Spécialisé avant tout dans la fabrication de dalles LCD pour les moniteurs PC et le marché du téléviseur, AU Optronics investit depuis des années dans l’OLED. Le constructeur, qui a déjà collaboré avec les plupart des grands noms de l’industrie, a dévoilé cette semaine deux écrans OLED de petite taille. Le premier se destine avant tout aux smartphones pliables, le second, de 17,3 pouces, aux ordinateurs portables. De quoi aider à généraliser l’OLED dans nos poches… et sur nos genoux !

Crédit : AU Optronics

Sous-traitant d’envergure ayant collaboré par le passé avec HTCXiaomi ou encore Sony sur le marché du smartphone, AU Optronics fait figure de géant méconnu du grand public. En 2016, le groupe était pourtant en pourparler avec Apple pour la livraison éventuelle de panneaux OLED à destination de l’iPhone X, alors en chantier. Des rumeurs laissaient également entendre que la firme à la pomme s’apprêtait à investir massivement dans AU Optronics afin d’accompagner la société dans sa migration progressive vers l’OLED. Plus récemment, en août 2018, des représentants d’Apple avaient de nouveau à faire avec AUO, cette fois au sujet des technologies MicroLED et MiniLED pouvant être utilisées sur les prochains modèles d’iPhone et d’Apple Watch.

En cette fin août, le fabricant taïwanais braque les projecteurs sur ses dalles OLED à petites diagonales en dévoilant un écran AMOLED de 5,6 pouces pour smartphones pliables et un panneau OLED 4K de 17,3 pouces destiné cette fois aux laptops… mais aussi et plus accessoirement aux petits téléviseurs et aux moniteurs PC.

AU Optronics : une troisième voie entre Samsung Display et LG Display pour l’OLED sur petits écrans

L’écran AMOLED de 5,6 pouces présenté par AU Optronics peut être plié et déplié 200 000 fois avant de rompre, indique le fabricant. Il profite en outre d’un radius (espace mesuré entre les deux moitiés de l’écran OLED une fois ce dernier plié en deux) estimé à 4 mm. Cela correspond aux radius observés sur d’autres écrans pliables, d’ordinaire compris entre 3 et 5 mm. Pour cet écran, AU Optronics mise sur une technologie de son cru, basée sur un substrat plastique et un panneau tactile propriétaire, est-il précisé.

Crédit : AU Optronics

Pour l’instant, AUO n’a pas encore indiqué la définition de cet écran, mais cette dernière devrait s’inscrire dans les standards actuels en termes de densité de pixels. Reste à savoir quelle marque de smartphones pourrait avoir des vues sur cette dalle. En l’état, les constructeurs chinois, comme Xiaomi ou Oppo, pourraient en faire bon usage pour leurs appareils pliables. Il s’agit en tout cas d’une alternative prometteuse pour qui souhaiterait s’immiscer entre le Samsung Galaxy Fold et le Huawei Mate X.

L’autre dalle présentée par AU Optronics a le mérite de dévoiler plus de spécificités techniques. D’une diagonale de 17,3 pouces, elle affiche une définition Ultra HD (3840 par 2160 pixels) pour une densité de pixels mesurée à 223 PPI et une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Sans entrer dans le détail, AUO assure qu’il s’agit d’une dalle supportant un large gamut de couleurs. Cet écran a aussi pour particularité d’être fabriqué grâce au procédé par impression jet d’encre.

Crédit : AU Optronics

Ce mode de production, contrairement au dépôt par évaporation utilisé par Samsung Display ou encore LG Display, permet d’éviter la perte de matériaux, expliquaient en fin d’année dernière Les Numériques. Il permet aussi de produire des écrans sans limites de taille et peut ainsi convenir à des chaînes de production pour petites, moyennes ou grandes diagonales d’écrans. Plus important peut-être, ce procédé, qui tend de plus en plus vers la maturité, permet une optimisation des coûts de production et pourrait à terme contribuer à une démocratisation de l’OLED sur smartphones comme sur ordinateurs portables.

Pour l’heure seuls Japan OLED, le chinois BOE et AU Optronics semblent pourtant investir véritablement dans cette méthode de fabrication alternative. Rappelons que pour l’heure le gros de la production OLED chez AU Optronics se destine avant tout aux écrans pour casques de réalité virtuelle et pour montres connectées.

Écrans OLED, LCD, IPS, LTPS : tout savoir sur les technologies d’affichage