Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple songerait à « déployer son propre réseau de satellites »

S'il ne s'agit toujours pour l'heure que d'une rumeur, l'iPhone 13 pourrait bien proposer de la téléphonie par satellite. Au fil des semaines, et à mesure que la conférence de présentation des nouveaux smartphones de la marque à la pomme approche (on l'attend pour mi-septembre, sans confirmation), les détails autour de cette technologie semblent se préciser.

Assez rapidement après la première fuite, on apprenait que la technologie ne serait réservée qu'à une fonction d'urgence pour envoyer des SMS à des secouristes ou pour signaler des accidents dans des zones sans couverture mobile.

Des satellites Apple ?

On en apprend désormais davantage, dans la newsletter du journaliste de Bloomberg, Mark Gurman, intitulée Power On. Le journaliste écrit que « les fonctions d'urgence ne fonctionneront que dans les zones dépourvues de toute couverture cellulaire et uniquement sur certains marchés. » Autrement dit, le service ne devrait pas être disponible partout.

Autre détail un peu dingue qu'on apprend dans cette newsletter : « Apple envisage de déployer à terme son propre réseau de satellites pour transmettre des données aux appareils, mais ce projet ne sera probablement pas mis en œuvre avant plusieurs années. » Oui. Des satellites Apple donc.

Des appels satellites à terme ?

Mark Gurman ajoute qu'a priori, la fonction ne devrait pas permettre de passer des appels par satellite. « Certains m'ont demandé si ces nouvelles fonctionnalités signifient que l'iPhone peut être utilisé comme un téléphone satellite et avoir la capacité de passer des appels partout dans le monde sans couverture cellulaire. La réponse est un grand non. Cela n'arrivera pas maintenant, ni l'année prochaine, ni dans un avenir proche. »

La raison à cela est autant économique (il faudrait changer pas mal d'éléments dans le hardware de l'iPhone) que diplomatique. Cela pourrait « provoquer une révolte des opérateurs téléphoniques sur lesquels Apple compte ».

Cette fonctionnalité ne devrait pas voir le jour avant fin 2022. Il n'est donc pas certain qu'Apple la présente aux côtés de ses nouveaux iPhone lors de sa keynote de septembre.