Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Oubliez les VTC et les trottinettes électriques, l'avenir est au bus et au métro

Alors que les employés de la SNCF et de la RATP sont en grève pour défendre leurs régimes de retraite, le métro, le bus, le train ou le tramway sont toujours plus d'actualité. Lorsqu'on parle de mobilité urbaine, on pense souvent aux trottinettes électriques, aux vélos en libre-service ou aux services de VTC, mais les transports en commun restent l'un des moyens les plus écologiques, les plus sûrs et les plus abordables proposés à l'heure actuelle. C'est l'occasion pour notre podcast de revenir sur les forces et les faiblesses de ces réseaux par rapport aux jeunes entreprises qui cherchent à les concurrencer.

Pour écouter ce nouvel épisode, vous pouvez vous diriger sur votre plateforme de podcast préférée, suivre ce lien, ou utiliser le petit lecteur ci-dessous :

Voici ci-dessous la version texte de la chronique de Geoffroy qui lance le sujet dans l’épisode.

L'avenir est au bus et au métro

Depuis quelques années, les services de transport alternatifs ont su se multiplier dans les grandes villes de France comme autant d'options pour les usagers. Au tout début des années 2000, les services de vélo en libre-service (Velib à Paris, Velov à Lyon ou Velo Star à Rennes) ont permis aux citadins d'envisager toujours davantage de choix pour leurs déplacements.

Mais depuis dix ans, c'est une avalanche de choix qui s'est offerte aux usagers. Entre les VTC, les voitures scooters ou vélos en libre-service, sans même parler des trottinettes électriques, on n'a jamais eu autant d'options pour aller d'un point A à un point B.

Point commun de la plupart de ces services, ils misent -- ou en tout cas ils communiquent -- sur l'aspect écologique de leur démarche. Plus besoin d'utiliser son véhicule à moteur thermique, puisque vous pouvez louer un moyen de transport électrique. Autant dire que pour mon profil de parisien qui n'a jamais daigné passer son permis de conduire, c'est une aubaine. En tout cas, ça l'est sur le papier.

Des services pas si écologiques que ça

Parce que dans les faits, l'impact écologique est bien moins optimal. Certes, l'utilisation de véhicules électriques est bien moins nocive pour l'environnement que celle de véhicules thermiques. C'est surtout le cas en France où le nucléaire -- dont l'utilisation ne pollue pas sur le moment -- représente plus de 71 % de l'énergie électrique en France. Ça l'est moins dans certains pays qui utilisent encore massivement les centrales à charbon ou au gaz. Néanmoins, cet argument écologique prend du plomb dans l'aile quand on parle de véhicules aussi jetables que des trottinettes ou des vélos électriques. On ne compte plus le nombre de trottinettes dégradées volontairement ou non par les usagers. Sans même parler de celles jetées dans les fleuves comme le déploraient nos confrères de France Info en septembre dernier.

Il en va de même pour le système des juiceurs, ces auto-entrepreneurs missionnés par Bird et Lime pour recharger les trottinettes chaque jour. Évidemment, impossible pour eux d'en récupérer des dizaines à pied, ils utilisaient donc des véhicules thermiques pour leurs tournées. Pire encore, certains ont été repérés en train de les recharger à l'aide de générateurs électriques... alimentés à l'essence. Autant dire qu'on était loin de l'image verte promue par les plateformes. Derrière le scandale, Bird et Lime ont décidé de changer de système pour trouver des fournisseurs écoresponsables, quitte à mettre des dizaines d'auto-entrepreneurs sur le carreau.

https://twitter.com/Lagrenade75/status/1121822287064383490

Les transports en commun, une alternative à l'alternative

Bien évidemment, il n'est pas question ici de remettre en cause l'aspect plus écologique des trottinettes, scooters ou vélos électriques en libre-service par rapport à la traditionnelle voiture individuelle. Celle-ci a bien duré du moins pour les citadins. Et évidemment, elle reste bien souvent le seul moyen de transport viable dans les zones périurbaines. Mais il y a une alternative à ces moyens de transport alternatifs. Cette alternative, c'est une solution qui permette de transporter parfois des centaines -- voire des milliers -- de passagers en même temps. Une solution bien moins onéreuse. Une solution à la fois plus rapide, plus sûre et plus étendue que les trottinettes, et qui sache éviter les bouchons.

Vous me voyez venir et, surtout, vous avez lu le titre de cet article : ce moyen de transport, ce sont les transports en commun. Qu'il s'agisse du bus, du tramway, du métro, du TER ou du RER, il s'agit là bien souvent de transports qui ne coûtent pas plus d'une dizaine d'euros par trajet. Ils ont également l'avantage d'être écologiques avec une alimentation électrique ou au gaz dans le cas des bus. Surtout, on est loin de systèmes individuels et périssables. À Paris, le métro existe depuis plus d'un siècle et se porte comme un charme avec régulièrement de nouvelles stations ouvertes et de nouvelles lignes prévues dans les années à venir.

Et malgré l'ancienneté de la SNCF et de la RATP, les deux entreprises publiques continuent d'innover. Certes, il n'est pas question de réinventer la roue -- ou le rail -- mais autour des deux sociétés se sont lancées plusieurs plateformes. Qu'il s'agisse de CityMapper, de Moovit ou de Transit, des applications visent justement à simplifier davantage l'utilisation des transports en commun pour les usagers. Des fonctions rendues possibles justement par l'ouverture des données de transport il y a quelques années.

Finalement, avait-on vraiment besoin d'alternatives aux transports urbains quand ceux-ci sont toujours aussi pertinents ?

S’abonner au podcast

Pour ne pas manquer le prochain épisode, pensez à vous abonner pour nous écouter partout ! Vous retrouverez Salut Techie dans vos applications de podcasting, mais aussi sur Deezersur Spotify, ou encore iTunes, où vous pouvez nous donner des étoiles et ajouter un commentaire pour nous soutenir ! Bonne écoute à tous !

https://www.frandroid.com/produits-android/mobilite-urbaine/614319_comment-les-trottinettes-electriques-en-free-floating-pourraient-devenir-bien-plus-ecologiques