Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les raisons qui ont poussé Jony Ive, le designer en chef légendaire, à quitter Apple

Si vous ne suivez pas l'actualité d'Apple, sachez qu'un livre très attendu sort cette semaine, il se nomme : After Steve: How Apple Became a Trillion-Dollar Company and Lost Its Soul (Après Steve : comment Apple est devenue une entreprise multimilliardaire et a perdu son âme). Vous pouvez le retrouver à 25 euros chez Amazon France.

Il s'agit d'un livre écrit par un journaliste du New York Times, Tripp Mickle, qui raconte l'évolution d'Apple après la mort, en 2011, de son fondateur Steve Jobs. Le titre suggère assez clairement le ton général du livre et représente apparemment assez précisément la pensée de Jony Ive, le designer en chef légendaire de l'entreprise, qui a finalement conduit à sa décision de partir pour créer sa propre entreprise.

En attendant de pouvoir mettre les mains sur ce livre, Tripp Mickle a publié un article sur le NYT (« Comment les technocrates ont triomphé chez Apple »), basé sur le livre, qui se concentre précisément sur les événements qui ont éloigné Jony Ive d'Apple, d'abord sur le plan philosophique puis de manière plus concrète.

Des différends avec Tim Cook

L'explication concise est que, indépendamment de leur respect mutuel, Jony Ive et Tim Cook (PDG actuel d'Apple) n'ont pas vu les choses de la même manière sur un certain nombre de sujets clés.

Pour Jony Ive, le design a toujours été la priorité absolue, peut-on dire, tandis que Tim Cook a eu une approche plus pragmatique et axée sur l'usage. Que l'on parle du récent Mac Studio ou des derniers MacBook avec tous ces ports (et le lecteur de carte mémoire !), il semble que l'on est désormais loin de la passion du designer pour les lignes épurées et minimalistes des produits qu'il a créés. C'est l'un des exemples les plus emblématiques, mais les premières fractures remontent à 2014, à l'occasion du lancement de l'Apple Watch.

Pour Jony Ive, l'Apple Watch devait être un produit de luxe. Il avait imaginé une présentation extrêmement fastueuse, comparable à un défilé de haute couture, dans un pavillon blanc qui a coûté 25 millions de dollars. L'objectif était d'impressionner le journaliste de Vogue plus que tout autre expert Tech. Tim Cook a accepté, mais seulement jusqu'à un certain point, et une longue série de discussions a ensuite conduit Jony Ive à ne pas se sentir soutenu par sa propre entreprise pour la première fois.

Au fil des ans, comme nous le savons, l'Apple Watch est devenue un produit relativement populaire et grand public, et s'est de plus en plus concentrée sur la forme physique et la santé, les versions de luxe étant de plus en plus marginalisées.

Tim Cook a toujours essayé de plaire ou de faire plaisir autant que possible à Jony Ive, car il craignait que son départ n'ait de graves répercussions sur la valeur de l'action d'Apple. Dans le même temps, cependant, Jony Ive était de plus en plus stressé en raison de l'augmentation significative de sa charge de travail suite au départ de Steve Jobs, lorsqu'il est devenu directeur à part entière de la division design.

Presque du jour au lendemain, il s'est retrouvé à la tête de plus de 100 employés, contre une équipe de 20 personnes qu'il dirigeait depuis des années. Tim Cook a tenté d'offrir un compromis en lui permettant de travailler à temps partiel et à partir de chez lui, en abandonnant les tâches de gestion quotidiennes et en se concentrant uniquement sur la conception de nouveaux produits. Mais finalement, cela n'a pas fonctionné et, fin 2019, le créateur de l'iPod, de l'iPhone et de l'iPad a dit au revoir à l'entreprise pour laquelle il travaillait depuis 1992.

Jony Ive n'a pas non plus apprécié la transition d'Apple vers une société de services. Le designer en chef s'est plaint que l'entreprise embauchait des cadres d'entreprise ou, comme il les appelait, des "comptables". La triste vérité est que la présence de Jony Ive était moins nécessaire au nouvel Apple. Bien que son travail ait joué un rôle déterminant dans la construction du succès d'Apple, le groupe américain a beaucoup changé.

Le désintérêt de Jony Ive s'est traduit par la fameuse réunion pour définir le design final de l'iPhone X. Après trois heures d'attente, les vingt meilleurs concepteurs de logiciels ont présenté à Jony Ive les nouvelles fonctionnalités du smartphone. En fin de compte, il a quitté la salle sans donner de retour aux équipes.

Actuellement, Jony Ive travaille toujours pour Apple depuis sa propre agence nommée LoveFrom. Mais son client emblématique est désormais Ferrari. Une voiture électrique pourrait être le prochain grand projet de Jony Ive, mais nous allons devoir attendre au moins jusqu'à 2025.