Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple développe en secret des écrans pliables pour ses iPhone et iPad

Apple ne semble pas très intéressé par les smartphones pliables, tout du moins en apparence. Car penser qu'il ne travaille pas dessus serait se méprendre. Avec sa stratégie adoptée au fil des années, Apple s'est souvent vu intégrer certaines technologies dans ses appareils lorsque l'entreprise considérait qu'elles étaient arrivées à maturité. On peut citer par exemple la charge sans fil qui a mis du temps à arriver sur les iPhone. La firme devrait réitérer avec le pliable. C'est de nouveaux brevets de la marque qui nous confirment et indiquent qu'Apple serait en train développer un écran pliable pour ses futurs produits.

Un écran plus performant, économe et durable

Selon TheElec, Apple serait en train de concevoir un écran OLED pliable. L'écran aurait pour particularité de ne pas avoir de couche polarisante, composant que l'on retrouve habituellement dans les écrans pliables, similairement à ce qu'a fait Samsung avec son Galaxy Z Fold 3 et son écran Eco² OLED.

La suppression de cette partie de l'écran permet aux écrans pliables d'être plus fins et donc plus optimaux pour les smartphones pliants. Cela permettrait aussi d'avoir des écrans plus lumineux et plus durables, car l'utilisation d'un polariseur affecte la luminosité de l'écran et laisse passer la lumière uniquement dans certaines directions pour améliorer la visibilité. Cette couche requiert donc d'augmenter en conséquence la consommation d'énergie requise pour éclairer l'appareil, et cela réduit la durée de vie de l'écran.

Une approche déjà employée par Samsung

Les constructeurs utilisant ce type d'écran doivent donc eux-mêmes utiliser leur propre technologie pour pallier cette absence de composant. Samsung par exemple, a eu recours à sa propre technologie "CF on TFE", ou Eco2 , qui utilise un filtre de couleur accompagné d'une couche de définition de pixels noirs, ce qui a permis d'obtenir des couleurs plus claires. Selon l'entreprise, cette technologie améliorerait la transmission de lumière de 33% et réduirait dans le même temps la consommation d'énergie de 25%.

Le premier smartphone pliant d'Apple ne devrait toutefois pas arriver avant 2025 selon Ming Chi Kuo, ce qui semble très tardif. Les utilisateurs d'iPhone intéressés devront donc prendre leur mal en patience. Rien ne certifie non plus qu'Apple utilisera ces brevets dans un avenir proche, mais il serait peu probable que l'entreprise rate le train des smartphones pliants. Le marché aura surement évolué d'ici là. Nous verrons donc comment Apple est venu répondre à ce problème et quelle approche la firme a choisi d'adopter pour sa première tentative.