Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple CarPlay face à Android Automotive, un duel titanesque se prépare

Avec la taille et le nombre croissants d'écrans à l'intérieur des voitures, il fallait apporter du changement. Surtout en s'intégrant plus profondément dans le véhicule. Lors de la WWDC 2022, Apple a montré qu'il était en train de travailler avec des constructeurs automobiles pour aller beaucoup loin.

https://twitter.com/Numerama/status/1533865932774203393

L'interface CarPlay utilise désormais plusieurs écrans, dont le tableau de bord, elle reprend donc les données clés de la voiture. On pourra régler la ventilation et vérifier sa vitesse.

Cette interface nécessite forcément une collaboration bien plus forte avec les constructeurs automobiles puisque l'intégration va jusqu'au bout. Apple a également déclaré que le nouveau système permettra aux conducteurs de personnaliser l'expérience CarPlay en utilisant des couleurs, des arrière-plans et des dispositions pour les écrans, ainsi que différents thèmes et styles pour le groupe de jauges d'instruments.

On sait qu'Apple travaille en interne sur une voiture électrique autonome, mais l'entreprise n'a jamais rien annoncé. Cette nouvelle intégration CarPlay est certainement ce qu'il se rapproche le plus de la voiture Apple, il faudra néanmoins attendre pour savoir comment cela sera intégré. Est-ce une nouvelle version de CarPlay avec un fonctionnement similaire ou est-ce qu'il s'agit d'une intégration plus profonde de l'OS Apple au sein même de la voiture ? D'après ce que nous avons compris, ce nouveau CarPlay est situé entre Android Auto (recopie d'écran) et Android Automotive OS (système intégré à la voiture).

Google a une longueur d'avance

Apple est déjà en retard. Google est sur le point d'imposer Android Automotive, le groupe américain veut orchestrer l’électronique, de plus en plus présente dans les voitures. Il s’agit d’une version « automobile » du système qui équipe déjà quatre téléphones mobiles sur cinq dans le monde… On retrouve déjà Android Automotive, en tant que système d’infodivertissement, chez Volvo, Ford, Lucid, Stellantis ou encore Renault.

Comme l'a montré Tesla, l'automobile change : elles sont désormais remplies de composants électroniques en pagaille, elles ont un grand écran en guise de tableau de bord, des applications logicielles pour la gestion et l’accès aux différentes fonctionnalités et applications, un logiciel qu’il suffit de mettre à jour en OTA pour ajouter de nouvelles fonctions...

Les enjeux de cette transformation par le logiciel sont importants. Ils impliquent un changement complet du modèle économique du secteur. C'est ce qui explique l'investissement important de Google et Qualcomm dans la Formule 1 et la Formule E.

Dans ce nouveau modèle, la valeur du véhicule connecté est dopée par l’intelligence artificielle, les données et le logiciel. Les ambitions de Google dans le secteur apparaissent alors clairement. Jusqu'à maintenant, c'était presque en toute discrétion que Google était en train de gagner la bataille du système d’exploitation des voitures. Désormais, c'est un peu plus visible.