Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de l'Acer Swift 3 (2018) : pertinent pour tous

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d'un produit prêté par la marque.

Design

L'Acer Swift ne fait pas nécessairement dans l'original. Bien au contraire : il se veut être un ordinateur portable sobre, passe-partout, qui ne choquera pas lorsque vous le sortirez sur votre canapé ou au cours d'une réunion.

Sur ce point, difficile de se plaindre de l'appareil. Tout en aluminium, il n'affiche qu'un sobre logo Acer sur la coque arrière et des lignes rectangulaires aux bords arrondis très classiques. Celles-ci sont quelques peu tranchantes sur le bas de l'ordinateur, mais rien qui ne soit trop dérangeant dans l'absolu.

Ni bon, ni mauvais, l'Acer Swift 3 est plus ou moins exactement ce qu'on attend d'un ordinateur portable, sans autre forme de procès. À seulement 1,7 kg pour un format 15 pouces, il reste tout de même léger et facilement transportable, bien qu'un brin massif pour qui a l'habitude des ultraportables.

Clavier

Petite particularité de l'ordinateur : son clavier intègre également un pavé numérique sur le côté droit. Ce dernier est tout de même extrêmement serré et demande un petit temps d'adaptation avant de prendre sa place dans vos habitudes.

Le clavier en lui-même est un plein format avec de nombreux raccourcis médias, ce qui est excellent. Il offre également un rétroéclairage blanc à un niveau, mais qui suffit largement pour s'y retrouver.

Les touches, un peu molles, poussent à taper fort, quand bien même elles s'activent rapidement. Les amateurs de clavier discret à la frappe douce seront aux anges, mais ceux préférant un retour plus direct de la frappe auront du mal à s'y faire et tendance à frapper lourdement pour retrouver leurs sensations habituelles.

Touchpad

Le touchpad est peut-être l'élément le plus perturbant du Acer Swift 3, puisqu'il est légèrement décalé sur la gauche de l'appareil une fois ouvert. Il n'est également pas aussi grand qu'on pouvait l'escompter sur un ordinateur 15 pouces, certains ultrabook profitant d'une surface bien plus large.

Au moins est-il géré par Windows Precision, rendant tous les raccourcis de Windows 10 utilisables. Sa surface plastique n'est cependant pas très agréable au toucher, sans être un point noir pour autant. Disons qu'il est extrêmement basique.

Connectique

Voilà un grand point fort de l'ordinateur portable qui nous offre un large panel de connectiques. Nous retrouvons sur la tranche droite un port HDMI, deux ports USB A 3.0, un port USB type C 3.1 Gen 1 et le combo jack.

À gauche, on peut profiter d'un port USB A 2.0 ainsi que d'un lecteur de cartes SD plein format. Pour quiconque ayant une utilisation professionnelle d'un ordinateur, cette sélection est parfaite.

Notez que l'alimentation se fait par un port classique, et non le port USB type C. Sur cette catégorie d'appareil, ce n'est toutefois pas choquant.

Écran

L'Acer Swift 3 est équipé d'une dalle de 15,6 pouces de diagonale. Il s'agit d'une IPS LCD mate, qui diffuse donc très bien la lumière et permet de ne pas refléter le soleil par exemple. Elle supporte une définition maximale en Full HD.

Si les bordures assez limitées sur les côtés sont appréciables pour un modèle milieu de gamme... la qualité de l'écran est un peu en dessous de nos attentes. Avec une température de couleurs moyenne mesurée à 6 248K par notre outil CalMAN, on peut mettre une mesure sur une impression qu'il nous donne en tout temps : il est terne. Très terne. Des couleurs normalement vives manquent énormément de peps, le rendu général assez calme, voire brumeux, parfois.

Il faut dire que cette dalle n'est pas aidée par une luminosité maximale mesurée à 220 cd/m², ce qui est acceptable sur un ordinateur au revêtement mat, mais pas idéal pour autant. De même, son contraste à 1 274:1 fait l'affaire, mais n'est pas au niveau d'une telle diagonale.

Dans l'absolu, l'écran n'est pas à jeter et aura l'avantage de ne pas être trop agressif pour les yeux fatigués. Mais une telle configuration aurait mérité un peu plus de soin sur cet aspect.

Logiciel

Naturellement, le Acer Swift 3 est fourni avec Windows 10, qu'il vous faudra tout simplement mettre à jour. Le système d'exploitation est fidèle à lui-même, il n'y a pas grand-chose à dire dessus.

Par contre, on peut très clairement parler des logiciels qu'Acer y a ajoutés. Si les accords publicitaires permettent à une marque de baisser les prix des modèles d'entrée et de milieu de gamme... Il y a tout de même une certaine limite à ne pas dépasser. L'Acer Swift 3 a une vingtaine de logiciels publicitaires prenant 30 minutes montre en main à désinstaller, et libérant à eux seuls 4 Go sur les 758 Go vous restant des 930 Go du disque dur. Ça n'est pas rien.

Surtout, on notera la publicité Dropbox s'ouvrant en plein écran, le logiciel Acer vous invitant à installer toujours plus d'applications inutiles, Microsoft Office pleinement installé malgré le fait que son usage soit payant... La palme du pire logiciel revient naturellement à Norton Antivirus, qui lorsqu'il est désinstallé ajoute une icône qu'on ne peut pas supprimer, et qui au clic va installer une version plus légère de l'antivirus qui là est enfin désinstallable. Du n'importe quoi.

Désinstaller toutes ces applications libère qui plus est l'usage de la RAM, qui descend d'un giga une fois l'ordinateur revenu à une installation plus propre. On vous conseillera donc de le faire immédiatement à l'ouverture de l'appareil, ou d'installer directement une version clean de Windows 10 pour les plus débrouillards.

Windows Hello

La webcam intégrée n'est pas compatible Windows Hello, mais un lecteur d'empreintes est placé en dessous du pavé numérique, vous permettant tout de même de profiter d'un niveau de sécurité supérieur à la moyenne.

Ce dernier, un peu fin, fonctionne très bien pour se connecter à son compte sans le moindre problème.

Performances

L'Acer Swift 2018 est propulsé par un Intel Core i5-8250U. Selon les configurations, il sera ensuite couplé à 8 Go de RAM DDR4 en se contentant du GPU Intel HD620 du SoC, ou 4 Go de RAM DDR4 et un GPU Nvidia GeForce MX150 disposant lui-même de 2 Go de GDDR5. C'est cette dernière version que nous testons aujourd'hui.

Sur le benchmark Cinebench R20, ce dernier réalise un score de 1 067 points. En comparaison, nos autres tests de la puce nous ont offert des scores aux alentours de 1 200 points.

On peut attribuer cela au fait que 4 Go de RAM et un GPU partageant ses Go avec le système ne suffisent pas à atteindre les performances de 8 Go de RAM dédiés. A l'usage, cela se ressent aussi, faisant que l'on recommandera plutôt de se tourner vers le modèle à 8 Go de RAM.

Le principal intérêt du modèle avec la Nvidia GeForce MX150... est de pouvoir jouer à quelques jeux, n'est-ce pas ? Une pratique plutôt bonne sur ce PC, mais qui ne dévoile pas son plein potentiel.

Sur Overwatch par exemple, il est tout à fait possible de tenir un 1080p à 60 FPS avec de très jolis graphismes. Problème étant qu'en partie, avec ces réglages par défaut, les 60 FPS peuvent vite chuter jusqu'à 30 FPS et osciller assez pour vous faire perdre des matchs. On finira donc par baisser les effets visuels au maximum pour gagner en stabilité.

Sur Fortnite, le réglage de base en élevé est bon... si vous voulez jouer en 30 FPS, ce qui n'est pas recommandé sur un jeu compétitif de la sorte. Ça suffira, mais dans les faits, mieux vaudra baisser aux réglages moyens pour trouver les 60 FPS.

Même constat sur ces deux tests : le manque de RAM fait que le MX150 ne peut pas tout à fait s'exprimer. On connaît bien cette puce, que nous avons pu voir à l’œuvre sur le Razer Blade Stealth dans sa version 4 Go, et elle est bien capable de fournir une expérience stable.

L'ordinateur chauffe qui plus est très rapidement. La zone la plus impactée est celle du pavé numérique, particulièrement au plus proche du port d'alimentation. Elle est vraiment brûlante pendant des sessions de jeu, quand la zone où votre main droite se repose est bien chaude. Voilà qui ne donne pas confiance sur la durabilité de l'appareil face à des joueurs.

Les ventilateurs, très discrets sur une session bureautique classique, se font également rapidement entendre. Mais plus qu'un bruit de déplacement de l'air très commun, ils émettent un petit son strident vite irritant. Si vous jouez, préférez le faire avec un casque sur les oreilles.

Concernant le stockage, notre version contient un disque dur de 1To à 5 400 tours par minute boosté avec la technologie de cache Intel Optane Memory. Et si le grand espace est appréciable, la vitesse est loin d'atteindre celle d'un SSD. Tout dépendra donc de ce dont vous avez besoin en priorité : un ordinateur plus rapide, ou un espace de stockage plus large.

Webcam

La caméra embarquée est désignée comme une caméra HD 720p. Vu sa qualité, on suppute un capteur 0,3 mégapixel comme on en voit souvent sur ces modèles-là.

La qualité est suffisante pour de la visioconférence, mais ne vous attendez pas à faire quoi que ce soit d'autre avec.

Son

L'Acer Swift 3 2018 dispose de deux haut-parleurs situés en bas de l'appareil, à côté des patins antidérapants se situant face à vous. C'est la place assez classique des haut-parleurs sur les appareils milieu de gamme, qui seront du coup souvent bouchés dès lors que vous posez votre ordinateur sur une surface molle type couette de votre lit.

Ces derniers ne sont pas mauvais, et peuvent monter assez haut qui plus est. Le son cependant n'est pas vraiment défini, et suffira donc pour regarder des vidéos YouTube sans pour autant aller vers le cinéma grand spectacle ou la musique. Là encore, c'est assez commun, et pas nécessairement un point noir.

Autonomie

L'Acer Swift s'équipe d'une batterie 4 cellules de 3 220 mAh. Si le constructeur met en avant une autonomie "jusqu'à 10 heures", nous avons plutôt constaté entre 6 et 7 heures d'autonomie sur une utilisation bureautique comportant quelques onglets Chrome et des vidéos.

Voilà qui reste tout de même une autonomie très convenable pour un ordinateur grand format. Évidemment, celle-ci fondera comme neige au soleil si vous vous mettez à jouer, mais la pratique sur ordinateur portable sous-entend toujours de brancher l'appareil quoi qu'il arrive.

Le chargeur est un 65W très classique. Dommage qu'avec cette capacité, la charge par USB-C n'ait pas été implémentée, mais c'est encore tout à fait acceptable en 2019.

Galerie photo

Prix et date de sortie

L'Acer Swift est disponible depuis quelque temps déjà sur le marché. Il est vendu entre 500 et 600 euros selon configuration.