Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple M2 : toujours le même problème sur la vidéo

Dévoilée lors de la keynote tenue par Apple en ouverture de la WWDC 2022, la nouvelle puce Apple Silicon M2, arrivera sur le marché à compter du 24 juin prochain, d'abord sur le nouveau MacBook Pro de 13 pouces. Puissant, disposant une nouvelle fois d'une maîtrise énergétique prometteuse, ce nouveau SoC rate toutefois une occasion d'égaler la concurrence sur un point : le décodage de l'AV1.

Des utilisateurs de Reddit ont confirmé il y a quelques jours ce qu'Apple avait laissé entendre dans la fiche de présentation de sa puce M2 : l'absence de décodage pour le codec vidéo AV1. Ce dernier est pourtant de plus en plus utilisé. Il est par ailleurs supporté par de nombreuses puces lancées ou attendues en 2022, comme les derniers GPU « ARC » d'Intel, ou potentiellement ceux d'AMD, pour ne citer qu'eux. Cette absence pourrait pénaliser certains utilisateurs, notamment ceux qui utilisent leur Mac pour du montage et de l'export vidéo.

Apple toujours méfiant vis-à-vis d'une solution trop ouverte ?

Si Apple fait l'impasse sur le support du standard AV1, c'est peut-être en raison de sa nature open source. Ce codec, ouvert et libre de droits, est poussé en avant par divers acteurs de l'industrie. Ces dernières années, il a tour à tour été adopté par Netflix, mais également par Microsoft pour Windows 10 ou encore par Google pour YouTube.

Sur ses puces M2, Apple semble pourtant préférer son propre format Apple ProRes au détriment du codec AV1 et des avantages qu'il permet, notamment en termes de qualité de compression. Une décision tout de même surprenante puisque la firme fait partie intégrante du consortium Alliance for Open Media, à l'origine du codec AV1. Pour rappel, Apple l'a rejoint en début d'année 2018, et donc bien avant la montée en puissance dudit codec sur le marché.

Reste maintenant à savoir si Apple choisira d'ajouter ou non la prise en charge de l'AV1 à ses futures puces M2 Pro, Max et Ultra, qui ne manqueront pas d'arriver sur Mac par la suite. En clair, difficile pour l'instant d'être certains que l'omission (visiblement volontaire) du décodage AV1 sur la puce M2 est une simple erreur de jeunesse.