Pour Barack Obama, le chiffrement n’est pas forcément une bonne idée

Pour Barack Obama, le chiffrement n’est pas forcément une bonne idée