Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple progresse sur le recyclage des iPhone et la réutilisation de matériaux

Presque 20 %. C’est la proportion de matériaux recyclés qu’Apple explique avoir intégré dans ses différents produits en 2021. Dans un communiqué partagé en préparation de la Journée de la Terre 2022 ce vendredi, la marque explique qu’il s’agit du plus haut pourcentage atteint depuis le début de ses efforts en matière de recyclage et de réutilisation de matériaux et métaux rares.

Cette annonce est importante pour Apple, qui assure par ailleurs avoir réussi à utiliser des câblages recyclés pour les caméras avant et arrière de ses iPhone 13 et 13 Pro, mais aussi et surtout de l’or recyclé pour le placage de leur carte mère. Une première selon la marque, qui avait annoncé en 2019 un partenariat avec le joaillier de luxe Tiffany & Co pour extraire de façon plus responsable l’or employé en petite quantité dans ses produits. Le géant californien semble toutefois miser de plus en plus sur le recyclage pour ce matériau. Et les chiffres dévoilés permettent de comprendre pourquoi.

Taz, le nouveau robot désosseur

En 2016, souligne The Verge, Apple avait par exemple réussi à récupérer, au cours d’une seule année, l’équivalent de 40 millions de dollars d’or en recyclant ses produits. Aujourd’hui, le groupe explique que la récupération de métaux rares contenus dans ses e-déchets permet d’éviter le minage d’environ 2000 tonnes métriques de minerais au total (pour l’or et le cuivre). Federico Magalini, expert en déchets électroniques interviewé par le média américain en 2018, avait pour sa part indiqué qu’il pouvait y avoir jusqu’à 80 fois plus d’or dans une tonne de vieux téléphones portables que dans une tonne de minerais extraits d’une mine d’or.

De quoi motiver les géants de la Tech, dont Apple, qui explique désormais exploiter une nouvelle machine vouée au recyclage : « Taz ». Utilisé notamment dans le Material Recovery Lab d’Apple à Austin (site visité récemment par la Youtubeuse américaine Sara Dietschy, ci-dessus), Taz exploite « une technologie de type broyeur pour séparer les aimants des modules audio et récupérer davantage de terres rares ».

Cette nouvelle machine est employée en complément d’autres robots conçus par Apple : Daisy, en service depuis 2018 en remplacement de Liam, premier robot désosseur de la marque. Daisy a été mis à jour pour pouvoir désassembler pas moins de 23 modèles d’iPhone différents. Un seul de ces robots est d’ailleurs capable de réduire en pièces 1,2 million d’iPhone chaque année. Dave est le dernier membre de la famille, spécialisé dans le désassemblage du moteur Taptic Engine de l’iPhone

Avec ces différents outils, Apple assure avoir doublé son utilisation de tungstène, de minéraux de terres rares et de cobalt recyclés au cours de son année fiscale 2021. Une progression intéressante qui ne fait pas oublier les difficultés rencontrées par Apple pour réduire ses émissions carbone. En 2021, la firme a même vu ses émissions regagner légèrement du terrain.