contente d’une simple dalle 50/60 Hz Hz. Cela veut dire qu’on ne pourra profiter du VRR que sur la plage des 48 à 60 Hz, mais cela couvre une bonne partie des titres compatibles. Le retard à l’affichage est excellent, mais la rémanence est en revanche très moyenne ce qui pourra poser des soucis sur les jeux très rapides.

L’écran lui-même utilise une dalle VA de qualité correcte. Le contraste est élevé, les couleurs très bien calibrées. Pas de miracle cependant avec le HDR qui pèche par manque de luminosité. Sa principale faiblesse repose dans ses angles de vision assez étroits induits par le choix de la technologie VA. Sur les plus grandes tailles, Hisense a opté pour une dalle IPS, mais elle souffre également de problèmes similaires.

Hisense surprend agréablement avec ce téléviseur. Certes, il ne viendra pas rivaliser avec les meilleurs du marché, mais vous pourrez profiter d’une partie des fonctions les plus intéressantes de nouvelles consoles sans pour autant vider votre PEL. Il faudra néanmoins accepter un certain nombre de compromis et on vous invite donc à lire attentivement notre test complet du Hisense 55A7GQ.

Bien choisir sa TV pour jouer avec sa PS5 ou Xbox Series X et Series S

OLED, QLED, LED ? Quelles sont les meilleures dalles pour jouer ?

Chaque technologie de dalle possède ses avantages et ses inconvénients et le jeu peut être impacté par ce choix. Au-delà de ses très belles couleurs et de ses noirs infinis, l’OLED brille par sa latence 1000 fois inférieure à celle d’un LCD classique. Impossible donc de voir des images fantômes sur des mouvements très rapides. Faiblesse toutefois de l’OLED : sa luminosité plus faible et un potentiel marquage de la dalle avec des éléments d’interface de vos jeux si vous jouez pendant de très longues périodes à un même jeu (plusieurs milliers d’heures).

Si elles sont moins réactives et contrastées que l’OLED, les dalles QLED constituent un vrai progrès par rapport au LCD. Leur principale force repose dans leur luminosité très élevée. Non seulement cela permet d’obtenir une image HDR plus convaincante, mais l’écran est tout simplement plus lisible. Un point à garder en tête si votre TV est dans une pièce lumineuse.

Le LCD classique, comme le QLED (dont il est l’ancêtre direct), conserve un avantage de luminosité par rapport à l’OLED, mais il reste cantonné à l’entrée de gamme.

Qu’apporte le HDMI 2.1 pour le jeu ?

Cette nouvelle version de l’omniprésent connecteur voit sa bande passante atteindre les 48 Gb/s, ce qui lui permet entre autres d’afficher une image 8K. Si les nouvelles consoles supportent effectivement cette définition, elle est inexploitable pour jouer. D’autres fonctions retiendront l’attention des joueurs.

Ai-je besoin d’un câble HDMI particulier pour jouer dans de bonnes conditions ?

Si vous pouvez en théorie réutiliser un câble HDMI 2.0 pour votre console, les choses peuvent être un peu plus compliquées en pratique, en particulier si vous avez besoin d’un câble assez long. Au-delà des trois mètres, il n’est pas rare d’avoir des soucis sur certains câbles de mauvaise qualité. Les modèles Amazon Basics sont sans fioritures, fonctionnels et abordables.

Pour les plus grandes longueurs (5 m et plus), il faudra en revanche passer à un câble actif utilisant de la fibre optique. On vous recommande celui de Cable Matters. Certes, il est cher, mais vous n’aurez aucun problème de signal, même sur de grandes distances.

Les modes jeu des téléviseurs sont-ils vraiment utiles ?

Certains constructeurs comme LG et Samsung ont introduit un panneau de configuration dédié au jeu directement dans leur téléviseur. Soyons honnêtes, ces derniers sont loin d’être révolutionnaires et permettent surtout d’accéder aux options liées au jeu sans à avoir à fouiller dans les menus. Ils apportent aussi un compteur de FPS.

Et les moniteurs ?

On peut avoir envie d’utiliser son moniteur de PC pour jouer avec sa console. Si la plupart d’entre eux disposent d’une entrée HDMI, assez peu de modèles sont compatibles HDMI 2.1. C’est cependant le cas du Samsung Odyssey Neo G9 qui supporte pleinement le VRR.

Est-il possible de jouer avec un projecteur ?

Si les téléviseurs sont de plus en plus grands, on ne fait toujours pas mieux qu’un projecteur pour bénéficier d’une surface d’affichage la plus grande possible. Malheureusement, ces derniers sont un marché de niche avant tout pensé pour une utilisation cinéma. Non seulement aucun modèle HDMI 2.1 n’est disponible, mais ils souffrent aussi d’un retard à l’affichage important.

Si vous cherchez une diagonale particulière, nous avons également des recommandations par taille d’écran :

Inversement, si vous cherchez plutôt une technologie d’écran vous pouvez retrouver nos guides par type de dalle :