Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Ce qui cloche avec le nouveau MacBook Air M2 (2022) d'Apple

Le MacBook Air est l'ordinateur portable emblématique d'Apple depuis que Steve Jobs l'a sorti d'une enveloppe en 2008. Cette année, Apple a annoncé la quatrième itération importante du MacBook Air, en modifiant quasiment tout.

Nous l'avons comparé au MacBook Air M1 (2020), au MacBook Pro 14 (2021) ainsi qu'au MacBook Pro 13 (2022). La gamme de MacBook est très large avec des machines dont les tailles sont comparables, mais dont les performances sont très différentes.

Si vous n'avez pas lu les divers articles sur l'Air M2, dont la prise en main de Melinda, voici un résumé des principaux changements.

L'écran est maintenant plus grand, 13,6 pouces de diagonale, avec une encoche qui héberge une caméra désormais en définition 1080p. L'écran est également capable d'atteindre 500 nits de luminosité et assure une large gamme de couleurs P3 pour un milliard de couleurs, mais ce n'est pas la technologie Mini-LED des MacBook Pro 14 et 16 pouces.

En termes de connectique, peu de changements, excepté l'ajout notable de la charge MagSafe, qui permet aux deux ports Thunderbolt de rester disponibles pendant la charge. La prise audio gère les écouteurs à haute impédance dorénavant. Le bouton Touch ID est par ailleurs un ajout bienvenu.

Bien sûr, le plus grand changement apporté au MacBook Air se trouve à l'intérieur du boîtier, avec la nouvelle puce M2 qui, selon Apple, offre 1,4 fois les performances du modèle M1 en fonction de la tâche, en supposant que vous choisissiez l'option la plus chère : le processeur à huit cœurs et un GPU 10 cœurs.

La quantité de mémoire vive de base peut brider la machine

Les nouveaux MacBook Air équipés de la puce Apple M2, comme celui avec la puce M1, sont tous équipés de 8 Go de mémoire vive par défaut, et Apple propose une option, facturée plus de 200 euros, pour monter à 16 Go.

Nous avons eu plusieurs mois pour comparer la version 8 Go à la version 16 Go sur les précédents Mac M1. Force est de constater que sur Xcode, l’exportation vidéo ou encore Lightroom, la version version 8 Go est à la traîne par rapport à son grand frère 16 Go, et ce dans les trois tests.

De toute évidence, si vous faites de gros travaux de montage vidéo, 8 Go vous causeront des problèmes. C’est dommage que cela reste la quantité par défaut de mémoire vive sur les nouveaux MacBook Air, avec une option à 230 euros pour passer à 16 Go (et 230 euros de plus pour 24 Go). Encore une fois, ce n’est probablement pas un cas d’utilisation quotidienne, mais cela montre jusqu’où vous pouvez pousser cette configuration de 8 Go de RAM. C’est puissant pour la plupart des personnes, cependant cela peut être un réel handicap pour les tâches lourdes.

Les prix sont encore plus élevés

Lee MacBook Air 2022 M2 est vendu à partir de 1 499 euros et 1 384 euros au tarif Éducation. Apple continue de vendre le MacBook Air avec puce M1 et GPU 7 cœurs, dès 1 199 euros.

L'entrée de gamme est équipée d'un M2 avec un CPU 8 cœurs et un GPU 8 cœurs, 8 Go de RAM et 256 Go de SSD, le tout pour 1 499 euros. La version avec le M2 10 cœurs dans la partie GPU et 512 Go de stockage est à 1 849 euros.

Bref, c'est cher. Le ticket d'entrée du MacBook Air le plus récent augmente puisque les précédents modèles étaient respectivement  1 129 euros et 1 399 euros.

Pas de Mini-LED

L'écran du MacBook Air passe de la technologie Retina à Liquid Retina. Si vous n'avez plus en tête le vocabulaire d'Apple, cela signifie que le MacBook Air ne bénéficie pas de la technologie mini-LED des MacBook Pro et de l'iPad Pro 12,3 pouces.

Il s'agit donc d'un IPS LCD classique, alors que l'on trouve du Mini-LED sur l'iPad Pro 12,3 pouces. On a de ce fait un écran qui embarque une encoche afin d'agrandir la surface de l'écran (13,6"), avec des bordures plus fines et une luminosité qui augmente légèrement en passant de 400 nits à 500 nits. Le changement est maigre.

Pas d'écran tactile

Vous pourriez nous dire : oui, mais il y a l'iPad. Pourtant, depuis 2021, les apps iPhone sont censées fonctionner sur Mac. Même si l'expérience est un peu boguée, on déniche désormais de nombreuses apps iPad/iPhone dans le Mac App Store.

Apple a créé un système pour chaque application iOS disponible dans le menu Mac appelé "Touch Alternatives". Il s'agit d'une série de boutons, de gestes et d'autres incantations de lanceurs de sorts pour utiliser les applications nécessitant un écran tactile sur un Mac. C'est franchement ridicule et le signe le plus clair à ce jour est qu'Apple se plie en quatre pour éviter de faire ce qui doit évidemment être fait : mettre un écran tactile sur le Mac.

Pas de coloris fun

On chipote pour ce dernier point, mais cela reste notable. Les nouveaux coloris introduits par Apple sont un très beau bleu foncé appelé "Minuit" et un or clair appelé "Lumière stellaire". Pas de coloris fun comme sur les iPad Air, c'est dommage pour une machine censée être grand public.

Pas d'USB-C sur la droite

C'est un problème récurrent sur les MacBook, malgré le départ de Jony Ive qui rêvait de minimalisme (on se rappellera du MacBook Retina 12 pouces avec un unique port USB-C).

Alors que les MacBook Pro 14 et 16 ont des connectiques complètes, y compris du HDMI et un slot SDXC, rien n'a changé sur l'Air 2022. Il n'y a pas d'USB-C sur la droite du boitier, ce qui est un problème d'ergonomie sur certains bureaux.

Dans les faits, le nouveau MacBook Air 2022 est une machine qui va certainement être une référence du marché. Néanmoins, force est de constater que l'augmentation de prix et quelques radineries d'Apple nous rendent un peu moins enthousiastes. Attendons désormais les tests poussés pour mieux appréhender ce que la puce M2 a dans le ventre.